Le directeur général des Aigles, René Martin, ainsi que leur président Paul Poisson.
Le directeur général des Aigles, René Martin, ainsi que leur président Paul Poisson.

«Ça sent le baseball», dit le président des Aigles

Trois-Rivières — «J’ai confiance de voir les Capitales, le Canadien et l’Impact jouer de vraies parties dans les prochains mois», a dit le premier ministre François Legault, jeudi, lors de son point de presse à Québec. Leur président le confirme, vous pouvez ajouter sur la liste les Aigles de Trois-Rivières.

Paul Poisson fait preuve d’un optimisme «prudent et raisonné», quand il évoque la possibilité d’assister à des matchs de baseball professionnel vers la mi-juillet, au Stade Quillorama du parc de l’Exposition.

«Ça sent le baseball! Nous ne sommes pas encore au fil d’arrivée, mais ça regarde bien.»

Pour cela, il faudra, reconnaît Poisson, un allègement des mesures sanitaires en ce qui a trait aux rassemblements de plus de 250 personnes.

«Le monde de la culture a reçu de bonnes nouvelles cette semaine avec les salles de spectacle. J’ose croire que pour des stades extérieurs, où la distanciation physique peut être respectée, il y aura moyen de s’entendre! Ça fait des mois qu’on travaille là-dessus.»

Selon Poisson, les Capitales de Québec ont déposé un projet auprès du bureau de la ministre déléguée aux Sports et aux Loisirs, Isabelle Charest, afin d’étudier certains scénarios.

Aigles et Capitales devaient amorcer leur saison à la mi-mai, dans la Ligue Frontière. Le circuit, soutient Poisson, est prêt à sanctionner des matchs de baseball, même si les clubs de Trois-Rivières et Québec ne peuvent traverser la frontière.

La solution pourrait se trouver dans l’ébauche d’un calendrier à quatre équipes (deux à Trois-Rivières, deux à Québec) et qui permettrait à des joueurs originaires du Canada, présentement sans contrat dans le baseball organisé à cause de la pandémie, d’endosser un uniforme cet été. Les règles de confinement et de distanciation seraient très strictes pour ces joueurs.

«Je suis relativement optimiste de pouvoir organiser quelque chose qui se rapproche de ce à quoi sont habitués nos partisans», répète Paul Poisson.

Laplante enthousiaste à Québec

À Québec, la réaction de Michel Laplante, le président des Capitales, n’a pas tardé. «Wow, ça fait du bien d’entendre ça», admettait celui qui multiplie les rencontres virtuelles avec ses homologues de la Ligue Frontière, regroupés dans sept États américains et une province canadienne.

«Il y a trois semaines, on était en fin de neuvième manche, il y avait deux retraits et on perdait 4-0. Depuis, on a rempli trois des cinq conditions pour que ça se produise, il n’en manque que deux», confiait l’homme de baseball.

Ces conditions remplies sont: la certitude offerte par la Ligue Frontier, cette semaine, que plusieurs équipes seraient au fil de départ alors que tout récemment, les quatre équipes de l’Illinois étaient sur le point de lancer la serviette pour cette saison; l’intérêt de nombreux joueurs canadiens, qui cognent à la porte pour avoir la chance de s’aligner avec les trois équipes canadiennes indépendantes (Québec, Trois-Rivières et Winnipeg); et enfin, la possibilité de jouer des matchs à la fin du mois de juin.

Reste à régler le dossier de la frontière canado-américaine et la possibilité d’occuper le stade à 30 ou 40 % de sa capacité de spectateurs. «Qui aurait dit que ça bougerait aussi vite, il y a trois semaines? On était 0 en 5, et là, on en a trois sur cinq. On va travailler sur les deux autres conditions dans les deux prochaines semaines.»

«Je n’ai aucun problème à ce qu’on soit les cobayes. On est un beau projet de relance d’événements sportifs. Les restaurants vont ouvrir bientôt, on peut certainement bien gérer notre affluence dans un environnement fermé et à l’extérieur, en plus. Si on n’était pas capable de faire ça, aucun aréna ne pourrait rouvrir.»

Les Cascades aussi

Sur Facebook, la Ligue de baseball majeur du Québec a annoncé qu’elle mettra en place un plan sanitaire pour ses neuf stades, dont celui du parc Optimiste du secteur Shawinigan-Sud, où évoluent les Cascades, finalistes des dernières séries éliminatoires.

La troupe de Matthew Rusch pourrait ainsi reprendre ses activités au plus tard le 15 juillet, selon ce qu’indique la LBMQ.

Les gouverneurs des clubs se réuniront prochainement à ce sujet, histoire de mesurer jusqu’à quel point cet objectif d’une reprise s’avère réaliste. Les joueurs retourneront à l’entraînement le 8 juin, comme les jeunes du baseball mineur. La LBMQ affirme que ses terrains sont prêts.