Brendan Gallagher a marqué son cinquième filet de la saison, mardi.

Le Canadien résout le mystère David Rittich et défait les Flames 3-2

Après une défaite crève-coeur aux mains des Sénateurs d’Ottawa, le Canadien de Montréal a retrouvé le chemin de la victoire alors qu’il a pris la mesure des Flames de Calgary 3-2 mardi soir au Centre Bell.

Frustrés à maintes reprises pendant les 35 premières minutes de jeu, les hommes de Claude Julien ont finalement réussi à solutionner le mystère que représentait le gardien David Rittich jusque-là.

Aidé par son avantage numérique, qui a frappé deux fois d’affilée, le Canadien a explosé avec trois buts en moins de quatre minutes vers la fin de la période médiane pour se sauver avec la victoire, sa cinquième en huit sorties cette saison.

Après des filets de Jeff Petry (1er) et de Brendan Gallagher (5e) pendant des punitions à TJ Brodie et à Noah Hanifin, respectivement, Jonathan Drouin (3e) a inscrit un but qui s’est avéré crucial, avec moins de 49 secondes au cadran.

Ces trois buts sont venus couronner une deuxième période fantastique pour le Canadien, une période où il aurait pu faire des dommages bien plus grands encore.

N’eut été du travail spectaculaire de Rittich, auteur d’une performance du même genre 48 heures plus tôt face aux Rangers à New York, les hommes de Claude Julien auraient facilement pu marquer cinq ou six buts.

Lors d’une séquence en particulier tôt au deuxième vingt, Xavier Ouellet, Phillip Danault, Victor Mete et Gallagher ont tour à tour sérieusement testé Rittich, tout ça dans un intervalle de seulement deux secondes! Mais Rittich, qui avait vaincu le Canadien en décembre dernier au Centre Bell, n’a rien voulu savoir.

Toutefois, la formation montréalaise ne s’est pas laissée décourager et a continué de déborder la défensive des Flames, au point d’amasser 21 de ses 40 tirs pendant la seule deuxième période.

Price rejoint Roy

À l’autre extrémité, Carey Price a connu une soirée beaucoup plus calme, ce qui ne l’a pas empêché de signer la 289e victoire de sa carrière et rejoindre Patrick Roy au deuxième rang dans l’histoire du Canadien.

Michael Frolik, en première, et Elias Lindholm, à mi-chemin de la troisième période, ont déjoué Price qui a fait face à 23 tirs. Matthew Tkachuk et Mikael Backlund ont obtenu deux mentions d’aide.

Avant de confirmer cette 289victoire, Price avait doublé Jacques Plante au premier rang dans l’histoire du Canadien pour le nombre de minutes jouées. Pendant ses 11 saisons avec le Canadien entre 1952 et 1963, Plante avait accumulé 33 223 minutes.

Le Canadien complétera la semaine à l’extérieur du Centre Bell alors qu’il rendra visite aux Sabres de Buffalo, jeudi soir, puis aux Bruins de Boston samedi.