Eugenie Bouchard, qui a gagné son premier match en double, lundi, n'a pas eu la même chance en simple, mardi.

Bouchard vaincue, Abanda l'emporte

MONTRÉAL — Après avoir triomphé lors de son match de double lundi, voilà qu’Eugenie Bouchard a trébuché en simple devant la Belge Élise Mertens, mardi, au premier tour de la Coupe Rogers.

Mertens a surmonté un mauvais début de deuxième manche et est revenue de l’arrière pour défaire la Québécoise 6-2, 6-4.

Dominée par Mertens au premier set, Bouchard semblait être sur la bonne voie lors de la deuxième manche, alors qu’elle menait 3-0. Un arrêt médical, où la vedette locale a eu besoin d’un bandage au pied droit, est venu complètement briser la cadence qu’elle s’était donnée.

La 14e tête de série, lauréate de trois titres cette saison sur le circuit de la WTA , a profité de l’inconfort de Bouchard pour remporter cinq jeux d’affilée afin de reprendre les devants 5-3 et a mis un terme à la rencontre deux jeux plus tard.

Mertens, qui pointe au 15e échelon mondial, a donné le ton à la rencontre en brisant son adversaire à trois reprises pour se forger une avance de 5-0 au premier set. Elle a sauvé en tout neuf balles de bris.

Bouchard s’est montrée résiliente malgré un départ désastreux, parvenant à briser Mertens à sa cinquième balle de bris au sixième jeu. Elle n’a toutefois pas été en mesure de convertir les balles de bris au quatrième jeu. De retour au service après deux jeux remportés par Bouchard, Mertens a ainsi mis un terme à la première manche.

Du positif

Même si elle avait montré de belles choses lors des dernières semaines — notamment à Wimbledon, où elle a récolté quatre gains (pour un bond de 42 rangs au classement), et au tournoi de Gstaad, en Suisse, où elle a atteint les demi-finales — l’athlète de 24 ans n’a pas sorti les coups miracles nécessaires pour faire tomber sa rivale.

«Je pense que plusieurs choses se sont mal passées pour moi. Je ne sentais pas mon revers si bien que ça. J’ai manqué plusieurs premières balles de service et j’avais mal un peu à mon orteil.»

Malgré tout, la 129e mondiale a plutôt souhaité voir le bon côté des choses.

«Avec tout ça, j’ai quand même réussi à être compétitive avec une fille du top 20, alors j’essaie de prendre le positif, a lancé Bouchard. J’essaie de ne pas être trop déçue. J’ai beaucoup de choses sur lesquelles je dois travailler et j’ai hâte de le faire.»

Bouchard aura la chance de briller de nouveau sur les terrains montréalais. Elle poursuivra sa route en double aux côtés de sa coéquipière, Stephens. Le duo nord-américain affrontera au prochain tour le gagnant du duel opposant Flipkens et Daria Gavrilova aux Canadiennes Carson Branstine et Rebecca Marino.

Azarenka et Sharapova convaincantes

En début de soirée, la Biélorusse Victoria Azarenka s’est facilement hissée au deuxième tour en faisant qu’une bouchée de son adversaire, la Française Kristina Mladenovic.

Azarenka, qui pointe au 95e rang du classement féminin, n’a mis que 55 minutes pour s’emparer des deux manches 6-0 et 6-1 face à la 59e raquette mondiale.

Juste avant le match entre Bouchard et Mertens, Maria Sharapova a signé un gain convaincant défaisant la Bulgare Sesil Karatantcheva 6-1, 6-2.

Les deux joueuses se sont de nouveau retrouvées sur le court central du Stade IGA en après-midi, après avoir été contraintes lundi soir de le quitter en raison d'un orage.

Sharapova, qui en est à une première participation au tournoi depuis 2014, menait la première manche 4-1 au moment de l'interruption.

Elle n'a toutefois pas perdu de temps pour venir à bout de son adversaire. La puissante joueuse Russe a remporté les deux derniers jeux pour passer au deuxième set et le duel s'est finalement terminé au bout de 1h21 de jeu.

+

ABANDA SAUVE L'HONNEUR CANADIEN

Françoise Abanda a remporté une belle victoire en deux sets sur la Belge Kirsten Flipkens, mardi soir. Au deuxième tour, la Montréalaise aura affaire à l'Américaine Sloane Stephens.

En soirée, Françoise Abanda a défendu les honneurs canadiens à la Coupe Rogers, en triomphant 6-3, 6-2, devant la Belge Kirsten Flipkens.

Contrairement à ses deux compatriotes, Eugenie Bouchard et Carol Zhao, qui ont plié l’échine un peu plus tôt dans la journée, Abanda, 191e au classement de la WTA, est venue à bout de son adversaire, qui figure au 44e échelon, en 1h12, afin d’accéder au second tour.

Un défi de taille se dressera toutefois devant elle, puisqu’elle fera face à la troisième tête de série, l’Américaine Sloane Stephens.

Reléguée au court Banque Nationale en raison des intempéries qui ont forcé les organisateurs du tournoi à reporter les matchs de la veille, Abanda a fait vibrer la foule en réussissant quelques montées au filet spectaculaires.

La Québécoise a profité des nombreuses fautes directes de Flipkens et a scellé la victoire en brisant son adversaire, mettant un terme à la menace. Elle a également gagné 83 pour cent de ses points quand elle a mis sa première balle en jeu, en plus de réussir trois as.