Canadien

Danault s'entend pour trois ans avec le CH

MONTRÉAL — Le Canadien de Montréal s’est entendu sur les modalités d’un contrat de trois ans avec son joueur de centre Phillip Danault, dimanche.

L’équipe a confirmé l’entente par voie de communiqué et l’attaquant de 25 ans empochera 3,083 millions $US par saison.

Danault n’a disputé que 52 matchs avec le Canadien la saison dernière, amassant huit buts et 17 mentions d’assistance. 

Il a raté plusieurs semaines d’activités en raison d’une blessure subie contre les Bruins de Boston, le 13 janvier, lorsqu’il a reçu un lancer frappé du défenseur Zdeno Chara à la tête.

Le joueur de centre originaire de Victoriaville a été acquis dans une transaction avec les Blackhawks de Chicago, en février 2016. Il a pris part à 155 matchs dans l’uniforme du Canadien, récoltant 24 buts et 46 aides et montrant un différentiel de plus-3. Danault a connu la meilleure saison de sa carrière en 2016-17, quand il a inscrit 13 buts et 40 points en 82 parties.

Danault a été sélectionné au premier tour (26e au total) par les Blackhawks lors du repêchage de 2011.

Canadien

Joel Armia s'entend pour un an avec le Canadien

MONTRÉAL - L'attaquant du Canadien, Joel Armia, s'est entendu sur les termes d'un contrat d'un an d'une valeur de 1,85 millions $. Les deux partis évitent ainsi de se retrouver en arbitrage salarial.

Dans un communiqué, la direction de l’équipe précise que le Finlandais de 25 ans touchera un salaire de 1,85 million $.

Acquis des Jets de Winnipeg le 30 juin dernier, Armia est un vétéran de quatre saisons dans la Ligue nationale de hockey. Il vient de connaître sa saison la plus productive, établissant des sommets personnels avec 12 buts, 17 aides et 29 points.

Lors du parcours des Jets jusqu’en finale de l’Association Ouest ce printemps, Armia a ajouté deux buts.

Natif de Pori, en Finlande, Armia a été repêché 16e au total par les Sabres de Buffalo en 2011.

Il présente une fiche de 26 buts et 58 points en 180 parties en saison régulière en carrière dans la LNH. Thomas Thivierge (Le Soleil)

LNH

Le Canadien donne une chance à Simon Després

MONTRÉAL - Le Canadien de Montréal a accordé un essai professionnel au défenseur québécois Simon Després et l’a invité à participer à son prochain camp d’entraînement.

La direction de l’équipe en a fait l’annonce dans un communiqué de presse jeudi matin.

Originaire de Laval et âgé de 26 ans, Després a passé la dernière saison dans la Ligue continentale de hockey.

Avec le Slovan de Bratislava, il a récolté 11 points, dont quatre buts, et amassé 84 minutes de punition en 44 matchs.

Choix de premier tour des Penguins de Pittsburgh, 30e au total en 2009, Després a participé à 193 matchs en carrière dans la LNH avec les Penguins et les Ducks d’Anaheim.

Le défenseur de six pieds quatre pouces et 218 livres a inscrit six buts et 43 points, avec 150 minutes de punition et un ratio défensif de plus-31.

Il a connu sa meilleure saison dans la LNH en 2014-2015, qu’il a partagée entre Pittsburgh et Anaheim. Cette année-là, Després avait récolté 23 points, dont trois buts, en 75 matchs, dont 59 avec les Penguins.

Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Després a joué pendant quatre saisons avec les Sea Dogs de Saint-Jean entre 2007 et 2011. En 2010-2011, il a remporté le trophée Émile-Bouchard, remis au meilleur défenseur de la ligue, après une récolte de 41 points, dont 13 buts, en seulement 47 matchs.

Cette même saison, il a également aidé les Sea Dogs, alors dirigés par Gerard Gallant, à remporter la Coupe du Président et la Coupe Memorial, en plus de représenter le Canada au Championnat mondial junior.

LNH

Le Canadien bloque le retour des Nordiques, croit Dave Pichette

«Il y a des gens qui sont plus ou moins intéressés à ce qu’on revienne dans la ligue, pas tellement loin d’ici.»

Dave Pichette croit que le Canadien de Montréal empêche le retour des Nordiques à Québec, ou du moins en est l’un des principaux freins.

Lui-même un ancien joueur des Nordiques de 1980 à 1984 aujourd’hui président de l’association des Anciens Nordiques, Pichette ne va pas chercher jusque dans les bureaux de la LNH à New York pour trouver le premier blocage à la venue d’une équipe de la LNH dans la capitale. On n’a qu’à chercher à tout juste 250 km d’ici, dit-il.

Le Canadien «a conquis le marché de Québec! C’est un marché pour eux, un marché de bière, un marché pour la téléphonie et toutes sortes de choses. C’est une grosse business», indique celui qui a disputé 322 matchs dans la LNH avec quatre équipes.

«Houston est un nouveau marché, Seattle est un nouveau marché, c’est plus intéressant pour la LNH. Québec n’est pas un nouveau marché, tu divises avec Montréal», constate Pichette. «Autrefois, quand on jouait, il y avait quelques irréductibles, mais aujourd’hui, c’est Canadien partout. Les Nordiques n’existent plus depuis 1995, alors c’est sûr que les jeunes n’ont plus les Nordiques à cœur comme les gens plus âgés.»