Des dizaines de départs ont été donnés, en fin de semaine, lors de la Coupe Canada 2 de canoë-kayak de vitesse à Shawinigan.

Canoë-kayak de vitesse: Shawinigan passe encore le test

Après le déluge de 2016, les organisateurs, athlètes et spectateurs réunis sur l'avenue du Capitaine-Jos-Veilleux, en face de la rivière Saint-Maurice, ont eu droit à une trêve de Dame Nature, si bien que la présentation de la Coupe Canada 2 de canoë-kayak de vitesse a été couronnée de succès.
Mark Oldershaw, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 2012, était l'une des têtes d'affiche du rendez-vous, qui a rassemblé plus de 270 rameurs.
Plus de 270 athlètes des deux disciplines ont pris d'assaut le site, au grand bonheur des dirigeants du Club de canotage de Shawinigan. «Nous étions mieux préparés que l'an dernier. L'idée du podium sur l'eau a plu à tout le monde. Nous avons aussi amélioré le recouvrement des plate-formes de départ», énumérait l'entraîneure-chef du club local, Hélène Gervais.
Si les spectateurs ont été un peu plus timides samedi en raison du temps capricieux, c'était tout le contraire dimanche. Sur l'eau, les athlètes les ont remerciés à leur façon, enchaînant les finales spectaculaires. Parmi celles-ci, soulignons la victoire du quatuor de Richard Dober Jr contre l'équipe nationale canadienne au K4 200 m senior.
Au sein de l'embarcation de Dober se trouvait notamment Dominic Crête, vainqueur du K1 200 m chez les seniors, même s'il n'est pas un membre de l'équipe nationale.
Le présence de l'olympien Mark Oldershaw n'est pas passée inaperçue non plus, tout comme celle du Mexicain José Everardo Cristobal Quirino, un ancien champion mondial de C1. Oldershaw a d'ailleurs pris sa revanche sur le Mexicain en remportant les honneurs du C1 1000 m. La semaine dernière à Ottawa, c'est Quirino qui s'était imposé.
La participation des Mexicains à l'événement de Shawinigan a été remarquée de tous. «Ils essayaient de baragouiner l'anglais, ils ont été très généreux», sourit Hélène Gervais, pas peu fière de constater à quel point les commentaires semblaient unanimes par rapport à la qualité de l'organisation, et ce autant chez les rameurs de l'extérieur que ceux de la région, qui étaient de nouveau très bien représentés pour l'occasion.
Certains ont même questionné l'instigatrice sur son intérêt à accueillir, dans les années à venir, les championnats canadiens. On sait que Sherbrooke recevra l'élite du canoë-kayak en 2018, mais une porte devrait s'ouvrir pour une autre ville du Québec d'ici 2023.
«Que des gens en parlent, c'est déjà flatteur. Il y a un système de rotation en place, je pense que nous avons fait nos preuves. Une trentaine de membres de l'équipe nationale ont passé la semaine dans la grande région de Shawinigan. Pourrions-nous les accueillir pendant six jours de compétitions? C'est un gros mandat, mais rien n'est impossible.»
Sinon, le format actuel de la Coupe Canada convient parfaitement à l'organisation shawiniganaise. «Le niveau est de plus en plus relevé, c'est beau à voir! Le K4 sur 500 mètres a été spectaculaire.»
Des athlètes de la région se signalent
Entraîneur-chef du Club de canoë-kayak de Trois-Rivières, Mathieu Pelletier est revenu chez lui en soirée plus que satisfait de la fin de semaine de ses protégés.
Une quarantaine d'entre eux ont défendu les honneurs du CKTR, une dizaine d'autres portaient les couleurs de l'équipe nationale ou de l'équipe du Québec. «Crête a été impressionnant, surtout en considérant qu'il devait négocier avec un horaire chargé», convenait Pelletier.
Chez les plus jeunes, Laurent Lavigne (moins de 16 ans) a remporté l'or au K1 200 m, lui qui représentait l'équipe nationale. Édouard Beaumier a pour sa part mérité le bronze au C1 200 m.
Le club local de Shawinigan s'est également signalé par l'entremise d'Alexis Gélinas, qui a frôlé le podium chez les moins de 18 ans, en K1 200 m. «C'est une belle amélioration dans son cas», soulignait Hélène Gervais.
Le canoë-kayak continuera d'être à l'honneur dans les prochaines semaines. Le CKTR recevra la visite samedi prochain dans le cadre de sa régate régionale, puis Shawinigan sera l'hôte des Championnats provinciaux du 28 au 30 juillet. Quelques jours avant cet événement, les meilleurs juniors et rameurs de moins de 23 ans au pays auront rendez-vous en Roumanie pour les Mondiaux de ces catégories.
Les Jeux du Canada sont quant à eux prévus du 7 au 10 août.