Laurence Vincent Lapointe est un des plus sérieux espoirs de médailles pour le Canada à Tokyo.

Canoë Kayak Canada annule les prochains essais olympiques et paralympiques

OTTAWA — Canoë Kayak Canada a annoncé qu'il avait annulé les prochains essais olympiques et paralympiques par équipe en raison de la pandémie de COVID-19.

L’organisme a annoncé la décision samedi, dans la foulée des recommandations gouvernementales canadiennes qui visent à éviter les déplacements hors du pays.

«Ce fut une décision extrêmement difficile à prendre pour l’équipe de décideurs de Canoë Kayak Canada», a dit le directeur technique Graham Barton, dans une déclaration. J’ai été témoin des entraînements et du dévouement de nos athlètes, mais ce que j’admire le plus, c’est leur professionnalisme et leur compréhension. Nous devons faire ce qui est mieux pour la santé et la sécurité de tous.»

Les essais étaient prévus du 16 au 19 avril, à Gainesville, en Floride.

Canoë Kayak Canada s’assurera que ses athlètes, ses entraîneurs et son personnel pourront retourner à leur domicile, alors que le camp d’entraînement printanier de l’équipe nationale avait lieu à Indian Harbor Beach, en Floride.

Il s'agit d'un nouveau coup dur pour la Trifluvienne Laurence Vincent Lapointe, considérée comme l'un des plus sérieux espoirs de médailles pour le Canada aux Jeux olympiques de Tokyo. L'athlète avait été suspendue par la Fédération internationale de canoë-kayak l'an dernier, après avoir échoué un test antidopage au ligandrol. Elle a finalement été blanchie de tout soupçon à la fin janvier 2020.