Jonathan Drouin (92) et Max Domi ont amassé trois points chacun face aux Sénateurs, mardi.

Domi et Drouin se chargent des Sénateurs

Max Domi et Jonathan Drouin ont amassé trois points chacun et ils ont été les artisans d’une victoire de 5-2 du Canadien de Montréal face aux Sénateurs d’Ottawa mardi soir au Centre Bell.

Les hommes de Claude Julien ont transformé ce qui se destinait à être un match serré en victoire facile, grâce à une poussée de trois buts en trois minutes 39 secondes avant la fin de la deuxième période.

Limité à une seule mention d’aide à ses cinq dernières parties, Domi a marqué ses 12e et 13e buts de la saison, chaque fois aidé de Drouin, dans un intervalle de deux minutes 51 secondes. Artturi Lehkonen (5e), à la suite d’une passe de qualité de Jesperi Kotkaniemi, est venu compléter l’explosion.

Drouin (10e), sur une passe de Domi en première période, et Brendan Gallagher (12e), tôt au troisième vingt, ont marqué les autres buts du Canadien qui a obtenu 41 tirs vers Craig Anderson. Le filet de Gallagher n’était que son troisième depuis le 1er novembre.

Pour les Sénateurs, Dylan DeMelo (3e), en deuxième période, et Mark Stone (13e), en troisième, ont trompé la vigilance de Carey Price. Le gardien du Canadien, qui amorçait un cinquième match d’affilée, a fait face à 30 tirs et n’a pas eu besoin de réaliser de grands tours de magie pour mériter sa neuvième victoire en 2018-2019.

Les Sénateurs, qui connaissaient leurs meilleurs moments de la saison avec trois victoires consécutives, tenteront de venger cet échec alors qu’ils accueilleront le Canadien jeudi soir au Centre Canadian Tire.

Rien de bien excitant

Pour deux soi-disant rivaux, séparés par seulement deux points au classement et qui, contre toute attente, sont dans la lutte pour le huitième rang de l’Association Est, on ne peut pas dire que le Canadien et les Sénateurs ont enflammé le Centre Bell en première période.

Mais des deux, c’est la formation montréalaise qui a le mieux paru lors des 20 premières minutes du match, décochant 17 tirs vers Anderson en plus de doubler ses adversaires avec 14 mises en échec contre sept.

Le Canadien a ouvert la marque quand Drouin a complété une poussée à deux contre un avec Domi avec 5:30 à jouer.

Ce but a semblé réveiller la troupe de Guy Boucher. Jusque-là dominés 13-3 au chapitre des tirs aux buts, les Sénateurs se sont soudainement montrés beaucoup plus incisifs et ont commencé à se faire de plus en plus présents autour du filet de Price.

Leur persistance leur a permis de se rapprocher à un seul tir du Canadien au milieu du deuxième vingt et surtout, d’égaler la marque, quand DeMelo a marqué son troisième de la saison sur un tir qui avait davantage les allures d’une balle-papillon.

La belle assurance que pouvaient avoir retrouvé les joueurs des Sénateurs a disparu quand Domi et Drouin ont uni leurs efforts à 14:38 et à 17:29 de la période médiane.

Le but de Lehkonen, moins d’une minute après le doublé de Domi, est venu planter le dernier clou dans le cercueil des Sénateurs.