Le vétéran Leon Denny a dénoué l’impasse, tard en troisième période, pour offrir une dixième victoire aux Cataractes cette saison.

Catastrophe évitée

Shawinigan — Engagés dans une course pour une place en séries, les Cataractes n’avaient pas le droit à l’erreur jeudi soir. Ils ont dû trimer jusqu’à la dernière seconde, mais ils ont néanmoins rempli la commande, renversant le Titan d’Acadie-Bathurst 4-3 devant près de 2900 amateurs au Centre Gervais Auto.

Ce duel entre deux des trois pires clubs de la LHJMQ a été divertissant. Les joueurs connaissaient l’importance des points à l’enjeu, et il y avait pas mal de combativité sur la glace. Le jeu a été à la fois rapide et viril, et on a même eu droit à une bagarre entre Vincent Senez et Liam Léonard, ce genre de scène étant maintenant en voie de disparition dans le circuit Courteau.

Le spectacle a quand même failli bien mal finir pour les locaux. Ils tiraient de l’arrière 3-2 après 40 minutes, et la nervosité semblait les paralyser en début de troisième. Ils ont eu besoin d’une gaffe du vétéran gardien Mark Grametbauer derrière son filet pour créer l’égalité 3-3 et ainsi se libérer de la pression qu’ils supportaient. Puis, en fin de match, une mauvaise pénalité de Cole Rafuse a offert un jeu de puissance aux locaux, qui ont alors produit le but vainqueur grâce à un tir précis de Leon Denny. Le Titan a quand même continué de se bagarrer jusqu’à la sirène finale, et Anderson Macdonald a frappé le poteau dans les dernières secondes. Mais Justin Blanchette et les Cataractes ont tenu bon pour repousser le Titan à neuf points de leur 16e rang, le dernier donnant accès à la grande danse du printemps.

«Personne ne pensait que ça serait facile. Des matchs faciles, il n’y en a pas. Le principal, c’est que nous avons trouvé le moyen de gagner», souriait le pilote Daniel Renaud, qui reconnaissait avoir vécu une soirée stressante. «Je pense que nous avons eu plus de temps forts que l’adversaire. On n’a pas donné tant de chances de marquer.»

Cette victoire porte l’empreinte du trio de Xavier Bourgault, Max-Antoine Mélançon et Mikaël Robidoux, qui ont totalisé huit points. Mélançon a été le plus actif avec un but et trois passes, tandis que Robidoux a enfilé une paire de buts. «J’ai la chance de jouer avec deux jeunes qui ont du talent, j’essaie de les prendre sous mon aile. Ça va bien entre nous depuis quelques matchs. C’était l’un des matchs les plus importants de notre saison, on a trouvé une façon d’aller le chercher. Ça n’a pas été facile, deux clubs de travaillants s’affrontaient. Mais à la fin, on a eu le dessus», soulignait Robidoux, qui fait actuellement passer Martin Mondou pour un génie d’avoir payé un choix de quatrième ronde pour ses services.

«Ça fait vraiment du bien, cette victoire. On veut se distancer de Bathurst et faire les séries mais on n’a pas renoncé à l’avantage de la glace en première ronde non plus. Tout est possible si on joue comme ce soir», proposait de son côté Max-Antoine Mélançon.

Des propos qui ont été appuyés par Renaud. «Ce n’est pas un objectif comme tel mais ce n’est pas impossible d’y arriver. Nous sommes à quatre victoires de ça, quand on regarde le classement. Mais bon, l’important, c’est de continuer à s’améliorer chaque jour.»

Dans l’autre camp, Mario Durocher était déçu de repartir les mains vides. «On s’est donné une chance au moins. C’est ce qu’on veut faire à chaque match. Les Cataractes ont été un peu chanceux sur le but égalisateur, puis c’est une pénalité écopée par un vétéran qui a ouvert la porte au but gagnant. Tout ça fait partie du processus d’apprentissage pour notre jeune équipe. Au moins, le désir est là, les gars viennent à l’aréna pour travailler et s’amuser. C’est plaisant de travailler dans ces conditions.»

Carnet de notes

Il ne reste plus que deux jours aux 18 directeurs généraux de la LHJMQ pour boucler des transactions. Une quarantaine de trocs ont été répertoriés jusqu’ici. Chez les Cataractes, ça semble assez tranquille merci mais en coulisses, on chuchote que les noms de Jan Drozg et Roddie Sandilands continuent de circuler. Tout le monde sera fixé dimanche midi... Les Cataractes vont renouer avec l’action samedi après-midi, à l’occasion de la visite des Voltigeurs de Drummondville.