Guillaume Bouvet-Morrissette

Bouvet-Morrissette 10e au classement mondial

CHRONIQUE / Faisons ensemble un détour avec le solide athlète sudiste GUILLAUME BOUVET-MORRISSETTE à propos de ses sept saisons de compétition en Red Bull Crashed Ice.
En 2009, après avoir observé la course par le truchement de la télévision, il a commencé à rêver de se qualifier pour une course officielle. Ce fut chose faite en 2011. Par la suite, avec le temps et l'entraînement, il a réussi à franchir les étapes une à la fois. En 2012, il accédait à l'événement principal du samedi et une première ronde à la télévision. Puis en 2013, c'était sa première année complète sur le circuit du Championnat du monde. En 2015, il participe à deux quarts de finale dans la même année et en 2016 il fait son premier top-10 dans une course. Cette année, en 2017, il a atteint son premier Top 5 dans une course et obtenu une dixième place pour la saison. 
La flamme
«Après sept saisons d'actions et de réactions, j'ai encore la flamme», souligne-t-il. «Je m'entraîne présentement pour la saison 2018. Le Trifluvien d'adoption OLIVIER LAROUCHE fait partie de mes partenaires d'entraînement. À 29 ans (presque 30 ans), la barre est haute puisque je suis le plus vieux compétiteur du top-10 actuel. Ça représente un beau et gros défi pour la suite des choses!»
Résumé de sa dernière saison
Red Bull Crashed Ice, Marseille, France: 5e position; Red Bull Crashed Ice, Jyväskylä, Finlande: 38e position; Red Bull Crashed Ice, Saint Paul, É.-U.: 10e position; Riders Cup, La Sarre, Canada: 14e position; Riders Cup, Bathurst, Canada: compétition annulée à cause des températures anormalement élevées (piste naturelle); et Red Bull Crashed Ice, Ottawa, Canada: 11e position.
Quatrième meilleur au Canada
Au classement du Championnat du monde 2017, Guillaume occupe la 10e position (4e position chez les Canadiens).
Il a tripé à Marseille!
Comme il le souligne, le moment fort de la nouvelle saison est survenu à sa première course à Marseille. «Premièrement, c'était spectaculaire de voir une piste dans une ville aussi au sud, où on peut même retrouver des palmiers. 
Le système de réfrigération permet de tolérer des températures jusqu'à 15-20 degrés Celsius (au-dessus de 0). Impressionnant? Mais surtout, j'ai atteint, pour la première fois dans un Red Bull Crashed Ice, la demi-finale et, du même coup, mon record personnel avec une 5e place. Après la course, ça m'a pris un bout avant de réaliser ce qui venait de se passer!»
Dixième au classement mondial en 2017
Par la suite, il a effectué de belles descentes en Finlande, mais la chance n'était pas au rendez-vous. 
Le reste de la saison a passé comme un coup de vent et il a réussi à maintenir le tempo avec une 10e place aux États-Unis et une 11e à Ottawa. 
«En toute humilité, ma saison 2017, avec la 10e position au classement mondial, était de beaucoup au-delà de mes espérances», termine-t-il.
Jocelyn Faucher s'amène à l'Hippodrome 3R
JOCELYN FAUCHER devient le nouveau directeur général du Club Jockey du Québec. Ainsi, il sera automatiquement le grand manitou de l'Hippodrome 3R. Personnalité avantageusement connue dans le monde des courses sous harnais depuis des lunes, Faucher a aussi laissé son empreinte au hockey junior dans l'uniforme des Remparts de Québec. C'était tout un guerrier qui n'avait pas froid aux yeux. Il détient le record de 707 minutes au cachot en trois saisons chez les Remparts. Parlez-en à son bon ami GILLES COURTEAU!
Un trio composé de Faucher, Carignan et Lépine
À l'Hippodrome 3R, il sera secondé par FRANÇOIS CARIGNAN qui occupera la chaise de coordonnateur des opérations. La Québécoise ISABELLE LÉPINE (qui transportera ses pénates à Trois-Rivières) sera la coordonnatrice des événements.
Pour revenir au vieux routier Carignan (qui entamera sa 50e saison d'implication dans le monde des courses en 2017), celui-ci agira comme conseiller spécial auprès de la nouvelle venue dans le paysage des courses à l'hippodrome local. 
En clair, Carignan préparera la relève puisqu'il envisagerait sérieusement de se la couler douce au terme de la prochaine saison. 
La barrière en mouvement dimanche prochain
Lors d'un entretien téléphonique vendredi, le nouveau directeur général du Club Jockey a confirmé que la saison des courses sur le coteau sera officiellement lancée le dimanche 23 avril, sur le coup de 12 h 50 (nouvelle heure de départ pour la première course). 
Quarante programmes seront présentés les dimanches ainsi que les mardis en soirée (juin, juillet et août). 
Dans les nouveautés, différents traiteurs alterneront mensuellement au club-house avec une nouvelle thématique, en commençant par la cabane à sucre en avril. 
JOCELYN FAUCHER, qui a paraphé une entente de deux ans avec le Club Jockey du Québec, effectuera sa première sortie officielle en ville mercredi.