Jérémy Martin livre actuellement son meilleur hockey depuis son arrivée à Shawinigan.

Cataractes: transporter l’enthousiasme

Shawinigan — Les Cataractes vont tenter de transporter l’euphorie de la dernière Classique Hivernale à Saint-Tite jusqu’au Centre Gervais Auto jeudi soir. Les hommes de Daniel Renaud reprennent le boulot face aux Saguenéens, un premier match d’une série de trois en quatre jours qui va se poursuivre sur la route.

«C’est notre seul match à domicile de la fin de semaine, il est très important. J’ai adoré nos derniers jours. Ce fut probablement notre meilleure semaine d’entraînement de l’année. Le défi, et j’en ai parlé aux joueurs, c’est de s’assurer que cet enthousiasme soit encore là quand la rondelle va tomber face aux Saguenéens.»

Renaud se méfie de la bande à Yannick Jean, qui vient de perdre ses quatre derniers matchs mais qui va saluer le retour au jeu de son capitaine Zachary Lavigne. «C’est une équipe qui semble fonctionner par séquence. Avant d’en perdre quatre d’affilée, elle en avait gagné sept! Faut rester bien concentré, et s’occuper de notre plan d’abord et avant tout.»

Plan qui peut compter en ce moment sur l’émergence offensive de Jérémy Martin. Reconnu pour son efficacité le long des rampes, Martin est en train de montrer qu’il a aussi une belle touche autour du filet ennemi. De quoi améliorer son sort sur l’échiquier offensif de l’entraîneur. «Le duo qu’il forme présentement avec Mikaël Robidoux nous rend actuellement de précieux services. Il n’y a pas beaucoup de défenseurs qui aiment être sur la glace en même temps qu’eux! C’est vrai que Jérémy joue avec plus de confiance dernièrement avec la rondelle. Ça reste un jeune de 17 ans, dont le défi est la constance mais présentement, il se fait valoir de bien des façons», opine Renaud.

Le pilote shawiniganais n’est par ailleurs pas le plus superstitieux. Même s’il a gagné son dernier match avec éclat samedi après-midi face aux Remparts, il y aura certains changements dans sa formation jeudi. «Quand on a décidé de garder 25 joueurs après la date limite des transactions, on a expliqué aux joueurs qu’une certaine rotation allait être mise en place. Parfois, des gars sortent de l’alignement, sans le mériter. Ça fait partie de notre réalité d’ici la fin de la saison», raconte Renaud.

Avec des arrêts à Sherbrooke vendredi puis Drummondville dimanche, les Cataractes auront de toute façon besoin de tous leurs effectifs. «Ce sont deux matchs pas évidents sur la route qui nous attendent. Nous en sommes pleinements conscients. Ça accorde encore plus d’importance au match de jeudi. On joue bien dernièrement, nous avons collé quelques bonnes performances. Nous devons poursuivre de la même façon.»