Taylor Brennan a claqué son 21e circuit de l’année dimanche, un grand chelem en dixième manche.

Brennan, qui d’autre?

TROIS-RIVIÈRES — Scott Maine a joué 50 matchs dans le Baseball majeur de 2010 à 2012, mais cela n’émeut pas vraiment les joueurs des Aigles de Trois-Rivières, qui ont trouvé le moyen de le battre, deux fois plutôt qu’une! Ces précieuses victoires ont propulsé les Aigles (32-28) au troisième rang du circuit, devant Rockland et le New Jersey.

Le releveur gaucher des Champions d’Ottawa avait le mandat de freiner les Aigles samedi et dimanche. Or, il a échoué lors des deux tentatives. Après une victoire de 3-2 samedi grâce à deux points inscrits en début de neuvième manche, les Trifluviens ont retrouvé Maine dimanche après-midi, alors qu’ils venaient de créer l’égalité 1-1 durant leur dernier tour au bâton face au lanceur Steve Borkowski, jusque là fort brillant pendant huit manches et un tiers.

Maine a pris le relais et les choses se sont gâtées en dixième. En vertu de deux simples et un but sur balles, il a rapidement rempli les sentiers pour les Oiseaux. Javier Herrera a obtenu un but sur balles pour faire 2-1, puis Taylor Brennan a enchaîné avec un long circuit au champ centre-gauche. Un grand chelem, rien de moins!

Le reste n’a été qu’un jeu d’enfant pour les visiteurs, qui ont tranquillement vogué vers un gain de 8-1. Ils remportent ainsi cette série de quatre matchs, trois victoires contre une.

«Je ne crois pas avoir vu une balle frappée avec autant de puissance cette année, s’exclamait le gérant T.J. Stanton en début de soirée, dimanche. Le stade à Ottawa est le plus grand de la Ligue Can-Am et un fort vent soufflait vers l’intérieur du parc. Il est notre meilleur joueur, on en a encore eu la preuve!»

La veille, Brennan avait permis aux Aigles de créer l’égalité. Bref, il semble être de tous les moments cruciaux depuis un certain temps, particulièrement à l’attaque.

Sans surprise, l’athlète de 26 ans domine le circuit pour les longues balles (21) et les points produits (53). En milieu de semaine, les Aigles ont confirmé que Brennan négociait une entente avec un club mexicain intéressé à ses services. Les deux parties n’ont pas été en mesure de s’entendre, si bien que Brennan a rejoint ses coéquipiers de Trois-Rivières dans la capitale fédérale, au grand bonheur de ceux-ci et des propriétaires! D’ailleurs, la mère de Brennan sera à Trois-Rivières cette semaine pour assister aux prochaines rencontres de son fils. Parions qu’il y a des actionnaires soulagés dans les bureaux du parc de l’Exposition!

«Nous n’avons pas la même équipe sans lui. Autant dans la chambre que sur le terrain», admet Stanton, qui s’apprête à revenir à la maison, dès lundi, pour deux séries de sept matchs au total. Les Jackals du New Jersey visiteront d’abord le Stade Stéréo Plus pour trois parties.

«C’est un club qui nous donne toujours de la difficulté. Par contre, ils manquent de constance. Ils font de très bonnes choses, mais ils en font aussi des mauvaises. C’est comme s’il n’y avait pas d’équilibre entre les meilleurs lanceurs et les autres, que ce soit dans la rotation ou dans l’enclos.»

Les Jackals ont eu l’avantage dans quatre des cinq matchs face aux Aigles jusqu’ici.

Carnet de notes
Il ventait tellement à Ottawa, dimanche, que Stanton estime à trois ou quatre le nombre de circuits qui se sont transformés en chandelles au champ extérieur...

Avant de perdre trois matchs sur quatre devant Trois-Rivières, les Champions avaient remporté les honneurs d’une série de trois devant les Capitales de Québec...

À Rockland, les Boulders pourraient renouer dans les jours à venir avec Joe Maloney, le détenteur du record pour les circuits en une saison dans la Can-Am (35 en 2017).