Matthew Rusch a livré un autre match complet pour les Cascades.

Cascades: match ultime mardi à Shawinigan!

Shawinigan — Ce n’est pas un hasard si plusieurs le considèrent comme le plus grand guerrier de l’histoire des Aigles Can-Am. Avec les Cascades de Shawinigan acculés au pied du mur, Matthew Rusch a livré un troisième match complet en une semaine et ça ne l’a pas empêché de menotter les frappeurs des Blue Sox, dimanche à Thetford Mines, dans une victoire de 3-1.

Le boulot exceptionnel de Rusch dans cette finale – il a signé les trois victoires des siens – permettra aux Cascades d’accueillir le match ultime de la Ligue de baseball majeur du Québec, mardi soir au parc Optimiste de Shawinigan.

«De belles choses arrivent pour notre équipe en ce moment et je suis heureux d’en faire partie», disait le joueur-entraîneur, un peu fatigué, mais ô combien fier de la réponse de ses coéquipiers dimanche!

Car bien qu’il ait dominé les Blue Sox dans les circonstances que l’on connaît (sept manches lancées, trois coups sûrs et sept retraits au bâton), le lanceur de 36 ans préférait accorder le mérite à sa défensive.

«[Julien] Bélanger et [Ismaël] Ballard m’ont beaucoup aidé, tout comme Mathieu Tremblay. Ce n’était pas ma meilleure sortie, sauf que les gars derrière moi ont été sublimes.»

Les Cascades ont offert un coussin de trois points à Rusch dès le début des hostilités. Quatre des cinq premiers frappeurs ont claqué des simples face à l’artilleur Jonathan Paquet. Les points produits sont venus de Tremblay, Patrick Flageol et Ballard. Bélanger, Michaël Laprise et Marc-Antoine Perron-Rousseau ont croisé la plaque.

Les Blue Sox ont répliqué en inscrivant un point dès leur premier tour au bâton. Ce fut le seul de l’après-midi.

un appel aux partisans

Depuis le début de la finale, les six parties ont été remportées par l’équipe visiteuse. Est-ce que cette séquence prendra fin mardi au domicile des Cascades? Bien sûr que tout le monde le souhaite dans le camp des Shawiniganais!

«C’est une série bizarre, mais une excellente série! On espère que nos partisans se présenteront en grand nombre mardi, nous aurons besoin d’eux.»

Rusch ignore encore qui lancera pour son équipe. Ça pourrait être le produit local Jean-Félix Proulx ou encore le Dominicain Luis Munoz. «On va prendre une décision ensemble», assure l’entraîneur... qui n’exclut pas un retour sur la butte mardi!

Dimanche en sixième, alors que Thetford menaçait avec deux coureurs sur les buts et aucun retrait, Rusch est parvenu à freiner les élans en retirant le cœur de l’alignement.

Selon lui, les Blue Sox devraient faire appel au vétéran Michel Simard, un de ses anciens coéquipiers chez les Capitales de Québec.