Carey changera-t-il d’idée?

COMMENTAIRE / Carey Price insiste pour jouer même si la fin de la saison du Canadien n’a pas d’enjeu. C’est excellent pour l’un de mes pools de hockey au Saguenay, ce l’est pas mal moins pour une organisation qui doit plonger le plus possible au classement d’ici la fin du calendrier régulier afin de maximiser ses chances de repêcher un surdoué en juin prochain.

Remarquez, l’Élu changera peut-être d’idée après la triste performance de son équipe lundi soir.

Le Canadien a été incapable de battre une seule fois un gardien un peu usé de 38 ans, qui avait accordé au moins trois buts à ses trois précédentes sorties. Luongo, en passant, a trois blanchissages à son tableau de chasse cette année, dont deux contre votre club…

Mais il y a pire. À l’autre bout de la patinoire, la défensive a été poreuse à souhait. Des échappées, des surnombres, des revirements, alouette.

Du bout du banc, Price avait le meilleur siège du Centre Bell pour voir sa défensive se faire dépecer. Pas sûr que durant la soirée, il aurait échangé sa place avec Antti Niemi!

Ce dernier a été génial par moments, chanceux sur d’autres séquences où les meilleurs joueurs des Panthers ont manqué de finition. Je ne lui enlève aucun crédit en relevant ce fait, Niemi est très impressionnant depuis son arrivée à Montréal. Incroyable mais vrai, il est en train de relancer sa carrière sous les ordres de Stéphane Waite. Par contre, on lui suggère de ne pas trop s’aventurer loin de son filet. Lundi, ses sorties hasardeuses auraient dû coûter deux buts!

Devant Niemi, cette performance collective sans saveur n’est pas passée inaperçue aux yeux des fans au Centre Bell, qui ont distribué des huées en troisième. Dur de les blâmer, avec la qualité du spectacle sur la glace. De façon générale, j’ai trouvé les partisans des Glorieux très polis cet hiver. Mais attention, il reste une poignée de matchs à domicile, les joueurs de Claude Julien pourraient les trouver interminables s’ils offrent d’autres prestations du genre.