Canadien

Devin Shore assomme le Canadien

Le Canadien de Montréal a conclu un mois d’octobre positif sur une note négative alors qu’il a subi une défaite de 4-1 aux mains des Stars de Dallas mardi, au Centre Bell.

Les Stars ont mérité un premier gain sur les patinoires rivales cette saison - à leur quatrième tentative - et un premier dans le château fort du Canadien depuis le 21 février 2012 après cinq défaites d’affilée.

Alors que les hommes de Claude Julien devaient avoir à l’œil des vedettes telles Tyler Seguin, Jamie Benn, Alexander Radulov et John Klingberg pour espérer l’emporter, ils ont plutôt été vaincus par des joueurs de soutien peu connus.

La vedette des Stars aura finalement été Devin Shore, qui a assommé le Canadien avec son deuxième but de la saison, en désavantage numérique, à mi-chemin du troisième vingt.

Tôt en deuxième période, dans un intervalle d’un peu plus de cinq minutes, Shore avait par ailleurs récolté des aides sur les buts d’Esa Lindell (premier) et de Miro Heiskanen (deuxième), un jeune défenseur de 19 ans, contre Carey Price.

Lehkonen arrêté en tir de pénalité

Le but de Lindell, inscrit lors d’une supériorité numérique, a permis aux Stars d’ouvrir la marque à 1:49. Exactement 61 secondes plus tôt, Artturi Lehkonen s’était vu accorder un tir de pénalité après avoir été accroché par Klingberg, mais le gardien Ben Bishop l’a facilement stoppé.

Heiskanen a enchaîné environ cinq minutes plus tard, cinq secondes après la fin d’une autre punition mineure au Canadien, celle-là à Nicolas Deslauriers.

Tranquilles en deuxième période après un engagement initial qu’ils avaient dominé 10-2 au chapitre des tirs aux buts - et 2-0 dans la catégorie des poteaux frappés - les attaquants du Canadien ont retrouvé de l’énergie au troisième vingt.

Brendan Gallagher a ranimé la foule après trois minutes de jeu, en inscrivant son septième de la saison. La séquence a fait l’objet d’une contestation de l’entraîneur-chef Jim Montgomery pour obstruction à l’endroit de Bishop, mais il a été déterminé que Klingberg avait poussé Gallagher sur le gardien des Stars et le but a été accordé.

Moins de cinq minutes plus tard, le Canadien a eu l’occasion d’égaler le score pendant une punition à Lindell, mais c’est plutôt les Stars qui en ont profité pour inscrire un but d’assurance, duquel le Tricolore ne s’est pas remis.

Radulov a planté le dernier clou dans le cercueil du Canadien en marquant dans un filet désert avec 2:37 à jouer au temps réglementaire.

Après avoir blanchi les Bruins de Boston samedi, Price a réalisé 18 arrêts pendant que Bishop stoppait 34 rondelles.

Les hommes de Claude Julien tenteront de se relever de cet échec jeudi, alors qu’ils accueilleront Alexander Ovechkin et les Capitals de Washington.

Canadien

Le Canadien bat les Bruins 3 à 0

BOSTON - Carey Price a repoussé 33 lancers pour inscrire un premier jeu blanc cette saison et une 290e victoire en carrière, alors que le Canadien de Montréal a mis fin à une série de six défaites face aux Bruins de Boston en battant ses rivaux 3-0, samedi.

Price occupe maintenant seul le deuxième rang dans l’histoire du Canadien au chapitre des victoires devant Patrick Roy (289). Jacques Plante est le seul gardien devant lui sur cette liste, avec 314 victoires.

Âgé de 31 ans, Price totalise 41 jeux blancs en carrière, ce qui le classe quatrième dans l’histoire du Tricolore derrière George Hainsworth (75), Plante (58) et Ken Dryden (46).

Brendan Gallagher, Max Domi et Jordie Benn, dans un filet désert, l’ont appuyé avec un but chacun et le Canadien (6-2-2) a évité de perdre un deuxième match de suite pour une première fois cette saison. Domi a récolté au moins un point dans un sixième match d’affilée, accumulant cinq buts et trois aides au cours de cette séquence.

Les Bruins (6-3-2) ont encaissé un premier revers à domicile cette saison à leur cinquième sortie devant leurs partisans. Tuukka Rask a stoppé 20 des 22 tirs dirigés vers lui. Il affiche un dossier en carrière de 10-16-3 face au Canadien.

L’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien, avait apporté deux changements à sa formation. Charles Hudon a pris la place d’Andrew Shaw sur le quatrième trio, tandis que Karl Alzner patrouillait la ligne bleue à la place de Noah Juulsen, blessé au haut du corps lors de la défaite de 4-3 du Tricolore face aux Sabres de Buffalo, jeudi.

Le Canadien reprendra le collier mardi, quand les Stars de Dallas seront de passage au Centre Bell.

Un sans-faute

Les Bruins ont effectué les premiers assauts, mais Price a été alerte dès les premiers instants de la rencontre.

Le Canadien a ensuite trouvé son erre d’aller et Gallagher a ouvert le pointage à 9:18. Il a déculotté l’attaquant Noel Acciari avant de battre Rask à l’aide d’un bon lancer des poignets.

Domi est revenu à la charge seulement 1:21 plus tard. Après une échappée d’Artturi Lehkonen, le Finlandais a poussé le disque devant le filet. Domi l’a récupéré et a déjoué Rask du côté rapproché après avoir eu de la difficulté à maîtriser le disque.

Price a permis au Tricolore de rentrer au vestiaire avec un avantage de deux buts. Pendant une punition à Matthew Peca, Price a été vigilant devant David Pastrnak et David Krejci.

Danton Heinen a ensuite goûté à la médecine de Price au retour du vestiaire, à la suite d’un revirement de Lehkonen en territoire défensif.

Ryan Donato a finalement battu Price à 7:43, mais le but a été annulé à la suite d’une contestation du Canadien puisqu’il y avait eu hors-jeu lors de l’entrée de zone.

Price a mieux paru sur le dernier jeu de l’engagement, quand il a sorti la mitaine pour frustrer Joakim Nordstrom à bout portant.

Les Bruins ont amorcé la troisième période en force, alors que Donato a cogné deux fois à la porte dans les premiers instants. Ils ont ensuite obtenu un avantage numérique, mais leur élan a été freiné quand Rask a été puni pour avoir fait trébucher Paul Byron derrière son filet.

Price s’est occupé du reste, réalisant un arrêt clé contre Pastrnak pendant une punition à Nicolas Deslauriers avec six minutes à faire. Benn, qui disputait un 100e match avec le Canadien, a porté le coup de grâce dans un filet désert avec 28,2 secondes à faire.

Sports

Où était l’Élu?

COMMENTAIRE / Ils sont beaux à voir aller, vos p’tits gars. De la vitesse, de la hargne en échec-avant, de la chimie entre Max Domi et Jonathan Drouin, Mike Reilly qui joue comme un quart-arrière.

Ça serait l’fun maintenant que l’homme de 84 millions $ commence à contribuer!

Sports

Chapeau, Carey

CHRONIQUE / On a cru pendant une trentaine de minutes que Carey Price allait encore une fois devoir attendre avant de rejoindre Patrick Roy au deuxième rang des hommes masqués les plus victorieux dans l’histoire du Canadien.

Puis, à force d’insister auprès de David Rittich, les efforts ont fini par payer. Et comment! Trois buts en 3:21! Tout ça mené de main de maître par Jonathan Drouin.