Bertrand Godin avait signé sa première victoire en carrière au GP3R, au mois d’août 2018. Il sera de retour cette année pour la 50e édition.

Bertrand Godin roulera à temps plein

Trois-Rivières — Bertrand Godin, acteur de l’un des plus beaux moments du Grand Prix de Trois-Rivières en 2018, annonce son retour à la compétition en Formule 1600. Cette fois, le pilote de 51 ans roulera à temps plein dans la série de monoplaces.

L’instructeur de conduite à l’École nationale de police du Québec a dévoilé la nouvelle, tôt mercredi sur les réseaux sociaux. Ce sera la première fois en 25 ans qu’il prendra part à un championnat complet en monoplace.

«À 51 ans, on devrait penser avec notre tête, mais là, je pense simplement avec mon coeur. C’est une décision de coeur, purement émotive», sourit Godin, qui se dit toujours animé par la même passion pour la course automobile, passion qui l’habitait dans les années 90.

Comme en 2018, Godin se retrouvera derrière le volant de la Mygale numéro 77 de l’écurie ontarienne Britain West Motorsport. Son partenaire, le Groupe à l’Infini, revient aussi dans l’aventure.

Bertrand Godin

«L’année dernière, quand le promoteur Marcel Lafontaine m’a offert l’opportunité de rouler au Grand Prix du Canada, j’espérais juste avoir du plaisir. J’ai retrouvé des sensations que je croyais disparues depuis 24 ans. J’ai savouré chaque seconde que j’ai vécue!»

Ses plus beaux moments, il les a gardés pour le GP3R, où il a savouré une première victoire depuis 1997, à l’époque de la Formule Atlantique. Très ému, Godin avait conquis la foule en terminant devant Guillaume Archambault et Didier Schraenen. C’était aussi son premier triomphe dans les rues de Trois-Rivières.

«Il y a un paquet de jeunes pilotes doués dans cette série, ils sont voués à un bel avenir.»

Bertrand Godin prendra part aux six rendez-vous prévus cet été, dont le GP3R. Au total, 17 courses figurent à l’horaire. La Formule 1600 avait offert un grand spectacle aux amateurs du Grand Prix de Trois-Rivières, lors de la 49e édition.

Il sera aussi de l’épreuve regroupant d’anciennes monoplaces de Formule Atlantique.