Alex Tagliani (18) et Marc-Antoine Camirand (22) ont eu un accrochage lors de la première course de la saison, il y a deux semaines. Au GP3R en 2018, les deux coéquipiers avaient aussi animé une partie du spectacle, alors qu’ils se battaient pour la première position d’une course finalement remportée par Tagliani.

Camirand a parlé à Tagliani

TROIS-RIVIÈRES — Marc-Antoine Camirand et Alex Tagliani ont eu une discussion plutôt animée au terme de la première course de la saison de NASCAR Canada, il y a deux semaines au Canadian Tire Motorsport Park, en Ontario.

Au quatrième tour de l’épreuve, alors que Tagliani venait de compléter un dépassement sur Kevin Lacroix, Camirand est parvenu à se glisser devant lui dans la courbe numéro 10 du célèbre circuit, un endroit prisé par bien des pilotes. En voyant son coéquipier chez 22 Racing, Tagliani lui a fermé le chemin et un accrochage est survenu. Les deux pilotes ont perdu plusieurs positions.

«On était fâchés l’un envers l’autre, il a fallu qu’on s’explique à la fin de la course», explique Camirand. «Je pense que j’avais pris l’avantage sur le dépassement. Ce sont des choses qui arrivent, l’affaire est maintenant classée. On a pu se parler, la pression est retombée. Alex m’a dit que j’avais été trop agressif, je n’étais pas d’accord avec lui. On a tourné la page. Ceci dit, je pense qu’on aurait intérêt à travailler plus ensemble, surtout que nous sommes dans la même équipe. Ce dépassement, je l’aurais essayé sur n’importe quel pilote de la série.»

Son aileron avant a toutefois été endommagé, ce qui a causé des problèmes au niveau du carburateur. «C’est dommage, on avait la voiture pour gagner.»

Camirand a sûrement raison. Pilote le plus rapide de la période d’essais, il a également enregistré le meilleur chrono lors de la course. Il était sixième, vers la fin de l’épreuve, quand des problèmes sont survenus avec sa pédale d’accélération. «Il y a eu plusieurs points positifs, notamment notre stratégie avec les nouveaux pneus. J’ai réussi à parcourir 40 tours avec les mêmes pneus, alors que la plupart des pilotes en ont fait une trentaine. On a bien géré ça. Maintenant, il faut que la malchance soit derrière nous.»

Le pilote de Saint-Léonard-d’Aston a dû se contenter du 18e rang sur 23 inscrits, ce qui lui a néanmoins permis d’accumuler 26 points. Le vainqueur, Kevin Lacroix, a engrangé 48 points, cinq de plus qu’Andrew Ranger, deuxième. Le Trifluvien Louis-Philippe Dumoulin a pris le quatrième échelon (41 points), deux positions devant son frère Jean-François (38 points), qui participera aux quatre manches sur circuits routiers cette année.

Un premier ovale

Les pilotes réguliers de la série NASCAR Pinty’s ont rendez-vous au Jukasa Motor Speedway, en banlieue de Hamilton, ce samedi, pour la première course disputée sur un circuit ovale cette saison. Le champion en titre de la série, Louis-Philippe Dumoulin, a hâte de retourner sur cette piste, toujours très prisée des conducteurs.

«C’est rapide et plaisant, l’organisation est toujours hors pair. Ce sera notre première course sur ovale avec les pneus General Tire, ça devrait être très intéressant.»