Ilya Kovalchuk a joué les héros en fusillade. Il a déjoué Louis Domingue d’un tir des poignets vifs.
Ilya Kovalchuk a joué les héros en fusillade. Il a déjoué Louis Domingue d’un tir des poignets vifs.

Montréal 5/New Jersey 4: le Canadien revient de l'enfer

NEWARK — Le Canadien est revenu deux fois de l’enfer, mardi soir, effaçant un déficit de trois buts avant d’avoir besoin d’une fusillade pour vaincre les Devils du New Jersey 5-4.

Tentant désespérément de revenir dans la course aux séries, le Tricolore s’est tiré dans le pied, se retrouvant devant un déficit de trois buts après 26:44 de jeu. Après avoir renversé la vapeur grâce à ses joueurs de soutien, le Canadien a ensuite vu Kyle Palmieri créer l’égalité 4-4 avec 19,4 secondes à écouler.

Ilya Kovalchuk, qui a été hué copieusement par les partisans de son ancienne équipe, a finalement joué les héros en fusillade. Il a déjoué Louis Domingue d’un tir des poignets vifs. Charlie Lindgren a ensuite réussi l’arrêt devant la recrue Jack Hughes.

«Nous n’étions pas là du tout pendant les 35 premières minutes, a admis l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Nous ne patinions pas bien, nous ne bougions pas bien la rondelle, nous donnions des surnombres. Puis, nous nous sommes mis à jouer dans les cinq dernières minutes de la deuxième période. Nous avons marqué deux buts, ce qui nous a redonné un peu vie. Nous étions affamés en troisième.»

Joel Armia, Nate Thompson, Nick Cousins et Christian Folin ont touché la cible en temps réglementaire pour le Canadien (25-23-7), qui a mis fin à une série de sept revers face aux Devils en les battant pour une première fois depuis le 14 décembre 2017. Lindgren a effectué 20 arrêts avant les tirs de barrage et a gagné pour la première fois en quatre départs cette saison.

«Même notre gardien, au début, il n’était pas à la hauteur, mais il a fini en force, a indiqué Julien. Il a fait des gros arrêts en fusillade et c’est ça que nous allons retenir. Nous avons obtenu deux gros points.»

Palmieri a réussi un doublé pour les Devils (18-24-10), tandis que Miles Wood et Jesper Bratt ont aussi fait bouger les cordages. Domingue a repoussé 32 tirs lors des 65 minutes de jeu.

Wood a profité de la générosité de Lindgren pour ouvrir la marque après 9:17 de jeu, déjouant le gardien natif du Minnesota d’un angle restreint.

Lindgren se rachète

Lindgren s’est racheté quelques minutes plus tard, frustrant Nikita Gusev au terme d’une attaque à trois contre deux des Devils. Lindgren a ensuite fermé la porte devant Blake Coleman.

Les Devils ont toutefois creusé l’écart à 1:51 du deuxième vingt, en avantage numérique. Palmieri a profité d’un beau jeu de passes après que Jack Hughes eut remporté la mise en jeu à la droite de Lindgren devant Phillip Danault.


« Nous n’étions pas là du tout pendant les 35 premières minutes. Nous ne patinions pas bien, nous ne bougions pas bien la rondelle, nous donnions des surnombres »
Claude Julien

Bratt a ensuite porté la marque à 3-0, complétant un bel échange amorcé par Will Butcher et Pavel Zacha alors que les équipes évoluaient à quatre contre quatre.

Cousins et Kevin Rooney ont jeté les gants à mi-chemin en deuxième période. Il s’agissait du deuxième combat de la période, après celui entre Dale Weise et John Hayden.

Les efforts du Canadien ont finalement été récompensés à 13:08, quand Armia a marqué en échappée en infériorité numérique. Thompson est revenu à la charge un peu moins de quatre minutes plus tard, contournant Butcher avant de foncer au filet et de déjouer Domingue.

«Nous avons eu un regain d’énergie grâce au but d’Armia en désavantage numérique, a noté Julien. Ensuite, vous voyez Thompson foncer au filet. Ça redonne espoir aux trios qui ont la responsabilité de marquer. Si un gars de soutien marque, c’est aux autres de prendre la relève.»

Domingue a permis aux Devils de retraiter au vestiaire pour le deuxième entracte avec l’avance, réussissant un bel arrêt de la mitaine aux dépens de Max Domi avec 65 secondes à faire à l’engagement.

Le Tricolore a toutefois continué sur son élan au retour de la pause. Cousins a finalement créé l’égalité à 7:22, profitant d’une passe de Brett Kulak après une belle montée de Domi. Puis, Folin a donné les devants au Canadien 2:13 plus tard, quand son tir de la pointe a dévié sur le bâton de Travis Zajac avant d’aboutir dans l’objectif.

Folin disputait un premier match avec le Tricolore depuis le 19 octobre. Il avait été rappelé du Rocket de Laval lundi.

Le Canadien s’est retrouvé en infériorité numérique en fin de rencontre après avoir été pris avec un homme en trop sur la patinoire, puis les Devils ont remplacé Domingue par un attaquant supplémentaire. Palmieri a réussi à prolonger le suspense, en déjouant Lindgren au terme d’une mêlée devant le filet avec 19,4 secondes à écouler.

Kovalchuk a finalement mis fin au débat en tirs de barrage.

Le Canadien était privé des services du gardien Carey Price, du défenseur Victor Mete et de l’attaquant Jordan Weal, tous aux prises avec la grippe. Du côté des Devils, le défenseur P.K. Subban était absent pour la même raison.

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, quand il accueillera les Ducks d’Anaheim.