Roxanne Lamy, Zachary Demontigny, William Brault et Léanne Vandal représentent les quatre équipes des Pionniers de l'école Du Rocher toujours invaincues cette saison.

Basket: quatre équipes de l'école du Rocher encore invaincues cette saison

Depuis longtemps, l'école secondaire du Rocher de Grand-Mère tire son épingle du jeu au basketball et en ce début d'année, on ne peut pas dire que l'heureuse tendance est à la veille d'être renversée.
Sur les sept équipes défendant les couleurs des Pionniers, quatre alignent toujours une fiche parfaite, alors qu'on entreprend le dernier droit de la saison avant les éliminatoires, prévues plus tard ce printemps.
Vrai que la concentration de basketball mise en place il y a cinq ans aide à attirer les meilleurs joueurs de la région de Shawinigan dans ce secteur de la ville, mais pour une institution d'enseignement d'environ 525 élèves, se hisser provisoirement au sommet de tous ces classements amène une dose bien sentie de fierté.
«C'est une belle surprise», sourit le technicien en sports à du Rocher Patrick Richard, tout aussi élogieux envers ses jeunes joueurs que les entraîneurs.
«Le programme de mini-basket gagne en popularité. Du lundi au vendredi, dans notre gymnase, c'est impossible de réserver des plateaux car il y a toujours une de nos équipes en train de pratiquer. Nous avons aussi une excellente cuvée d'entraîneurs. Le centre sportif déborde et on ne s'en plaint pas!»
Les équipes des garçons chez les juvéniles, en division 2 et 3, ont jusqu'ici compilé des fiches parfaites de 5-0. Puisque du Rocher recevra en avril le Championnat provincial juvénile AA, les attentes sont grandes autant pour la formation masculine que pour celle des filles, elle aussi invaincue (3-0). Les benjamines de division 3, presque toutes des joueuses de secondaire 1, complètent le tableau des équipes toujours sans défaite (5-0) à Grand-Mère.
«À une certaine époque, on avait réussi à envoyer quatre de nos équipes aux provinciaux. Ce sera très difficile de répéter cet exploit en 2017 car les équipes de division 3 ne participent pas à ces championnats. Mais j'ai confiance qu'on puisse en déléguer deux. Nous avons le talent, le potentiel et la volonté pour ça.»