Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Canadien jouera ses deux prochains matchs face aux Oilers, à Edmonton, samedi et lundi.
Le Canadien jouera ses deux prochains matchs face aux Oilers, à Edmonton, samedi et lundi.

Les Leafs gâchent la rentrée des nouveaux du Canadien en gagnant 5-4 en prolongation [VIDÉO]

Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
L’indiscipline et un bond malchanceux sont venus coûter la victoire au Canadien de Montréal, mercredi, alors qu’il se dirigeait vers une soirée presque parfaite pour certains des nouveaux venus.

Morgan Rielly a touché la cible à 3:24 de la période supplémentaire et les Maple Leafs de Toronto ont comblé un retard de 3-1 avant de s’imposer par la marque de 5-4 face au Tricolore, lors du match d’ouverture des deux formations.

Rielly a mis fin à une prolongation où les occasions ont été nombreuses, profitant d’une passe de John Tavares lors d’une attaque à deux contre un.

La plupart des nouveaux visages du Canadien ont bien paru au cours de la rencontre, malgré le résultat final.

Josh Anderson a inscrit un doublé, tandis qu’Alexander Romanov a réussi une superbe passe sur un but de Tomas Tatar. Tyler Toffoli a généré quelques occasions. Le défenseur Joel Edmundson a été le plus discret, dans un rôle défensif.

«Le jeune (Romanov) est confiant, allumé, il était très à l’aise, a dit l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Je n’ai pas haï son match, il a bien joué. Il a commis des petites erreurs ici et là, mais tout le monde en a fait.

«(Anderson) est capable d’amener la rondelle au filet avec vitesse et d’utiliser son corps, a ajouté Julien. Il est un atout pour l’équipe et sa performance est encourageante.»

Nick Suzuki a aussi trouvé le fond du filet, tandis que Jonathan Drouin et Jeff Petry ont récolté chacun deux aides pour le Tricolore.

Cependant, les Maple Leafs ont renversé la vapeur grâce à deux buts en avantage numérique tard en deuxième période. Puis, Jimmy Vesey a créé l’égalité 4-4 à mi-chemin du dernier tiers, quelques instants après que la rondelle eut dévié sur l’arbitre.

«Ç’a été le point tournant du match, a dit Julien. Nous menions 3-1, nous étions en contrôle. Les punitions nous ont coûté cher. Certaines étaient mauvaises, certaines étaient le résultat de la malchance, mais nous sommes responsables de la situation. C’était à nous de mieux la contrôler.»

William Nylander a accumulé deux buts et une aide et Tavares, un but et deux aides pour les Leafs.

Carey Price a stoppé 29 tirs devant le filet du Canadien, qui a récolté au moins un point lors d’un septième match d’ouverture de suite (4-0-3). À l’autre bout de la patinoire, Frederik Andersen a effectué 28 arrêts.

Le Canadien jouera ses deux prochains matchs face aux Oilers, à Edmonton, samedi et lundi.

En montagnes russes

Price a été le premier à être mis à l’épreuve après un peu plus de trois minutes de jeu. Il s’est déplacé vers sa droite pour frustrer Mitchell Marner avec sa jambière droite lors d’une attaque à deux contre un des Leafs.

Le Canadien a frappé en premier, en avantage numérique, avec 7:11 à faire à la première période. Suzuki a tiré dans un filet ouvert après qu’une déviation de Drouin eut atteint le poteau.

Les Maple Leafs ont répliqué à 15:56 du premier vingt. Nylander a surpris Price, qui avait la vue voilée, avec un long lancer.

Le Tricolore est toutefois rentré au vestiaire avec une avance de 2-1. Anderson a fait mouche avec 23,6 secondes à faire, à la suite d’une belle mise en scène de Drouin et Petry.

Le Canadien a creusé l’écart en avantage numérique en deuxième période. Quelques instants après que Drouin eut bousillé une occasion en échappée, Tatar a pu se présenter seul à son tour devant Andersen, qu’il a battu à l’aide d’un tir entre les jambières à 7:20.

À son premier match avec les Maple Leafs, Wayne Simmonds a tenté de changer le rythme du match en jetant les gants devant Ben Chiarot.

C’est plutôt l’indiscipline du Canadien qui a permis à ses rivaux de revenir dans le match. Nylander a déjoué Price à l’aide d’un tir précis avec 2:00 à faire pendant qu’Anderson était au cachot.

Tavares a ensuite créé l’égalité avec 39,4 secondes à écouler, pendant une supériorité numérique de deux joueurs.

Anderson a relancé le Canadien après 1:03 de jeu en troisième période. Il a débordé Tavares grâce à sa vitesse, puis son tir s’est faufilé à travers l’équipement d’Andersen.

Phillip Danault, Suzuki et Anderson ont raté de belles occasions de creuser l’écart et c’est venu hanter le Canadien à 10:33.

Drouin a joué de malchance en voulant dégager le disque le long de la rampe derrière son filet. La rondelle a atteint l’arbitre et Nylander l’a récupérée avant de rejoindre Vesey devant le but. Vesey a facilement déjoué Price, pris par surprise en raison du bond inattendu contre l’arbitre.

Rielly a finalement joué les héros en prolongation.

Échos de vestiaire

Josh Anderson a reconnu que la cohésion était bonne avec ses compagnons de trio Nick Suzuki et Jonathan Drouin.

«Nous avons travaillé fort. Le camp a été bref, seulement 10 jours, mais nous avons fait beaucoup de bonnes choses sur la glace ce soir. Nous avons obtenu des occasions pour gagner le match. Ça s’est joué sur quelques bonds en désavantage numérique. En général, nous avons disputé un bon match.»

Jonathan Drouin a aimé la communication au sein de son trio.

«Nous nous parlions beaucoup sur le banc et sur la glace, avant les mises au jeu. Nous savions ce que nous voulions faire. On l’a vu sur le deuxième but, nous avions parlé de ça sur le banc. C’est agréable de parler d’un jeu et d’être en mesure de l’exécuter ensuite.»

Tomas Tatar s’est dit impressionné par le jeu de la recrue Alexander Romanov.

«Il a connu un fort match. Il travaille très fort. Il bouge très bien la rondelle. Il est un bon joueur de hockey, ça ne fait pas de doute. C’est dommage que nous n’ayons pas réussi à gagner pour les nouveaux joueurs.»