Même avec 13 patineurs en troisième période, l’Océanic est parvenu à vaincre les Cataractes dimanche à Rimouski.

Cataractes: les fils se touchent à Rimouski

Trois-Rivières — L’inefficacité des Cataractes sur les unités spéciales leur aura coûté cher, dimanche à Rimouski. Dans un match haut en rebondissements où un entraîneur et trois joueurs ont été expulsés, dont le meilleur de la ligue Alexis Lafrenière, les Shawiniganais ont vu l’Océanic capitaliser trois fois sur quatre avantages numériques, en route vers un gain de 6-4.

Non seulement l’indiscipline des Cataractes a fait mal (3 buts concédés sur 4 désavantages numériques), l’incapacité à bénéficier de leurs chances avec un homme en plus leur a été fatale (0 en 6). Pourtant, ils affrontaient un gardien du midget AAA, Thomas Couture des Chevaliers de Lévis, qui en était à une première sortie dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Couture a limité les dégâts avec 16 arrêts sur 20 lancers, mais l’entraîneur-chef Daniel Renaud aurait aimé voir ses protégés tester davantage la recrue. «Il y a eu beaucoup de tentatives, mais peu de lancers. C’est comme si on attendait le tir parfait. Il aurait fallu créer des chances pour des rebonds ou des deuxièmes, voire des troisièmes occasions. C’est le genre d’après-midi où on aurait pu décocher 45 tirs.»

Xavier Cormier (8e), Mikaël Robidoux (6e) et Mavrik Bourque (16e et 17e), avec un doublé, ont tous déjoué Couture, tandis que Lafrenière a été choisie la première étoile de la rencontre avec deux buts et une passe... même s’il a joué une période de moins.

La supervedette de l’Océanic n’a pas terminé le match après avoir été expulsée par les arbitres, en fin de deuxième période. Sa pénalité pour abus physique envers un officiel devrait lui valoir un match de suspension. Sur la même séquence, le défenseur des Cataractes Leon Denny avait servi une mise en échec à Cédric Paré, l’un des meilleurs joueurs de l’Océanic. Les esprits se sont échauffés sur la glace et le pilote de l’Océanic, Serge Beausoleil, a dit sa façon de penser aux officiels, qui l’ont expulsé.

Mikaël Robidoux a également pris le chemin des douches en troisième, après avoir asséné une mise en échec par-derrière à un adversaire. Les Cataractes ont dû se débrouiller à trois contre cinq, mais n’ont rien pu faire devant la force de frappe de Rimouski. Même sans les services de Lafrenière, l’Océanic a marqué deux fois, dont le septième filet de la saison du Bécancourois Zachary Bolduc. La marque est passée de 4-3 Océanic à 6-3, après la fin de la pénalité majeure à Robidoux.

Plus tôt dans la partie, Frédéryck Janvier, un autre produit de la Mauricie évoluant à Rimouski, avait été expulsé, conséquence d’un bâton trop élevé. Ce fut là aussi un moment clé de cette partie, les locaux réussissant à tuer une pénalité de 5 minutes alors qu’ils menaient 4-2. Devant le filet, Justin Blanchette a dû laisser sa place à Antoine Coulombe après avoir cédé trois buts sur cinq lancers, très tôt dans le match. Coulombe a arrêté 22 rondelles.

«C’est plate de terminer une belle semaine en perdant à cause des unités spéciales, sauf qu’on ne doit pas oublier nos deux victoires contre St. John et Cap-Breton. Quatre points sur six, c’est bon, surtout en considérant la séquence plus difficile qu’on a traversée avant d’entreprendre cette semaine.» L’Océanic a conclu la rencontre avec 13 patineurs, dont 7 attaquants!

Les Cataractes se débrouillaient sans Marc-Antoine Pépin, suspendu, tandis que le Russe de 19 ans Kirill Nizhnikov n’a pas encore fait son entrée dans l’alignement shawiniganais. Ça pourrait se produire mercredi, à Shawinigan, lors de la visite des Voltigeurs de Drummondville.