Simon Kean a subi son premier échec chez les pros en octobre dernier face à Dillon Carman, à Québec. La revanche est programmée pour le 15 juin à Shawinigan.

Carman-Kean II: place à la revanche

TROIS-RIVIÈRES — Après des mois de négociations, le deuxième combat entre Simon Kean (15-1-0, 14 K.-O.) et Dillon Carman (14-3-0, 13 K.-O.) est maintenant officiel. Le Trifluvien aura la chance de venger son premier échec en carrière dans sa cour arrière, au Centre Gervais Auto de Shawinigan, le 15 juin.

L’événement sera à nouveau le fruit d’une collaboration entre les Cataractes et Eye of the Tiger Management, le promoteur de Kean.

«Nous sommes très heureux. L’idée, c’est de donner la chance à Simon de montrer que le premier rendez-vous face à Carman était une erreur de parcours. Il va pouvoir envoyer un message fort entouré de ses partisans», s’enthousiasmait le président des Cataractes Roger Lavergne, qui s’attend à créer un buzz comparable à celui de l’an dernier alors que 4800 personnes avaient assisté au duel entre Kean et Adam Braidwood. «Ce sera un combat extrêmement important dans la carrière des deux boxeurs. Celui qui va perdre le 15 juin aura une remise en question à faire. Le Grizzly sera affamé!», prédit Lavergne.

Ce duel au sommet de la division des poids lourds au Canada sera quand même précédé de deux étapes importantes, chaque boxeur ayant une sortie préparatoire. Du côté de Kean, ça ne devrait pas être problématique  puis qu’il a rendez-vous avec le vétéran Rogelio Omar Rossi
(20-7-1, 13 K.-O.) au Casino de Montréal, le 16 mars prochain. Mais du côté de Carman, la commande est pas mal plus lourde, il s’attaque à Evgeny Romanov (11-0-0, 8 K.-O.) à Ekaterinbourg en Russie, le 22 février.

«Si Carman n’est pas en mesure de se battre chez nous le 15 juin, soyez assurés que le rival à Simon serait encore plus dangereux que lui. Simon va lancer un message le 15 juin. Le plan, c’est qu’il le fasse contre Carman. Mais s’il faut changer le plan, nous serons prêts», promet Lavergne.

Kean, pour sa part, va être le plus grand fan de Carman le 22 février. «J’espère qu’il va gagner. Mais qu’il gagne ou qu’il perde, je veux le battre de toute façon. J’étais prêt à aller me battre à son gymnase derrière des portes fermées s’il le fallait! Pour moi, ce n’est pas une question d’argent, mais de fierté», raconte le protégé de Jimmy Boisvert. «Tant mieux si ça se passe dans ma tanière shawiniganaise. Il y a tellement d’énergie là-bas quand j’ai la chance de me battre au Centre Gervais Auto. J’anticipe une bien belle soirée, croyez-moi!»

Kean dit toutefois se concentrer uniquement sur Rossi pour l’instant. «J’ai Rossi à planter en premier! Ça ne donne rien de regarder trop loin devant. On va y aller étape par étape. Mais c’est sûr que ça va être encore plus motivant au cours des prochaines semaines de me préparer pour Rossi. Je souhaite sincèrement que ça se passe bien pour Carman le 22 février. Mais d’une façon ou d’une autre, je lui prépare une grosse fête le 15 juin!»

Rappelons que Carman a liquidé, à la surprise générale, Kean en quatre rondes le 6 octobre dernier. Depuis, aucun des deux pugilistes n’est monté sur le ring.