Quatre des six recrues ayant mérité leur place sur l’alignement des Cataractes: Tyson Hinds, Olivier Nadeau, Philippe Blanchet et William Veillette. Matthew MacDonald et Vasily Ponomarev rejoindront le groupe.

Cataractes: six recrues à bord

Shawinigan — Les jeux sont faits à Shawinigan. Après une première portion du camp d’entraînement d’une dizaine de jours, Martin Mondou et Daniel Renaud ont choisi à partir d’un contingent de 60 joueurs les éléments avec lesquels ils iront à la guerre en 2019-20. Vingt-quatre joueurs dont six recrues ont reçu officiellement un casier lundi, pendant que deux vétérans faisaient partie de ceux qui ont dû plier bagage lors des coupes finales.

Philippe Blanchet, Tyson Hinds, William Veillette, Olivier Nadeau, Vasily Ponomarev et Matthew MacDonald sont les jeunes éléments qui se greffent au groupe de vétérans. Dans le lot, pas de grande surprise, à part peut-être MacDonald puisqu’une blessure l’a fait rater le camp jusqu’à maintenant. Choix de troisième tour, MacDonald est un attaquant reconnu pour sa fougue. «On sait ce qu’on achète avec lui. Il a gagné la Coupe Telus dans les Maritimes l’an dernier. Il sera prêt à revenir au jeu dans environ deux semaines, on a hâte de travailler avec lui», mentionnait Mondou, qui se disait épaté par deux autres recrues qui n’ont pas été retenus. «Les deux surprises du camp à nos yeux, ce sont Anthony DiCesare et Thomas Pichette. DiCesare jouait midget Espoir l’an dernier, il a tout à gagner à jouer dans le midget AAA cette saison avant de faire le saut junior pour de bon. Le même raisonnement s’applique à Pichette. Ce sont deux jeunes qui ont un bel avenir chez nous», ajoutait-il.

En défensive, Blanchet avait gagné son poste depuis quelques jours déjà. Dimanche soir, l’état-major a aussi décidé de garder Hinds en Mauricie, un choix qui a coûté une place à Olivier Desroches. Ce dernier pourra quand même continuer sa route dans la LHJMQ, puisque Mondou a trouvé preneur à Saint-John. Les Sea Dogs ont fait son acquisition moyennant une sélection de cinquième tour en 2022. Max-Antoine Mélançon n’a pas eu le même privilège, et le jeune vétéran a donc simplement été rétrogradé. «C’est un jeune qui a beaucoup d’outils pour réussir, à qui il manque un déclic. Peut-être qu’en allant jouer dans un niveau inférieur, il pourra aller le chercher. On ne lance pas la serviette, au contraire. Il me fait penser à Giovanni Fiore. Un nouveau départ ailleurs pourrait l’aider», soulignait Mondou.

À moins d’une transaction, les Cataractes vont attaquer la prochaine campagne avec deux vétérans de 20 ans, un casier étant donc libre. Quatorze attaquants et huit défenseurs composent l’alignement confié à Renaud et ses adjoints Adrien Plavsic, Jonathan Bellemare et Steve Mongrain. Le seul dossier en suspens pour l’instant est le sort réservé à Simon Dubois, soumis au ballottage. «Il a connu un camp bien au-dessus de nos attentes. On voit que le détour dans le junior AAA l’an dernier a fait du bien pour son jeu. Il est plus confiant avec la rondelle, il a amélioré son jeu physique. On a discuté avec Simon sur le rôle qu’on était prêt à lui confier cette année, et nous avons convenu ensemble de lui permettre quand même d’aller au ballottage si jamais une équipe avait besoin de lui dans son top 6. C’est un vétéran de 19 ans, super sérieux dans son approche, alors on veut qu’il soit dans la meilleure position possible pour lui. S’il n’est pas réclamé, il restera tout simplement ici.»

Les Cataractes disposent maintenant de quatre longues semaines de préparation, avant le coup d’envoi de la 51e saison de la LHJMQ. Ils vont amorcer cette campagne en Abitibi, le 21 septembre face aux Huskies à Rouyn-Noranda. Le premier match local a été programmé face aux Tigres de Victoriaville, le vendredi 27 septembre.