Carey Price a bloqué 38 rondelles dans la défaite.

Carey en mode séries

COMMENTAIRE / Carey Price était à 6 minutes de boucler une semaine parfaite, un 4 en 4 avec, en prime, deux blanchissages.

Le Canadien, qui menaçait de s’écrouler sous la pression il y a sept jours, doit ce revirement de situation à un seul homme, son gardien, qui a encore tenu le fort dimanche en Caroline. Sept points sur huit pour le CH, ça frôle la perfection. Mais le point perdu en Caroline en fera grimacer plusieurs, avec raison.

Pauvre Carey! Il méritait un meilleur sort, ou du moins un meilleur appui de ses coéquipiers en troisième période. C’est ce que l’on retient de cette fin de partie un peu frustrante: les joueurs de Claude Julien, à trop vouloir se défendre, ont provoqué des revirements et pris de mauvaises décisions autour du filet.

Il aura fallu un lancer dévié pour tromper la vigilance du 31. Une question de millimètres. En première période, il s’était porté au secours de ses coéquipiers, la paire défensive formée de Jeff Petry et Brett Kulak étant la plus exposée. À l’autre bout de la patinoire, le premier revirement dont ont été victimes les Hurricanes a conduit au but de Paul Byron, un but qui aurait pu s’avérer suffisant si l’équipe ne s’était pas embourbée dans son territoire plus tard dans la soirée.

N’oublions pas qu’en deuxième période, le Canadien a collectionné les chances de marquer... et les façons de ne pas parvenir à marquer aussi. Allô, Jesperi Kotkaniemi et Tomas Tatar!

Dans le rayon de l’efficacité, Nate Thompson et Joel Armia ont été solides, tout comme Phillip Danault, particulièrement en désavantage numérique. De ce côté, ça augure bien pour la suite, surtout avec les adversaires de qualité qui pointent dans le radar d’ici au 6 avril.

On ne peut en dire autant de Jonathan Drouin. Le virtuose mal-aimé se cherche. Il a été le deuxième attaquant le moins utilisé par Julien (9:57), derrière la recrue Kotkaniemi (9:33).

Les montées à l’attaque de Drouin ont souvent avorté. Comme si ça n’allait pas déjà assez mal, il venait de sauter sur la glace quand les Hurricanes ont inscrit le filet victorieux. On lui souhaite une meilleure soirée mardi, quand les Panthers de la Floride débarqueront au Centre Bell. Est-ce que le Bécancourois Samuel Montembeault sera devant le filet?