Le gardien des Cataractes, Mathieu Bellemare, a frustré le promoteur Alexis Lafrenière.

Bellemare fumant, victoire des Cataractes

Shawinigan — Mathieu Bellemare a fait les choses en grand pour son retour avec les Cataractes.

Impérial, le gardien originaire de Shawinigan a blanchi la puissante attaque de l’Océanic de Rimouski, guidant les siens vers une victoire de 3-0, devant 3526 personnes au Centre Gervais Auto.

Bellemare disputait son premier match dans l’uniforme shawiniganais depuis le 29 novembre 2014. Il a frustré les gros canons de Rimouski, dont la jeune sensation Alexis Lafrenière, auteur de six points en deux rencontres face aux Cataractes avant ce troisième choc.

Vincent Senez a réalisé un doublé pour les locaux, avant que Jan Drozg ne complète la marque avec le but d’assurance. Il s’agit d’une deuxième victoire de suite pour les hommes de Daniel Renaud, une troisième séquence de ce type cette saison. Quant à Bellemare, il enfile un cinquième gain d’affilée, un premier avec le club de son enfance.

Concert d’ovations

Le match n’était pas commencé qu’on se doutait qu’il se passerait quelque chose de spécial. Enthousiaste, la foule a réservé une longue ovation à Bellemare avant la première mise au jeu.

Le numéro 39, dont l’équipement trahissait ses anciennes allégeances aux Olympiques de Gatineau, a forgé la confiance de sa brigade défensive, qui commettait moins d’erreurs plus la partie progressait.

«Quand l’enjeu est grand, je me sens bien. C’était une rencontre particulière. Je m’attendais à ça et les gars devant moi ont été bons. Cette équipe ne joue pas comme une équipe de dernière position», a mentionné Bellemare, qui a réussi son huitième jeu blanc en carrière. Il a notamment profité du manque d’opportunisme des Rimouskois.

Seul devant lui, Mathieu Nadon l’a déculotté mais a touché la barre horizontale dès l’engagement initial. En troisième, le surdoué Lafrenière et Alex-Olivier Voyer ont tour à tour été frustrés par la première étoile du match, qui a quitté la patinoire sous les applaudissements nourris de ses partisans.

Bellemare s’est même permis une altercation avec Voyer alors que la cause était déjà entendue!

«J’ai toujours aimé ça, rigolait le cerbère. Je ne lui ai rien dit, je l’ai juste regardé... J’ai cassé la glace ce soir. Maintenant, il faut continuer.»

Le meilleur match de Senez

Bellemare fut le grand artisan de cette victoire, mais Vincent Senez s’est distingué aussi, avec deux beaux buts.

Le premier, du revers dans le haut de la lucarne, a insufflé de la confiance aux Cataractes.

Le deuxième est survenu en avantage numérique. Sur la séquence, Max-Antoine Melançon, 16 ans, récoltait son deuxième point du match.

«C’est un gros gars qui passe la rondelle au moment opportun, disait Senez en parlant de son jeune coéquipier. On a encore trouvé le moyen de battre une grosse équipe.»

L’entraîneur Daniel Renaud avait le sourire facile lors de son entretien avec les membres de la presse. «Mathieu nous avait fait le coup deux fois cette saison dans le maillot des Olympiques, je suis content de l’avoir de notre bord maintenant! Quant à Vincent, c’est son meilleur match de l’année. Il a offert un effort exceptionnel dans ses replis défensifs et ses batailles.»

Il lui était impossible de confirmer le retour de Bellemare devant la cage vendredi, justement contre les Olympiques. «Il n’a pas gardé les buts deux fois en autant de soirs cette année. Je vais lui parler avant de prendre une décision.»

Dans l’autre vestiaire, Serge Beausoleil louangeait le travail de Mathieu Bellemare. «On a eu de très belles chances tout au long du match, mais Bellemare a été phénoménal. Dans l’ensemble, nous avons bien joué et les Cataractes aussi. C’était peut-être un peu trop compliqué pour nous à certains moments.»

Carnet de notes

Zachary Massicotte disputait jeudi son deuxième match dans la LHJMQ. Le défenseur de Notre-Dame-du-Mont-Carmel misait sur l’appui de plusieurs proches dans les gradins...

Samuel Blier purgeait une suspension pour les Cataractes, à la suite de son extrême inconduite de match écopée face aux Saguenéens...

Tommy Cardinal a été échangé aux Foreurs de Val-d’Or en retour d’un choix de septième ronde. Il aura joué 77 matchs en deux saisons à Shawinigan.