Alors que les hommes de Claude Julien devaient avoir à l’œil des vedettes telles Tyler Seguin, Jamie Benn, Alexander Radulov et John Klingberg pour espérer l’emporter, ils ont plutôt été vaincus par des joueurs de soutien peu connus. La vedette des Stars aura finalement été Devin Shore (photo), qui a assommé le Canadien avec son deuxième but de la saison, en désavantage numérique, à mi-chemin du troisième vingt.

Devin Shore assomme le Canadien

Le Canadien de Montréal a conclu un mois d’octobre positif sur une note négative alors qu’il a subi une défaite de 4-1 aux mains des Stars de Dallas mardi, au Centre Bell.

Les Stars ont mérité un premier gain sur les patinoires rivales cette saison - à leur quatrième tentative - et un premier dans le château fort du Canadien depuis le 21 février 2012 après cinq défaites d’affilée.

Alors que les hommes de Claude Julien devaient avoir à l’œil des vedettes telles Tyler Seguin, Jamie Benn, Alexander Radulov et John Klingberg pour espérer l’emporter, ils ont plutôt été vaincus par des joueurs de soutien peu connus.

La vedette des Stars aura finalement été Devin Shore, qui a assommé le Canadien avec son deuxième but de la saison, en désavantage numérique, à mi-chemin du troisième vingt.

Tôt en deuxième période, dans un intervalle d’un peu plus de cinq minutes, Shore avait par ailleurs récolté des aides sur les buts d’Esa Lindell (premier) et de Miro Heiskanen (deuxième), un jeune défenseur de 19 ans, contre Carey Price.

Lehkonen arrêté en tir de pénalité

Le but de Lindell, inscrit lors d’une supériorité numérique, a permis aux Stars d’ouvrir la marque à 1:49. Exactement 61 secondes plus tôt, Artturi Lehkonen s’était vu accorder un tir de pénalité après avoir été accroché par Klingberg, mais le gardien Ben Bishop l’a facilement stoppé.

Heiskanen a enchaîné environ cinq minutes plus tard, cinq secondes après la fin d’une autre punition mineure au Canadien, celle-là à Nicolas Deslauriers.

Tranquilles en deuxième période après un engagement initial qu’ils avaient dominé 10-2 au chapitre des tirs aux buts - et 2-0 dans la catégorie des poteaux frappés - les attaquants du Canadien ont retrouvé de l’énergie au troisième vingt.

Brendan Gallagher a ranimé la foule après trois minutes de jeu, en inscrivant son septième de la saison. La séquence a fait l’objet d’une contestation de l’entraîneur-chef Jim Montgomery pour obstruction à l’endroit de Bishop, mais il a été déterminé que Klingberg avait poussé Gallagher sur le gardien des Stars et le but a été accordé.

Moins de cinq minutes plus tard, le Canadien a eu l’occasion d’égaler le score pendant une punition à Lindell, mais c’est plutôt les Stars qui en ont profité pour inscrire un but d’assurance, duquel le Tricolore ne s’est pas remis.

Radulov a planté le dernier clou dans le cercueil du Canadien en marquant dans un filet désert avec 2:37 à jouer au temps réglementaire.

Après avoir blanchi les Bruins de Boston samedi, Price a réalisé 18 arrêts pendant que Bishop stoppait 34 rondelles.

Les hommes de Claude Julien tenteront de se relever de cet échec jeudi, alors qu’ils accueilleront Alexander Ovechkin et les Capitals de Washington.