Plusieurs partisans, dont Pascal Bédard et Nathalie Villemure, aimeraient bien que les Aigles deviennent la première équipe de baseball professionnel à Trois-Rivières à mettre la main sur le championnat des séries. 

Baseball: Trois-Rivières en quête d'un premier titre depuis 1970

Si les Aigles parviennent à battre trois fois les Jackals dans les jours à venir, la ville de Trois-Rivières pourrait célébrer le premier titre en éliminatoires d'une équipe professionnelle de baseball.
En 1970, les Aigles de la Ligue provinciale avaient remporté le championnat des séries, après s'être débarrassés des clubs de Thetford Mines et Québec.
Avant cette conquête, les Royaux de Trois-Rivières - de la Ligue canado-américaine (comme on l'appelait à l'époque) - étaient les derniers champions en lice dans la cité de Laviolette, six ans après les Renards de la Ligue provinciale B (1940).
À noter que les Aigles de la Ligue Eastern dans les années 70, malgré des championnats de saison, n'ont jamais été en mesure de s'imposer une fois l'automne arrivé.
Au semi-pro, le Vert dure de 2008 a gagné les séries de la Ligue de baseball senior du Québec.
LA MONTAGNE IRRITÉ
L'officiel Yves Lamontagne ne fait pas partie des officiels retenus par la Ligue Can-Am pour cette finale Aigles-Jackals.
Une situation qui a de quoi irriter le principal concerné. Les arbitres de confiance du commissaire sont Richard Katz, Mayhue Edwards, Kurt Branin et Matt Beaver.
NOUVEAU RECORD
Les Aigles ont brisé un nouveau record en ce qui a trait à la prévente de billets. Pour le match de mercredi, l'organisation avait écoulé environ 2600 billets, soit une centaine de plus que pour la soirée d'Éric Gagné, le 28 août dernier.
LOIN DE LA MARQUE DE 1971
Avec la foule présente pour ce match numéro un, les Aigles ont franchi le cap des 10 000 (10 057) spectateurs depuis le début des séries. Ils dominent la Can-Am facilement à ce chapitre.
Gerry Rochon nous rappelait mercredi que le record d'assistance pour une partie disputée au stade Fernand-Bédard a été établi le 2 août 1971. À l'époque, 8323 personnes s'étaient déplacées pour une joute des Aigles de la Ligue Eastern.
LAFOREST SURPRIS
S'il faut en croire Pierre-Luc Laforest, il y a des destinations vacances plus excitantes que Little Falls, au New Jersey. Le gérant des Aigles souriait en parlant du stade Yogi-Berra, situé sur le campus de l'Université d'État de Montclair. «C'est un vieux terrain et ça ne sent pas très bon. En plus, il n'y a jamais un chat», racontait-il en riant.
Sur un ton plus sérieux, Laforest se disait surpris des maigres foules observées au Stade municipal de Québec. En trois parties, les Capitales n'ont pu attirer plus de 4412 amateurs, pour une moyenne de 1471.
«Je sais qu'il y a eu plusieurs événements à Québec dans les derniers jours, dont les spectacles de Metallica, mais je n'ai jamais vu aussi peu de gens là-bas dans les estrades. Pourtant, la ville regorge d'activités, ce n'est pas la première fois que ça arrive, des gros spectacles en même temps que le baseball.»