Le Trifluvien Alex Beaucage apparaît au 68e rang des meilleurs espoirs nord-américains en vue du prochain repêchage de la LNH.

Beaucage pointe au 68e rang

Trois-Rivières — La superbe saison d’Alex Beaucage va vraisemblablement forcer la main des recruteurs de la LNH. L’adolescent de 17 ans apparaît en effet au 68e rang des meilleurs espoirs nord-américains, en vue du prochain repêchage du circuit Bettman.

Même s’il écoule seulement sa deuxième campagne dans la LHJMQ, Beaucage est déjà une pièce importante des succès des Huskes de Rouyn-Noranda, meneurs du classement général.

En 46 matchs depuis le début de la saison, le Trifluvien montre une fiche de 29 buts et 26 passes, en plus d’un différentiel de +33. Ce dossier lui permet d’occuper le deuxième rang des marqueurs de son équipe, et le 15e à travers tout le circuit. L’ex-Estacades est le seul joueur natif ou développé sur le territoire couvert par Le Nouvelliste sur ce bulletin de mi-saison publié lundi.

Chez les Cataractes, Valentin Nussbaumer a évité le pire, lui qui a été placé au 60e échelon. Débarqué à Shawinigan comme un choix potentiel de première ronde, le Suisse de 18 ans n’a pas livré la marchandise dans les premiers mois du calendrier, ce qui faisait craindre le pire en vue du repêchage. Heureusement pour lui, Nussbaumer a retrouvé son aplomb au dernier Championnat du monde junior et depuis son retour, son jeu est plus autoritaire. Il a d’ailleurs été ajouté à la liste de joueurs invités au match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey.

Hughes, sans surprise

Sans surprise, ce palmarès est dominé par l’Américain Jack Hughes, souvent comparé à Auston Matthews. Il devance Kirby Dach. Le premier joueur de la LHJMQ répertorié est Raphaël Lavoie, des Mooseheads, au 13e rang. En étant classé 20e, Jakob Pelletier, des Mooseheads, peut aussi rêver à une sélection en première ronde lors de l’encan de juin prochain.

Le relevé international est quant à lui dominé par Kaapo Kakko, un Finlandais qui a brillé au Championnat du monde junior.