Steve Turcotte

Savoir se nourrir de petits détails…

CHRONIQUE / Il s’est passé quelque chose de magique dans l’environnement des Cataractes au cours de la dernière semaine. Et ce n’est pas la victoire surprise à Rouyn-Noranda.

Non, c’est plutôt le fait que ce groupe de 25 joueurs est devenu une équipe. Daniel Renaud et ses lieutenants ont fait de l’excellent boulot pour les préparer à défier la meilleure équipe junior au Canada. Ils ont réussi à leur faire croire qu’en suivant religieusement un plan de match précis, ils pouvaient tenir tête aux puissants Huskies.

Sports

Cataractes: «Le message ne changera pas»

SHAWINIGAN — À l’aube du troisième match de la série face aux Huskies de Rouyn-Noranda, disputé mardi soir à Shawinigan, Daniel Renaud va s’attarder à garder tout son monde sur terre. Évidemment, la victoire de samedi sur les terres ennemies a galvanisé ses jeunes troupes. Mais la pire erreur à faire selon le pilote des Cataractes, c’est de commencer à regarder le tableau indicateur.

«Le message ne changera pas. L’emphase est mise sur notre désir de compétitionner, pas sur le résultat final. Si tu ne te concentres pas sur le processus, tu vas manquer ton coup», martèle-t-il.

Sports

«On va tout laisser sur la glace»

Shawinigan — La poignée de vétérans dans le vestiaire des Cataractes aura un rôle important à jouer au cours des prochains jours. De toutes les statistiques qui font pencher la glace outrageusement du côté des Huskies, celle sur l’expérience en séries est l’une des plus épeurantes. Cinq joueurs de Daniel Renaud ont un peu touché aux séries dans le junior. Le capitaine Colin Paradis mène la parade avec 17 matchs. Derrière lui, il y a Mikaël Robidoux (6), Vincent Senez (3), Jérémy Manseau (3) et Justin Blanchette (2). Juste pour vous donner une idée, Peter Abbandonato, le meilleur marqueur des Huskies, a plus d’expérience en séries que tous les Cataractes réunis!

«C’est sûr que je peux parler un peu de ce qui s’en vient avec les gars. Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’intensité monte d’une coche partout! Les gars vont être avertis et l’important, ce sera de suivre notre plan. On a joué toute l’année pour se rendre en séries, je suis convaincu que tout le monde va embarquer», lance Paradis, nommé capitaine après la dernière période de transactions.

Sports

«Les cadrans sont à zéro»

Shawinigan — Même s’ils ont réécrit quelques records de la LHJMQ, les Huskies assurent qu’ils abordent la première ronde des séries face aux Cataractes avec humilité. Le pilote Mario Pouliot ne ressent même pas le besoin d’aborder la question avec ses hommes, convaincu que son club ne regarde pas les Shawiniganais de haut.

«On a tellement une bande mature. Ces gars-là n’ont pas pris personne à la légère de l’année, ils ne commenceront pas aujourd’hui. Je viens de diriger une de nos meilleures pratiques de l’année, pour moi ça en dit beaucoup sur le sérieux de mes joueurs», explique Pouliot, à la recherche d’une deuxième Coupe du Président d’affilée après avoir mené le Titan d’Acadie-Bathurst à la Terre Promise le printemps dernier.

Sports

Cataractes: «La pression est sur les Huskies à 100%»

Shawinigan — L’euphorie de la concrétisation d’une place en séries samedi dernier a été de courte durée chez les Cataractes. Comme prix pour s’être faufilé à la dernière seconde au bal de fin d’année, rien de moins qu’un duel avec l’équipe la plus solide du plateau!

Cette confrontation Huskies-Cataractes en première ronde des séries de la LHJMQ est la plus inégale de l’histoire de la ligue, avec 86 points d’écart entre les champions du calendrier régulier et les détenteurs de la 16e place au classement général. Les représentants de Rouyn-Noranda ont subi une défaite depuis le 15 décembre. Les Shawiniganais, eux, terminent la campagne avec 15 échecs consécutifs. Vous en voulez plus? La dernière fois que les Huskies ont perdu un match à domicile, la neige n’était pas encore installée en Abitibi. Les Cataractes, sur la route, ont gagné seulement trois matchs sur 34 en 2018-19! Pas sûr que si Goliath avait ressemblé aux Huskies, David se serait attaqué à lui!

Sports

Une belle occasion bousillée

Shawinigan — Pas moyen pour les Cataractes de récolter des points par les temps qui courent. Mercredi soir, les hommes de Daniel Renaud ont encaissé un 13e revers d’affilée en pliant l’échine 3-2 devant le Phoenix de Sherbrooke.

Les Shawiniganais étaient pourtant en position, en troisième, d’au moins sortir de l’aréna avec un point. Un mauvais départ avait permis au Phoenix de prendre les commandes du match. Les Cataractes ont couru après leurs visiteurs toute la soirée, et ils ont fini par les rattraper au milieu du dernier tiers grâce à un filet en avantage numérique de Leon Denny. Cette égalité de 2-2 n’a toutefois pas duré bien longtemps. Moins de quatre minutes plus tard, Alex-Olivier Voyer récupérait une rondelle dans l’enclave et redonnait une avance d’un but au Phoenix. À la recherche d’une première victoire en neuf matchs, les équipiers de Stéphane Julien ont ensuite neutralisé les locaux dans les cinq dernières minutes de jeu.

Steve Turcotte

Une semaine déterminante pour les Cataractes

CHRONIQUE / Ils s’entraînent ensemble depuis le début août. En comptabilisant les sorties préparatoires, ils ont plus de 70 matchs derrière le protecteur buccal. Et ils ont bouffé des milliers de kilomètres de route.

Pourtant, la dernière semaine de travail des jeunes Cataractes sera la plus déterminante dans l’appréciation de leur saison. Une qualification pour les séries, même si c’est au photo-finish, et l’organisation pourra se vanter d’avoir fait un pas en avant. Malgré les tempêtes d’hiver, elle va rappeler que la bande à Anthony Beauvillier avait suivi un cheminement semblable lors du cycle précédent, avant de se hisser la saison suivante dans le top 5 du classement général, puis d’atteindre la grande finale de la LHJMQ un an plus tard. On pourra vous servir de l’espoir pour digérer toutes ces volées encaissées.

Sports

Cataractes: aux vétérans de se lever

Shawinigan — Dans cette course aux séries qui est amorcée depuis deux mois face aux Sea Dogs de St-John, les Cataractes occupent toujours le siège du conducteur. Mais pour ne pas voir le tapis leur glisser sous le pied, il est impératif de trouver une façon de mettre un peu plus de points en banque.

Le match de vendredi soir face aux Islanders de Charlottetown, et les deux points qui s’y rattachent, est dans le collimateur de Daniel Renaud, qui a défié ses vétérans jeudi.

Sports

L'indiscipline coule les Cataractes face aux Remparts

Shawinigan — Passer la soirée au cachot quand tu es le pire club de la ligue pour te défendre en désavantage numérique, c’est te condamner à quitter l’aréna les mains vides. Les Cataractes l’ont à nouveau expérimenté mercredi soir, dans une défaite de 7-3 subie face aux Remparts de Québec.

Le dernier match entre les deux clubs lors de la Classique hivernale avait produit des étincelles, il y a 10 jours. Peut-être un peu trop fringants, les locaux n’ont pas été en mesure de tracer la ligne entre fougue et indiscipline. Les Remparts leur ont fait payé chèrement en début de match, marquant trois fois sur l’avantage numérique, dont deux alors que leur ex-coéquipier Mikaël Robidoux était au banc des punitions. 

Sports

Une nouvelle rivalité, gracieuseté de Robidoux

SHAWINIGAN — Tigres et Voltigeurs offrent une rivalité géographique aux Cataractes. Les Sea Dogs, parce qu’ils évoluent sur le même cycle depuis 2011, sont eux aussi des rivaux de choix pour la plus vieille organisation de la LHJMQ.

À cette courte liste, il faut maintenant ajouter les Remparts de Québec… depuis la dernière période de transactions. Dans son grand ménage, Patrick Roy a refilé Mikaël Robidoux aux Cataractes contre un choix de quatrième ronde, en plus de placer Xavier Cormier au ballotage, qui s’est également retrouvé en Mauricie.