En pleine courses aux séries éliminatoires, la formation de l’entraîneur Daniel Renaud a perdu ses 10 derniers matchs.

Cataractes: «Il faut mettre des points sur le tableau»

Shawinigan — La série actuelle de 10 défaites d’affilée met en péril la participation des Cataractes aux séries éliminatoires. Avec le calendrier plus favorable dont disposent les Sea Dogs – l’autre équipe qui tente de s’approprier le dernier rang donnant accès au grand bal de fin d’année – il est impératif pour les hommes de Daniel Renaud de retrouver au plus vite le chemin de la victoire.

«Il faut mettre des points sur le tableau. Ça commence à presser! On en a laissé tellement sur la table lors des deux derniers mois. On joue notre survie, ça doit paraître», laisse tomber Renaud.

Contrairement aux Sea Dogs, l’horaire ne fait aucun cadeau aux Cataractes. Ce week-end, ils ont rendez-vous deux fois en moins de 24 heures avec le Drakkar de Baie-Comeau, l’un des clubs les plus matures de la ligue. «Cette semaine, c’est l’équivalent de quatre matchs en sept soirs contre des équipes de pointe. Exactement ce qui nous attend en séries, si on se qualifie. J’ai aimé notre match à Rimouski. J’ai aimé notre première période face à Rouyn-Noranda. Il s’agit maintenant d’enchaîner avec 60 grosses minutes face au Drakkar pour se donner une chance de l’emporter», propose Renaud, qui ne va pas ruminer trop longtemps la dernière fessée encaissée face aux Huskies. «Que tu perdes 2-1 ou 10-1, tu ne dois jamais traîner une défaite. Tu dois te remettre au travail. C’est comme dans un match. Quand on a accordé un but sur notre avantage numérique en début de deuxième mercredi, certains ont décidé que leur match se terminait là. C’est inacceptable et ils vont en entendre parler.»

Le match de mercredi a quand même une fois de plus montré la combativité du jeune gardien Antoine Coulombe. La recrue de 16 ans a été sans reproche lorsqu’il a été appelé en renfort à Justin Blanchette. Sans surprise, c’est Coulombe qui sera entre les poteaux vendredi. «Ses récentes sorties sont encourageantes. On prévoit quand même redonner le filet à Justin samedi. Il n’est pas content de ses dernières performances, il va vouloir se racheter. Il a encore une petite crotte sur le cœur contre le Drakkar. Voilà des facteurs qui me laissent croire qu’il pourrait nous sortir une grosse performance samedi.»

Renaud espère pouvoir compter sur le retour au jeu de Mikaël Robidoux. Blessé dimanche dernier à Rimouski, il a été laissé de côté mercredi par mesure préventive. Renaud a expliqué qu’en séries, le vétéran de 19 ans aurait probablement endossé l’uniforme. Mais, justement, les Cataractes ne luttent-ils pas pour leur survie? «Il n’était pas à 100 %. On espère que le repos des derniers jours l’aidera à mieux se sentir. La qualité première de Robidoux, c’est d’amener de l’énergie. C’est certain que c’est un plus pour nous quand il est là.»

Hockey Canada: Mondou reconduit dans ses fonctions

Hockey Canada a confirmé, jeudi, la poursuite du mandat de Martin Mondou à la tête du programme national des moins de 17 ans. Le directeur général des Cataractes appuiera les trois équipes canadiennes au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, qui aura lieu à Medicine Hat et Swift Current, en Alberta, au mois de novembre. En 2018, les trois délégations avaient pris les rangs quatre à six de ce championnat.

Alan Millar s’occupera du programme des moins de 18 ans, tandis que Mark Hunter aura la responsabilité des moins de 20 ans et de l’équipe nationale junior.

Avec Louis-Simon Gauthier