Grâce à sa soirée de deux buts, samedi, Jonathan Drouin a rejoint le groupe de tête chez les pointeurs du Canadien de Montréal cette saison.

Jonathan Drouin et Joel Armia continuent de briller et de surprendre

MONTRÉAL — Grâce à sa soirée de deux buts, samedi, Jonathan Drouin a rejoint le groupe de tête chez les pointeurs du Canadien de Montréal cette saison, tandis que Joel Armia s'est maintenu au sommet de la colonne des buteurs en faisant aussi bouger les cordages.

Après 11 rencontres, Drouin totalise 10 points, le même nombre que Max Domi et Brendan Gallagher. De son côté, Armia a inscrit six buts en neuf parties. Les deux joueurs, qui ont passé la majorité de la saison au sein du même trio avec Jesperi Kotkaniemi et maintenant avec Domi, continuent d'émerveiller et de surprendre un peu tout le monde, sauf les principaux intéressés.

«Moi, je ne suis pas surpris, a dit Drouin en parlant d'Armia après la victoire de 5-2 face aux Maple Leafs de Toronto. Il a un talent extraordinaire. Il est l'un des meilleurs joueurs que j'ai vus pour utiliser son bâton en récupération de rondelle.»

Pour sa part, Armia, qui a admis connaître les meilleurs moments de sa carrière, a qualifié Drouin de «probablement le joueur le plus talentueux» avec qui il a joué dans sa vie.

«Je crois que pour une raison quelconque, il est facile pour moi de lire son jeu, a affirmé Armia au sujet de Drouin. J'adore son style de jeu. Il est évidemment très talentueux et il est un excellent passeur. J'ai du plaisir à jouer avec lui.»

Au terme de la dernière saison, qui avait fini en queue de poisson pour Drouin avec seulement sept points à ses 26 derniers matchs, le natif de Sainte-Agathe-des-Monts avait dit avoir vécu ce moment difficile avec maturité. Il a passé du temps cet été à réviser des séquences vidéo dans l'objectif d'être plus impliqué dans le jeu. Puis après un camp inquiétant, Drouin a vite prouvé qu'il serait plus engagé dans les matchs cette saison.

Le jeune homme de 24 ans semble donc avoir saisi le message de son entraîneur.

«C'est pour ça que l'on dit souvent que vous n'avez pas le droit d'abandonner sur un joueur, a affirmé Claude Julien. Il y en a qui comprennent les choses rapidement. Pour d'autres, ça prend plus de temps.

«C'est sûr que ça devient difficile par moments. Mais quand vous voyez le potentiel d'un joueur, vous vous dites qu'à un moment donné, il va comprendre et il va voir les résultats. Tranquillement, c'est ce que nous voyons de Jonathan. Il voit vraiment ce qu'il apporte et ça l'encourage à le faire encore plus.»

Samedi, Drouin a inscrit ses deux buts en échappée. Questionné à savoir s'il se souvenait avoir déjà marqué deux fois dans cette situation dans un match, il a répondu avec humour «peut-être dans le junior, quand je trichais un peu plus».

Ces jours-ci, Drouin triche moins. Il en récolte les dividendes et a le sourire facile.

«Que ce soit en zone défensive ou en zone offensive, je pense que je récupère plus de rondelles, je suis plus impliqué, a mentionné Drouin. Je ne peux pas mentir, j'ai du plaisir à jouer en ce moment.»

Il faudra maintenant qu'il poursuive dans la même veine, tout comme Armia. Une dizaine de matchs ne font pas une saison. Drouin est bien placé pour le savoir.