Les mordus du golf ont pu parcourir les allées du club Métabéroutin, mercredi.

Ça commence, tranquillement...

TROIS-RIVIÈRES — À la mi-avril, les plus pessimistes ont cru que le printemps ne se pointerait pas. Les golfeurs, qui ont fait preuve d’assez de patience, commencent enfin à voir la lumière au bout du tunnel. D’ici une dizaine de jours, la très grande majorité des clubs de la région devraient avoir ouvert leurs portes. Dans l’ensemble, il s’agit d’un retard d’une dizaine de jours par rapport à 2017, une saison écourtée par les mauvaises conditions automnales, faut-il le rappeler.

C’est au Godefroy, à Bécancour, que la saison a pris son envol vendredi dernier. Au même moment, le golf Les Rivières à Trois-Rivières lançait ses activités, une journée avant le Links O’Loup de Louiseville. Le hic, c’est que la pluie des derniers jours a forcé le Godefroy à fermer son terrain. On prévoit une réouverture la semaine prochaine.

C’est d’ailleurs à ce moment que la plupart des clubs de la Mauricie inviteront les amateurs de la petite balle blanche à s’élancer sur leur parcours. La crue des eaux fait que plusieurs d’entre eux sont sur le qui-vive. Aux Vieilles-Forges, l’administration anticipe une ouverture pour ce vendredi. Hormis dans les zones plus ombragées, le terrain est en bonne condition, mais le long hiver a eu des répercussions. En 2017, les premières rondes avaient été disputées le 20 avril.

Au Du Moulin, une corvée de nettoyage aura lieu le 7 mai, avant l’ouverture officielle en après-midi. Du côté du Ki-8-Eb, la date du 12 mai a été encerclée. Normalement, les golfeurs y convergent dans la première semaine de mai. Même constat au Marthelinois. La pluie rend l’entretien difficile. On avise les membres et les autres golfeurs à appeler au club avant de se déplacer, car le terrain pourrait accueillir des clients dès ce week-end.

À Pointe-du-Lac, ça risque d’être un peu plus long. D’ici deux semaines, si tout se déroule comme prévu.

Les habitués du Métabéroutin ont plus de chance. Mercredi en après-midi, des dizaines d’irréductibles ont défié le parcours de l’île Saint-Christophe à Trois-Rivières. Sur place, les gens étaient évidemment enthousiastes et on en attendait d’autres en début de soirée. Au golf Les Rivières, le terrain de pratique est disponible depuis le 23 mars, alors que le 9 trous exécutif l’est depuis vendredi. Remarquez, ce n’est pas la cohue là-bas non plus. En cinq semaines, il y a eu, au mieux, cinq journées de beau temps avec des conditions favorables.

À Louiseville, la qualité des verts a été remarquée. Pas question cependant d’utiliser les voiturettes de golf, du moins pas pour l’instant. On a enregistré une soixantaine de joueurs depuis l’ouverture, samedi dernier.

De l’autre côté du fleuve, à Gentilly, on souhaite amorcer la saison dans la fin de semaine du 12 mai.

Un peu plus au nord dans la région, le club de Grand-Mère lance l’invitation pour le même week-end, alors que les toiles ont été retirées mardi. Au Mémorial de Shawinigan-Sud, les toiles ont été enlevées mercredi et on prévoit du travail pour environ une semaine, car il y a toujours de la glace sur certaines parties du terrain. Le champ de pratique sera toutefois ouvert en fin de semaine. À Sainte-Flore, on note une semaine de retard par rapport à 2017. Là-bas, les verts sont aussi en excellente condition, ce qui constitue une bonne nouvelle.

Situé dans le secteur de Saint-Gérard-des-Laurentides, le Laurentides ouvrira la semaine prochaine, avec un retard d’une quinzaine de jours. Au Domaine de Saint-Boniface, on estime qu’au plus tard mardi prochain, le terrain sera ouvert au public. À Lac-aux-Sables, le Saint-Rémi organise une corvée le 5 mai et une partie du terrain sera jouable. Finalement, à La Tuque, les employés ont bon espoir de recevoir les premiers golfeurs lundi.