Confronté à un dénouement frustrant, François Pratte est persuadé que son adversaire n’était venu au Casino de Montréal que pour encaisser un chèque.

Boxe: courte et décevante soirée

Trois-Rivières — La soirée de travail a été bien courte pour François Pratte. Et non, ce n’est pas en raison d’un premier K.-O. enregistré chez les pros. Le Trifluvien à la fiche immaculée en huit sorties a vu son combat face au Mexicain Sergio Silva (6-1-1, 2 K.-O.) être stoppé à 1:47 du premier round en raison d’un coup de tête accidentel.

C’est Pratte qui attaquait sur la séquence quand les deux têtes sont venues en collision, tout près des câbles. Coupé au visage, Pratte était prêt à continuer. Mais pas son ennemi, qui avait hérité d’une coupure plus profonde à la tête. L’officiel a donc prononcé un verdict nul technique, ce qui veut dire que la fiche des deux boxeurs reste intacte.

«C’est décevant. Je pense que mon adversaire est simplement venu toucher un chèque de paie. Il ne voulait pas se battre», soupirait le protégé de Jimmy Boisvert, qui en était à un premier combat depuis octobre. «Il a dit à l’officiel qu’il était étourdi… C’est vrai qu’il y a un coup de tête, mais je l’ai aussi touché très solidement avec un coup dans la même séquence. Je suis très déçu. Je sais que je l’ai battu», a-t-il dit sur les ondes de Punching Grace.

Kaemy Savoie s’est imposé par décision unanime devant Saul Alejandro Gonzalez Meza.

Pratte comptait sur cette soirée pour lancer une année 2019 importante dans son cheminement. Son vœu le plus cher après cette malchance, c’est de reprendre le collier le plus rapidement possible. «Il y a de gros combats qui s’en viennent pour moi. Je veux être actif le plus possible. On a travaillé sur ma puissance à l’entraînement, j’avais hâte de montrer mes progrès ce soir. Ce sera pour la prochaine fois», promettait le diplômé en communication, qui a réitéré son souhait de se battre rapidement pour une ceinture. «C’est mon objectif. Je sais aussi qu’il y a des galas qui s’en viennent dans ma région. Je suis prêt!»

Savoie explosif

De son côté, Kaemy Savoie a bien réchauffé la salle du Casino de Montréal samedi. Lors du premier combat de la soirée, le jeune Trifluvien de 23 ans a mérité sa deuxième victoire en autant de sorties chez les pros, en s’imposant par décision unanime sur Saul Alejandro Gonzalez Meza (4-4).

Le duel a été enlevant. Savoie visait le K.-O. et il a pourchassé le Mexicain durant les quatre rounds. Ce dernier est tombé après une fulgurante droite dès le premier round, mais il s’est relevé. Puis à la deuxième reprise, il a placé un genou au sol quand Savoie a placé quelques bons coups en l’espace de quelques secondes. Meza s’est toutefois de nouveau relevé, puis il a tenu le coup jusqu’à la fin des quatre rounds.

Deux juges ont alors reconnu Savoie gagnant avec un pointage de 39-35, alors que le troisième juge a remis une carte de 38-36. «Je suis content de mon combat. J’ai placé les coups que je voulais. Je me suis peut-être fait frapper un peu trop que prévu, mais regarde, un combat de boxe, ça ne va pas toujours comme tu le planifies!»

Cette victoire donne encore plus d’appétit à l’élève de Denis Hince, qui a hâte de retourner dans le ring. «Je viens de goûter à l’ambiance du Casino, c’était cool. J’ai hâte maintenant de goûter à celle du Centre Bell! Je sais que je ne suis pas encore très connu, mais ça va venir! On va monter les marches une à la fois.»