Le gardien des Cataractes Antoine Coulombe a fait son possible pour stopper les menaces mais au volume, il a fini par céder.

Cataractes: la commande était trop lourde

SHAWINIGAN — La commande était trop lourde pour les Cataractes. Avec seulement un vétéran de 20 ans en uniforme et deux de 19 ans, la troupe de Daniel Renaud n’a pas fait le poids devant les talentueux Mooseheads d’Halifax, qui ont signé un gain de 5-2.

Les Cataractes ont tenu le coup pendant 20 minutes. Les Mooseheads semblaient un peu au-dessus de leurs affaires en première et les locaux en ont profité pour prendre l’avance sur une belle manœuvre individuelle de Mathieu Boulianne.

Les visiteurs ont toutefois augmenté l’intensité de deux crans en deuxième et leurs rivaux ont été largués. Antoine Coulombe a fait son possible pour stopper les menaces mais au volume, il a fini par céder. C’est l’ex-Cataractes Samuel Asselin qui a parti le bal au milieu de la période en créant l’égalité à l’aide d’un tir du revers dans la lucarne. Les Mooseheads, qui ont passé ce tiers dans la zone ennemie, ont ajouté deux autres buts avant l’entracte et armés d’une avance de 3-1 après 40 minutes, ils étaient en plein contrôle.

Menés 19-2 dans la colonne des tirs au but en deuxième, les Shawiniganais ont au moins eu le mérite de rester dans le match jusqu’à la fin. Ils auraient pu abandonner au début de la période lorsque Samuel Asselin a porté la marque à 4-1. Ils ont continué à se battre, récompensés par le filet un peu chanceux de Gabriel Denis. En déficit de deux buts, ils ont ensuite eu droit à trois avantages numériques pour s’approcher davantage, sans toutefois y parvenir. Asselin a alors terminé une soirée de rêve pour lui en complétant son truc du chapeau dans un filet désert dans les dernières secondes du duel.

«J’aimerais bien aller dans le ring avec Georges Saint-Pierre. Mais même si j’y vais avec tout mon cœur, je n’aurais aucune chance», imageait Daniel Renaud après le match. «Par contre, je n’ai rien à reprocher à la majorité de nos joueurs au point de vue éthique de travail. Ils ont compétitionné, ils ont bloqué des lancers, ils ont trouvé une façon de rester dans le match jusqu’à la fin. On peut apprendre dans un match comme ça», enchaînait le pilote des Cataractes.

Ces derniers auraient pu rendre les choses encore plus intéressantes s’ils avaient été un peu plus dynamiques sur l’attaque massive. Ils ont été blanchis en sept apparitions au bâton. «Les gars ont essayé d’être cutes avec des passes transversales. On demande de mettre des rondelles au filet. On ne l’a pas fait assez», tranchait Renaud.

Même son de cloche du côté de Denis, qui accepte les coups dans l’enclave pour gêner le gardien adverse et pour dévier des rondelles. Un rôle ingrat qui peut rapporter des dividendes… s’il y a des rondelles qui percent l’enclave. «On devait tirer plus, et être meilleurs pour récupérer les retours. C’était tout un défi ce soir, l’une des meilleures équipes de la ligue sinon la meilleure. On s’est battu jusqu’à la fin.»

De l’autre côté, Asselin savourait sa soirée. «C’était spécial pour moi, la sieste a été plus courte qu’à l’habitude. Ça fait du bien, pour moi et pour l’équipe. On traversait un petit creux, c’est une belle victoire.»

Son patron Éric Veilleux dit avoir apprécié les 40 dernières minutes de jeu. «Les Cataractes ont bien amorcé le match. De notre bord, nous n’étions pas assez affamés. Nous avons corrigé des choses durant l’entracte et à partir de la deuxième, nous avons vu notre vraie équipe.»

Carnet de notes

Vincent Senez a été suspendu pour quatre matchs, à la suite de son expulsion jeudi soir face aux Wildcats. Le vétéran de 20 ans est ainsi puni pour une accumulation d’expulsions depuis le début de la saison… Gabriel Sylvestre a lui aussi subi les foudres du préfet de discipline Éric Chouinard, pour son geste à l’endroit de Jérémy Martin en début de match jeudi. L’ex-Cataractes, qui n’avait pas été pénalisé par les officiels, a écopé de trois matchs… Les Cataractes vont compléter cette séquence de trois matchs en moins de 48 heures en allant défier les Olympiques à Gatineau samedi soir.