Les Cataractes en ont eu plein les bottes face aux Voltigeurs cette saison.

Alerte à la bête noire!

Pour s'extirper de leur pire séquence de la saison, les Cataractes sont condamnés à dompter leur bête noire mercredi au Centre Marcel-Dionne. En comptant les matchs préparatoires, les Voltigeurs ont battu leurs puissants rivaux six fois en sept tentatives depuis le mois d'août, dont deux fois depuis trois semaines! Un rendement un peu fou pour un club en reconstruction, qui n'affiche même pas une moyenne de ,500.
Voilà des statistiques que Claude Bouchard connaît par coeur, évidemment. «Il faut accorder du mérite aux Voltigeurs, c'est une équipe qui travaille très, très fort. Ils placent beaucoup de pression sur nos défenseurs et nos attaquants sur les rampes, ça nous donne des difficultés. On va affronter un club qui fait partie d'un peloton de 4-5 qui se battent pour une place en séries. C'est évident que nous allons avoir besoin de hausser notre niveau de compétition», prévient Bouchard.
C'est l'essentiel du message qu'il a livré à ses joueurs lundi, au lendemain d'une défaite un peu gênante face à l'équipe B du Phoenix de Sherbrooke. Bouchard s'est toutefois assuré de garder un ton positif, planchant sur des solutions plutôt que de tenter d'identifier des coupables. «On ne peut rien faire pour le passé. Il faut regarder devant. Il y a une semaine, tout allait bien. On a traversé une mauvaise séquence avec un calendrier chargé, alors c'est sûr que ça paraît mal. Maintenant, nous ne sommes pas une moins bonne équipe qu'il y a 10 ou 15 jours! Il faut simplement faire quelques petits ajustements, revenir à notre identité.»
Bouchard appelle donc à un dévouement plus marqué au plan défensif. Mais aussi à un échec-avant plus nourri. «Les équipes sortent beaucoup trop facilement de notre zone à l'heure actuelle. Il y a des répercussions sur tout le reste du jeu. Il faut être moins passifs en échec-avant. Ce n'est pas ce qu'on demande à nos joueurs, d'ailleurs. Demain, on va mettre l'accent sur certains détails, dont sur notre travail en échec-avant. Nous étions l'équipe qui avait accordé le moins de buts dans la ligue après 58 matchs. On connaît la recette, il faut l'appliquer.»
Le match de mercredi soir pourrait aussi servir à préparer le terrain pour les séries. En tenant compte des positions au classement des deux équipes, un duel Cataractes-Voltigeurs en première ronde est plausible. «Le classement est tellement serré, il y a deux points qui séparent les positions 12 à 16. Dans cette optique, oui c'est une possibilité, mais ça ne donne rien de trop mettre l'emphase là-dessus. L'important, c'est la performance. Nous sommes dans un processus où la performance est plus importante que tout, même la victoire. Ça nous prend un match solide demain.»