Les Cataractes sont toujours à la recherche d'une première victoire cette saison. À son retour à Québec, Daniel Renaud a vu son attaque être limitée à un seul petit but par les Remparts de Philippe Boucher.

Cataractes: sans combinaison gagnante

Ce n'est pas dans son ancien port d'attache que Daniel Renaud va savourer un premier gain dans la LHJMQ. Incapables de générer de l'offensive, les Cataractes ont subi un quatrième revers d'affilée en ce début de saison, cette fois s'inclinant 3-1 face aux Remparts à Québec, où Renaud a servi d'adjoint à Philippe Boucher au cours des trois dernières saisons.
Le pilote recrue disait avant le match ne pas avoir la tête aux retrouvailles et on le comprend. Son offensive n'arrive pas à embêter les défensives ennemies. Pour la troisième fois en quatre matchs, son club n'a pas atteint la barre des 25 tirs.
Quand il a vu ses Cataractes être limités à deux maigres tirs en première vendredi, Renaud a multiplié les différentes combinaisons en attaque, sans parvenir à en concocter des gagnantes! L'effort était pourtant  plus senti que mercredi face au Phoenix. Ce qui est encore plus inquiétant, non?
Chose certaine, ce manque de punch offensif a gâché une très belle performance de Mikaël Denisov. Contrairement à leurs visiteurs, les Remparts ont réussi à se fabriquer une belle brochette de chances de marquer. Le Russe a confectionné plusieurs bijoux avec sa grosse mitaine et a fait damner les 12 400 partisans au Centre Vidéotron avec quelques spectaculaires déplacements latéraux.
Dominés depuis la mise en jeu initiale, les Shawiniganais sont néanmoins restés dans le rétroviseur des Remparts jusqu'en fin de match grâce au brio de Denisov. En concédant six tirs en troisième, les locaux ont su protéger cette courte avance d'un but provoquée par le filet de Derek Gentile en deuxième période.
L'autre filet des Remparts est l'oeuvre d'Andrew Coxhead. C'est Vincent  Senez qui a assuré la faible réplique pour les Cataractes. Olivier Garneau a marqué le filet d'assurance dans la dernière minute de jeu pour concrétiser la troisième victoire des Remparts en autant de sorties depuis le début de la saison.
«Il y a une différence entre être  beaux et être bons. Malheureusement, nos gars veulent être cutes en ce moment», déplorait Renaud. «Faut apprendre à tirer quand nous arrivons dans l'enclave. Du temps de possession, ça ne donne rien si on ne tire pas au but. Au dernier match, Lucas Fitzpatrick, Gabriel Denis et le désavantage numérique avaient été bons. Ce soir, il n'y a que Mikaël Denisov, Vincent Senez, Samuel Guilbault et le désavantage numérique qui ont fait leur boulot. Ça va prendre d'autres joueurs qui se lèvent. Et rapidement», enchaînait Renaud, en vantant aussi les Remparts. «Ils ont joué un bon match, ce n'est pas une surprise. Ils ont gagné la majorité des bagarres à un contre un et ils ont bloqué beaucoup de lancers. De notre bord, on n'en donne pas assez.»
Dans l'autre camp, Boucher soulignait le brio défensif de ses équipiers. «Notre nombre de victoires cette année va dépendre de notre façon de jouer défensivement. Force est d'admettre qu'on fait bien les choses depuis le début de la saison», racontait le pilote des Remparts. «On a passé beaucoup de minutes dans la zone des Cataractes. On a eu du mal à trouver le fond du filet, mais on s'est impliqué, tout le monde a été assez bon. C'est l'fun de voir ça.»
Le prochain match des Cataractes sera disputé dimanche après-midi à Rimouski.