Zachary Bolduc

Bolduc en route pour Rimouski: l’appel de Crosby a tout changé

Trois-Rivières —Zachary Bolduc a quitté le Mount St.Charles ce matin afin de rejoindre l’Océanic de Rimouski, dans la LHJMQ, mettant ainsi une croix sur la route de la NCAA.

Le Trifluvien, l’un des meilleurs joueurs de son groupe d’âge au Canada, aurait dû sortir parmi les cinq premiers au dernier repêchage du circuit Courteau en juin. Mais parce qu’il avait avisé toutes les équipes qu’il désirait s’aligner aux États-Unis en 2019-20, et qu’il y avait une pénalité de 25 000 $ à assumer s’il voulait se soustraire au contrat qu’il avait signé avec Mount St.Charles, il avait glissé jusqu’au 14e échelon.

À ce rang, Serge Beausoleil s’est dit que le jeu en valait la chandelle et il a pris le risque de réclamer Bolduc. L’Océanic lui a fait la cour durant l’été, Bolduc a passé un peu plus de 48 heures à Rimouski en début de saison pour visiter les facilités de l’équipe. Il a même eu droit à un appel de courtoisie de Sidney Crosby qui lui a vanté les mérites de son alma mater hockey.

L’ex-Estacades a été un peu chamboulé par cette visite mais il s’est quand même présenté au Mount St.Charles. Il a aussi disputé deux matchs dans la USHL. Depuis quelques jours toutefois, ses conseillers ont avisé l’Océanic qu’il était mûr pour revenir au Québec, et des négociations ont alors été enclenchées pour régler le dossier. Jeudi matin, tous les derniers détails ont été attachés, et Bolduc devait prendre l’avion en après-midi afin de rejoindre l’Océanic en soirée à Victoriaville. C’est vendredi soir à Sherbrooke face au Phoenix qu’il fera ses débuts dans son nouveau maillot.

«Je suis content. Les derniers jours ont été stressants mais là tout est réglé et j’ai juste hâte de rejoindre mes nouveaux coéquipiers», a expliqué le protégé de Pat Brisson, Dominic Ricard et André Ruel.

Bolduc sait que sa décision va faire jaser. Il l’assume entièrement, puisqu’il a fait le tour du jardin. «Je suis tombé en amour avec l’Océanic lors de ma visite à Rimouski. C’était quand même important pour moi d’aller aux États-Unis, d’aller voir comment ça se passait. Je n’ai rien à dire contre ce qui se fait au Mount St.Charles, ou dans la USHL. C’est plus une question de feeling. J’ai un gros coup de cœur pour l’Océanic. J’ai pris le temps d’y penser, d’en parler avec ma famille et mes conseillers, puis on a pris cette décision.»

L’adolescent de 16 ans dit avoir été particulièrement chamboulé par l’appel de Crosby. «Je ne mentirai pas, ce fut gros pour moi cet appel. C’est Crosby, quand même! Et il a pris le temps de me parler de comment il s’était senti à Rimouski… Ça en dit long sur la qualité de l’encadrement offert là-bas. Disons que ça m’a frappé.»

Bolduc dit ne pas avoir eu le temps de regarder les matchs de l’Océanic depuis le début de la saison. Par contre, il est au courant que l’équipe connaît un début de parcours du tonnerre, avec neuf points amassés sur une possibilité de 10. Il assure par ailleurs ne pas avoir réclamé des privilèges en termes d’utilisation avant de quitter le Mount St.Charles. «Je m’attends à devoir faire ma place et à gagner mes responsabilités. C’est comme ça dans le hockey. Ça peut prendre un peu de temps, j’ai 16 ans et je sais bien que je ne suis pas Crosby. Je suis prêt à faire les efforts nécessaires pour y arriver.»

En 42 matchs avec les Estacades midget AAA la saison dernière, Bolduc a amassé 54 points dont 17 buts la saison dernière. Il avait aussi participé activement à la conquête de la médaille d’or par Équipe Québec aux Jeux du Canada.