Jonathan Drouin célèbre après un but de Max Domi. Le duo a marqué les trois premiers filets du Canadien.

Sénateurs 2, Canadien 5: Domi et Drouin font la loi

MONTRÉAL — L’opportunité était belle pour les Sénateurs d’Ottawa. Avec une victoire en temps réglementaire, ils auraient doublé le Canadien de Montréal au classement. S’ils avaient reçu un peu d’aide de l’extérieur, ils auraient même pu terminer la soirée dans le top-8 de l’Association Est.

C’était un peu trop demandé.

Mardi soir, au Centre Bell, les Sénateurs ont fait connaissance avec le nouveau duo dynamique du CH. Quand le match était ouvert et que les deux équipes s’échangeaient des chances de marquer, Max Domi et Jonathan Drouin ont pris les commandes.

Ils ont uni leurs efforts pour marquer les trois premiers buts de leur équipe. Grâce à eux, le Canadien l’a finalement emporté 5-2.

Tomas Tatar sert une solide mise en échec à Mark Stone.

Drouin a marqué le premier, sur une passe de Domi.

Domi a marqué les deux qui ont suivi, en complétant des manœuvres de Drouin.

Pour une équipe qui éprouvait des difficultés à l’attaque, depuis un certain temps, c’était l’antidote tout indiqué.

« Toute l’équipe a montré l’exemple, mais cette ligne-là nous a joué un gros match. Pour gagner de gros matches, il faut que nos meilleurs joueurs mènent la charge », a expliqué l’entraîneur-chef vainqueur, Claude Julien, en fin de soirée.

Son vis-à-vis Guy Boucher pensait sans doute au duo Drouin-Domi, en début de journée, quand il disait que le Canadien misait sur une des formations les plus rapides de toute la Ligue nationale de hockey.

« Ça va nous poser un réel problème », avait-il prédit.

Dans une première période où les Sénateurs essayaient tant bien que mal de survivre, ils ont alloué 17 tirs. Les défenseurs ont limité les dégâts quand ils en ont bloqué une douzaine d’autres.

La nervosité y était possiblement pour quelque chose. D’ailleurs, la tempête s’est calmée rapidement, quand le premier but du match a été concédé.

Le duel fut même plutôt égal, jusqu’au moment où le Canadien a marqué trois buts en moins de quatre minutes, vers la toute fin de la deuxième période.

« Durant cette séquence, nous avons trouvé des moyens de nous battre nous-même », estime Dylan DeMelo.

Quand le club local a pris les devants par trois buts, l’ambiance au Centre Bell a changé. Les partisans, anormalement calmes jusque-là, ont recommencé à faire du bruit.

Le Canadien célébrait justement son anniversaire. Le club, qui a été fondé le 4 décembre 1909, a soufflé 108 bougies.

Toute petite ombre au tableau : on comptait les sièges vides par dizaines dans les gradins.

Artturi Lehkonen, Brendan Gallagher, DeMelo et Mark Stone ont marqué les autres buts.

Les jeunes

Les journalistes étaient nombreux à l’entraînement matinal des visiteurs. On s’intéressait particulièrement aux nombreuses recrues qui permettent aux Sénateurs de connaître une première moitié de saison respectable.

Sous les projecteurs, Brady Tkachuk n’a certainement pas déçu. En traînant dans son secteur préféré de la patinoire, dans le demi-cercle de Carey Price, il a obtenu trois chances de marquer en or.

Il a raté deux filets ouverts et il a frappé un poteau.

Christian Jaros a disputé un autre bon match.

Drake Batherson a été fort utile durant une première période où il a bloqué quatre lancers.

Il a bien failli livrer son premier combat en carrière. Domi s’est rué sur lui après un coup de sifflet, durant cet engagement.

Justin Falk a tenté de s’en prendre à Domi, quand les esprits se sont échauffés, au troisième tiers. Il n’a pas mordu.

La table est mise pour le match revanche qui sera présenté jeudi.

+

UN «TOUT PETIT» PAS VERS L'ARRIÈRE

Craig Anderson attendait les journalistes tout seul, au milieu du vestiaire.

Il n’avait pas l’air exténué. Il était même capable de sourire.

« Ce match était correct, dans l’ensemble. Une toute petite séquence de cinq à sept minutes nous a fait mal. C’est tout », a-t-il déclaré.

« Durant ces cinq à sept minutes, ils ont dicté le tempo. Ils ont repris le momentum. Ils ont pris les commandes. Nous n’avons pas été capables de les contenir. »

Le vétéran gardien a encore affronté plus de 40 lancers. Il a encaissé cinq buts de plus. Si ça continue comme ça, les Sénateurs pourraient bien devenir la première équipe en 20 ans à donner plus de 330 buts dans une saison.

On pensait qu’ils étaient en train de reprendre le droit chemin, au terme d’une semaine encourageante dans laquelle ils ont réussi à remporter trois parties d’affilée.

Ont-ils effectué un pas vers l’arrière ?

« On peut dire ça, a dit Guy Boucher durant sa conférence de presse d’après-match. Je ne dirais pas que c’est surprenant. C’est presque normal. Des bonnes habitudes, ça ne se crée pas instantanément. Il faut être prêt à y mettre du temps. Il faut de la patience. »

« Si on avait perdu 5-2 contre le Canadien en jouant notre meilleur match, nos gars auraient le droit de baisser la tête. Ce n’est pas ce qui s’est produit. Nous pouvons faire beaucoup mieux dans notre prochaine partie. Et cette partie viendra rapidement. »

Auteur du premier but des Sénateurs, Dylan DeMelo a essentiellement fait des promesses, après la rencontre. Les partisans qui se présenteront au Centre Canadian Tire, jeudi, auront droit à un meilleur spectacle.

« Il faut éviter que cette mauvaise performance fasse boule de neige. Ce ne sera pas notre cas. Nous allons rebondir. »

À LIRE AUSSI : Le sommaire du match