Jeudi soir, Drouin (au centre) s’est donné en spectacle et a tenu en haleine les partisans du Centre Bell en enfilant deux buts et ajoutant deux aides pour permettre aux siens de s’imposer face aux Jets de Winnipeg.

Drouin veut prolonger sa série de succès

MONTRÉAL — Si le long congé du Canadien a semblé faire grand bien à quelques joueurs, c’est d’autant plus vrai dans le cas de Jonathan Drouin, qui a le vent dans les voiles par les temps qui courent.

Depuis que le Tricolore a profité de 10 jours de congé, l’attaquant a amassé neuf points lors des trois derniers affrontements des siens.

Jeudi soir, Drouin s’est donné en spectacle et a tenu en haleine les partisans du Centre Bell en enfilant deux buts et ajoutant deux aides pour permettre aux siens de s’imposer face aux Jets de Winnipeg.

Une performance qui lui a valu la fameuse cape de fourrure, remise au joueur par excellence du match, et un sourire franc.

«Il connaît une bonne séquence, c’est certain, a avoué l’entraîneur-chef du Canadien, Claude Julien. Et je pense que depuis qu’il est arrivé avec nous, c’est probablement sa séquence la plus dominante jusqu’à présent. Ce sont donc de bons signes.»

Après une maigre récolte entre le 9 décembre et le 23 janvier, période au cours de laquelle il n’a amassé que quatre buts et sept aides en 22 matchs, Drouin a semblé retrouver ses repères lorsqu’il a traversé la patinoire d’un bout à l’autre pour clore le débat en prolongation, face aux Oilers d’Edmonton, dimanche après-midi.

«C’est toujours plaisant de marquer un but comme celui-là, a révélé l’attaquant de 24 ans. Ce n’est pas un soulagement, mais c’est plaisant parfois de se sentir bien après. Ce sont des choses comme ça qui t’aident à continuer de jouer.»

Drouin a reconnu que les récents succès de son trio, complété par Phillip Danault et Brendan Gallagher, l’avaient certainement poussé à se surpasser. Lors des quatre derniers matchs, Danault a récolté sept points, dont trois buts, tandis que Gallagher a obtenu deux buts et trois mentions d’aide.

«Ce sont des gars qui [ont toujours la pédale au plancher], qui en demandent beaucoup, et qui sont exigeants envers eux-mêmes aussi, a raconté Drouin. De jouer avec ces gars-là, je dois être prêt à chaque présence sur la glace, je dois être là mentalement.»

Objectif : constance

À son arrivée à Montréal, Drouin a beaucoup fait jaser. Les attentes envers lui et son apport offensif ont toujours été élevées. Au cours des deux dernières saisons, et même depuis le début de sa carrière, le manque de constance est ce qu’on lui a reproché le plus souvent.

Et ça, il souhaite y remédier.

«Je suis agressif en ce moment, je saute plus sur la rondelle, j’attends moins le jeu, je vais plus de l’avant, a-t-il expliqué. C’est une bonne séquence d’une semaine en ce moment, mais je veux plus de constance que ça.»

Le problème, c’est qu’il est difficile dans la ligue d’aujourd’hui, avec un calendrier aussi chargé, de toujours être à son plein potentiel.

«Tous les joueurs connaissent des hauts et des bas, a souligné Julien. On oublie parfois que Drouin est encore jeune. Pour nous, ce n’est pas de l’accepter, mais de continuer de travailler avec lui et d’essayer de l’aider à trouver sa constance.

«Lorsque nous avons procédé à la transaction, nous savions que nous obtenions un bon joueur. Nous avions vu le potentiel, le talent. Peut-être que son arrivée a été ternie en raison de la saison que nous avons connue l’an dernier. Il n’avait pas le même genre de joueurs qu’il a aujourd’hui pour l’entourer. Tout va dans une bien meilleure direction cette année et les gars commencent à s’illustrer lorsqu’ils évoluent dans de telles conditions.»

Bien qu’il n’existe pas de formule magique pour arriver à trouver un rythme constant, Drouin a bien l’intention de se nourrir de ses récents succès pour poursuivre sur la même vague jusqu’à la fin de la campagne.

«Ce sont des choses qui sont difficiles à expliquer. Tu peux avoir une bonne partie et ça te relance vraiment pour un bout. En ce moment, je me sens bien, a fait savoir l’attaquant. Je vois ce que je suis capable de faire dans cette ligue contre les bonnes équipes et il faut que je continue de faire les mêmes choses.»