Le gardien Lucas Fitzpatrick poursuivra sa carrière avec le Drakkar de Baie-Comeau.

Cataractes: Lucas Fitzpatrick fait ses valises

QUÉBEC — Martin Mondou n’a pas attendu l’ouverture du marché des transactions dimanche pour tenter de secouer sa formation qui en arrache depuis quelques semaines. Vendredi en fin de soirée, le directeur-gérant des Cataractes de Shawinigan a avisé Lucas Fitzpatrick qu’il devait faire ses valises pour Baie-Comeau, où l’attend le Drakkar. En retour, il met la main sur Justin Blanchette, qui avait quitté le Drakkar il y a quelques jours.

Fitzpatrick aura disputé une saison et demie dans la ville de l’électricité. Portier sans expérience dans le junior, il aura eu bien du mal à se faire justice au sein d’une équipe en lourde reconstruction. En 58 départs, sa fiche s’établit à 10-32, sa moyenne à 4,50 et son pourcentage d’efficacité à ,871. Étrangement, son rendement cette saison était inférieur à celui de l’an dernier. Fitzpatrick avait été obtenu il y a deux ans contre un choix de troisième tour.

Dans une équipe mieux armée, Blanchette a été plus performant. En trois saisons dans le circuit Courteau dont deux et demie à Baie-Comeau, le gardien de 18 ans présente un dossier de 23-30, une moyenne de 3,80 et un pourcentage d’efficacité de ,886. Le Drakkar avait sacrifié son choix de première ronde en 2018 afin de l’acquérir du Phoenix.

Tremblay en renfort

Les Cataractes vont également annoncer l’arrivée de Félix Tremblay, un défenseur des 17 ans qui était utilisé comme employé de soutien chez les Remparts. Pour acquérir Tremblay, Mondou a dû refiler un choix de quatrième tour aux Remparts. Tremblay avait été une sélection de troisième ronde des Remparts en 2017.

Par ailleurs, c’est le deuxième arrière à gonfler les rangs des Shawiniganais cette semaine à la ligne bleue, après l’acquisition de l’ex-Panthères du CMI Marc-Antoine Pépin, qui s’aligne cette saison dans le circuit collégial avec Thetford Mines.

Faut dire que les Cataractes sont actuellement décimés par les blessures en défensive. Le vétéran de 20 ans Colin Paradis a fait une rechute dans sa convalescence, et celle-ci s’étirera de quelques semaines encore. Olivier Desroches, lui aussi coincé à l’infirmerie depuis quelques jours, est de nouveau tombé au combat à Québec vendredi, tout comme Gabriel Belley-Pelletier.