Tomas Tatar a amorcé la poussée du Canadien en deuxième période avec son 10e but de la saison.
Tomas Tatar a amorcé la poussée du Canadien en deuxième période avec son 10e but de la saison.

Montréal 4/Pittsburgh 1: la deuxième période suffit au CH

PITTSBURGH — Le Canadien de Montréal a marqué trois buts consécutifs en deuxième moitié de deuxième période et il a défait les Penguins de Pittsburgh par la marque de 4-1 mardi soir au PPG Paints Arena.

Frustrés pendant la première moitié de la période médiane par de beaux arrêts du gardien Tristan Jarry, les hommes de Claude Julien ont inscrit trois buts en un peu plus de sept minutes, transformant un recul d’un but en une avance de deux buts après 40 minutes de jeu.

Tomas Tatar (10e) a amorcé la poussée pendant une punition mineure à Evgeni Malkin, à 12:23, et Joel Armia (11e) a réussi l’éventuel filet victorieux à 16:17. Shea Weber (10e) a complété cette explosion en marquant d’une habile manoeuvre, à 19:45.

Weber a surpris un peu tout le monde en contournant le filet de Jarry avec une bonne pointe de vitesse puis, aidé par sa grande portée, il a pu loger la rondelle dans le filet avec un tir du revers.

«Il a montré une bonne vitesse, une bonne mobilité sur ce jeu-là, a décrit Claude Julien. Surtout son revers. Ç’a été un but important, ça nous a donné l’avance de 3-1 avant la fin de la deuxième période», a-t-il ensuite rappelé.

Dans les faits, cette pétarade est venue récompenser une deuxième période de qualité pour le Canadien, qui a dirigé 17 tirs vers Jarry.

«Je crois que nous avons été dominés en deuxième période, a reconnu l’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan. Donnez le crédit au Canadien. Il a bien joué. Mais nous ne nous sommes pas aidés non plus. Nous avons pris de piètres décisions. Nous n’avons pas été très solides avec la rondelle et pour cette raison, nous n’avons pas contrôlé la période comme nous en sommes capables.»

Par ailleurs, le Tricolore a mis fin à la séquence d’invincibilité de Jarry, qui a réalisé un record d’équipe avec une séquence de 177 minutes 15 secondes sans concéder de buts à l’adversaire. Jarry avait notamment inscrit des jeux blancs contre les Blues de St. Louis, le 4 décembre, et les Coyotes de l’Arizona, deux jours plus tard.

«Ils nous ont mis beaucoup de pression, a déclaré Jarry, qui subissait seulement une deuxième défaite à ses huit derniers départs. Ils sont difficiles à affronter. Ils envoient des rondelles au filet. Ils tirent de partout et je pense que c’est l’un de ces cas où nous devions être prêts. Nous devions être prêts en tout temps et nous devions nous assurer de gérer la pression.»

Brendan Gallagher (14e) a scellé l’issue du match en marquant dans un filet désert avec 1:39 à écouler à la troisième période.

Tatar, Armia, Weber et Gallagher ont tous terminé leur soirée de travail avec un but et une aide pour le Canadien, qui a récolté 26 tirs.

Price solide

À l’autre extrémité de la patinoire, le gardien Carey Price a été solide en stoppant 33 rondelles. Il a réalisé de bons arrêts en première période durant laquelle les joueurs du Canadien, peut-être rouillés après une inactivité de trois jours, ont paru plutôt inertes.

Après le match, Julien en a d’ailleurs fait le constat.

«Ça démontre du caractère du côté de l’équipe, a d’abord déclaré l’entraîneur-chef du Tricolore. On était un petit peu rouillé en première période. On ne gérait pas la rondelle extrêmement bien, et les passes ne se rendaient pas d’une palette à l’autre. On s’est ressaisi en deuxième, on a gardé le focus sur ce qu’on devait faire et une bonne deuxième période nous a donné justement l’avance dont on avait besoin. En troisième, on a joué plus ou moins intelligemment, on a essayé de minimiser leurs chances de marquer et c’est ce qui nous a donné la victoire.»

Jake Guentzel (17e) a été l’unique buteur des Penguins, dès la troisième minute de jeu du match. Guentzel avec Evgeni Malkin et Bryan Rust forment l’un des meilleurs trios dans la LNH depuis quelques semaines, mais le jeu d’ensemble du Tricolore a permis de tenir ces trois joueurs en échec.

«On voit qu’ils se retrouvent bien sur la patinoire, mais on a fait du bon travail contre eux, même en n’ayant pas le dernier changement contre eux. J’ai eu quelques occasions avec notre quatrième trio et il s’est bien débrouillé aussi», a analysé Julien.

Peca blessé

Dans la victoire, le Canadien a toutefois perdu les services de Matthew Peca, qui a semblé se blesser à une jambe en troisième période. Au moment de rencontrer les médias, Julien n’était pas en mesure de donner des détails sur la nature de la blessure.

Avec cette victoire, le Canadien (14-11-6) a repris temporairement possession du troisième rang dans la section Atlantique. Toutefois, ce fut très passager puisque les Sabres de Buffalo ont fait glisser la formation montréalaise au neuvième échelon dans l’Association Est après leur gain de 5-2 face aux Blues de St. Louis.

Le Tricolore reprendra le collier dès mercredi soir en accueillant les Sénateurs d’Ottawa.