Dovar Tinling

Cinq recrues à surveiller chez les Cataractes

TROIS-RIVIÈRES — Les Cataractes de Shawinigan amorcent leur camp d'entraînement ce mercredi et cinq joueurs seront particulièrement à surveiller: Dovar Tingling, Thomas Pichette, Olivier Nadeau, Tyson Hinds et William Veillette.

Dovar Tinling

L’opération séduction se poursuit auprès de ce jeune homme, l’un des plus talentueux de son groupe d’âge au Québec. Si Tinling était disponible en troisième ronde en juin dernier, c’est parce qu’il entretenait le mystère sur ses intentions en vue des prochaines saisons et qu’il avait été blessé au cours de l’hiver. Tinling n’a toujours pas choisi de s’installer en Mauricie, il va se donner les premiers jours du camp avant de statuer. Bien sûr, les Cataractes vont tirer sur la couverture. Martin Mondou connaît la famille depuis des années, et il a été témoin souvent des tours de magie que l’adolescent peut faire avec une rondelle au bout de sa palette. Il rêve de l’insérer derrière Mavrik Bourque dans sa ligne du centre.

Thomas Pichette

Thomas Pichette

Il était déçu en juin dernier d’avoir glissé en huitième ronde. Ça s’explique par le fait qu’il jouait au sein de la LHPS, et que certaines équipes avaient peur que la NCAA soit son plan A. Ces équipes n’étaient pas dans le champ gauche: le clan de Thomas Pichette a annoncé il y a quelques jours qu’il avait accepté verbalement une bourse d’études de l’Université du Maine. Ironiquement, la nouvelle est arrivée la même semaine où, dans l’Écho de Maskinongé, le jeune homme de 16 ans exprimait sa joie d’avoir été repêché par les Cataractes, que c’était un rêve devenu réalité. Pichette sera bel et bien au camp des Cataractes mais à moins d’une surprise, il quittera avant le début des matchs préparatoires pour préserver son éligibilité à la NCAA. Ce plan peut-il changer? Xavier Bourgault a changé son fusil d’épaule à pareille date l’an dernier, comme Gabriel Sylvestre il y a quelques années. Chose certaine, le protégé de Denis Francoeur a le talent pour faire tourner les têtes cette semaine. Lors de la partie simulée qui a suivi les tests physiques une semaine après le repêchage, il avait été le meilleur joueur sur la glace…

Olivier Nadeau

Olivier Nadeau

Dans son cas, son poste est assuré. Depuis le début du règne à Martin Mondou, tous les choix de première ronde ont fait l’équipe au camp suivant! De toute façon, Nadeau n’a pas besoin d’un passe-droit: gros, puissant et excellent passeur, Nadeau était l’un des joueurs les plus convoités au dernier encan des joueurs midgets. Dans son cas, il s’agit de voir jusqu’où il pourra se hisser sur l’échiquier offensif de Daniel Renaud. L’an dernier, Mavrik Bourque a ravi un poste dans le top 6 mais il faut être honnête, la compétition n’était pas très forte. Nadeau a plus de rivaux de qualité sur les ailes autour de lui, se frayer un chemin jusqu’au top 6 ne sera pas évident.

Tyson Hinds

Tyson Hinds

Il n’y a pas de meilleur timing pour un jeune arrière prometteur de débarquer à Shawinigan en ce moment. Le plancher de danse à la ligne bleue n’est pas super garni: Leon Denny, Marc-Antoine Pépin et Xavier Bourgeois forment le top 3 actuellement. Derrière eux, il n’y a rien de figé dans le ciment. Hinds, second choix de l’équipe au dernier repêchage, peut donc non seulement mériter un casier dans le vestiaire, mais postuler pour de grosses minutes de jeu dès son année recrue de 16 ans s’il est à la hauteur lors du camp. Il aura toutes les chances de se faire valoir, ça c’est acquis. À lui de montrer qu’il peut faire son boulot efficacement dans les trois zones. Après deux années de misère, les Cataractes veulent faire un bond appréciable au classement. Ils vont garder les sept ou huit défenseurs qui sont les plus prêts à les aider à faire ce bond…

William Veillette

William Veillette

Des cinq surdoués de 16 ans repêchés par les Cataractes il y a un an, il est le seul qui n’a pas passé l’hiver à Shawinigan. Il n’a pas perdu son temps dans le midget AAA, au contraire car il a été l’une des pièces importantes des impitoyables Chevaliers de Lévis. Veillette arrive donc en confiance, et sa polyvalence va certainement lui permettre de gagner des points bonis dans les cahiers de Martin Mondou et Daniel Renaud. Ne soyez pas surpris s’il tasse quelques vétérans de son chemin pour s’installer dans le top neuf, à l’aile ou même au centre.