La déception était palpable chez l’état-major des Aigles de Trois-Rivières composé du président, Paul Poisson et du directeur général, René Martin.
La déception était palpable chez l’état-major des Aigles de Trois-Rivières composé du président, Paul Poisson et du directeur général, René Martin.

Baseball professionnel à Trois-Rivières et Québec: le projet tombe à l’eau

Après de nombreuses semaines de pourparlers, les organisateurs du projet de ligue de baseball professionnel à quatre équipes n’ont eu d’autres choix que de lancer la serviette.

«Je déteste perdre, nos propriétaires aussi. On avait toutes les approbations nécessaires, mais il manquait toujours l’autorisation de la santé publique quant à la présence de 1000 spectateurs dans les gradins. On n’a eu aucun signe comme quoi ça allait changer dans un futur rapproché. Pour une première fois en sept ans, nous allions être profitables», a lancé le président des Aigles de Trois-Rivières, Paul Poisson, visiblement déçu.

Le projet a fait couler beaucoup d’encre au Québec lors des deux derniers mois.

Un uniforme à l’honneur de l’une des premières équipes de baseball de la région avait été conçu en vue de ce tournoi.

«On y a cru jusqu’à la toute fin, nous avions même le nom et un chandail de l’équipe, soit les Royals, faisant référence à l’une des premières équipes de la région. On a les jambes coupées», a-t-il lancé.

Tout était en place pour que la ligue débute à la mi-juillet.

«On avait neuf joueurs américains de très haut calibre qui s’étaient portés volontaires. Notre stade était divisé en cinq parties. On aurait entré 200 personnes par section pouvant en accueillir 1000. Toutes les mesures étaient respectées», toujours selon Paul Poisson.

Le dernier clou dans le cercueil

C’est donc dire qu’il n’y aura pas de baseball professionnel présenté au Québec cet été au grand dam des amateurs qui, eux aussi, y ont cru jusqu’à la toute fin.

«Habituellement, au baseball, ce n’est jamais terminé, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, mais là, le temps est écoulé. C’est dommage parce que le stade n’a jamais été aussi beau. On a eu un gros appui de la Ville de Trois-Rivières. Tout le monde était emballé, on a sauvé l’équipe à l’automne pour perdre contre le virus.»

L’état-major de l’équipe trifluvienne espère revenir plus fort que jamais en vue de la campagne 2021.

«On a seulement eu deux demandes de remboursement de billets de saison sur 134 vendus. C’est fabuleux, on a des partisans en or et on les remercie. La bonne nouvelle c’est qu’on a beaucoup de temps pour préparer une prochaine saison exceptionnelle», a conclu l’homme de baseball.