Les Aigles de Trois-Rivières pourraient jouer, l’an prochain, dans une nouvelle ligue de baseball indépendant qui deviendrait la plus importante en Amérique du Nord, du moins pour le nombre d’équipes.

Baseball: la Can-Am prépare une fusion

Trois-Rivières — Si tout se déroule comme prévu, la Ligue Can-Am et la Ligue Frontier, deux entités indépendantes dans le baseball professionnel, confirmeront leur fusion dans les semaines ou les mois à venir. Cette fusion permettrait la création d’un circuit d’au moins 16 équipes, aussi tôt qu’en 2020.

On le sait, les meilleurs joueurs des deux ligues ont disputé un match des étoiles, il y a quelques jours au domicile des Boulders de Rockland. Or, il n’y a pas que les vedettes des clubs qui se sont déplacées au Palisades Credit Union Park: les propriétaires avaient aussi rendez-vous pour parler d’opportunités d’affaires.

Le président des Aigles de Trois-Rivières, Marc-André Bergeron, est revenu emballé de ces rencontres. Il n’y a rien d’officiel encore, mais ça regarde bien pour une alliance entre la Can-Am et la Frontier.

«Nous avons entériné plusieurs points chauds, c’est du sérieux. Tant que rien n’est signé, on parle au conditionnel, sauf que c’est encourageant», témoigne l’ex-hockeyeur de la LNH, impliqué chez les Aigles depuis leurs débuts en 2013.

«C’est une excellente occasion qui se présente pour la Ligue Can-Am. Nous avons toujours affiché nos intentions par rapport à une expansion ou une fusion. Pour nous, six équipes, ce n’est pas suffisant. On croit que nos partisans et nos joueurs méritent mieux et on se rapproche d’un modèle qui nous conviendrait davantage.»

La Can-Am compte six clubs depuis 2015, quand les Miners de Sussex County et les Champions d’Ottawa ont rejoint ses cadres. Quant à la Ligue Frontier, elle mise sur 10 concessions établies dans six États américains (Illinois, Indiana, Kentucky, Missouri, Ohio et Pennsylvanie). La nouvelle entité deviendrait le circuit de baseball indépendant avec le plus grand nombre d’équipes en Amérique du Nord.

Les récentes discussions ont permis aux propriétaires de fixer les règles du circuit en devenir. «Nous souhaitons garder le nom de Can-Am et eux tiennent aussi au nom Frontier. Ce serait peut-être le nom de deux divisions. Deux clubs de la Frontier pourraient rejoindre la division Can-Am», explique Bergeron.

La Ligue Frontier accueille davantage de joueurs ayant peu d’expérience chez les pros que la Can-Am. Aucun joueur âgé de plus de 27 ans ne peut rejoindre la Frontier. «On a fait des concessions des deux côtés afin de trouver un terrain d’entente.»

Par exemple, le plafond salarial de la Can-Am baisserait légèrement, mais les joueurs ne perdraient pas au change puisque leur logement serait entièrement payé par leur équipe. «En calculant le tout, chaque club débourserait un peu plus d’argent qu’en ce moment. Par contre, nous sommes convaincus que le jeu en vaut la chandelle.»

Bergeron ne s’inquiète pas des futures distances que devront parcourir les clubs de la Can-Am pour aller disputer des matchs dans les stades de la Frontier.

«Ça ne fera que crédibiliser notre ligue professionnelle. C’est de ça que nous avons le plus besoin actuellement en tant que circuit. On pense aussi que cela va nous aider à attirer plus de monde dans nos gradins.»

Le nombre de 16 équipes demeure hypothétique.

Récemment, Le Droit écrivait un papier relatant les difficultés financières des Champions à Ottawa. La Ligue Can-Am viserait également un septième marché, tandis que la Ligue Frontier planche sur quatre projets d’expansion.

Bref, il pourrait y avoir jusqu’à 21 équipes en 2020 dans ce nouveau circuit, dont la création reste tout de même à officialiser.

Sports

Gabriel Denis devient le capitaine des Cataractes

Shawinigan — C’est à Gabriel Denis que revient le privilège d’occuper le rôle de capitaine chez les Cataractes.

Le vétéran de 19 ans succède à Colin Paradis, dont le règne fut de courte durée. La nomination est bien différente, d’ailleurs. Denis a grandi au sein de l’organisation et il pourrait encore offrir deux autres saisons à l’équipe qui l’a repêché au deuxième tour en 2016.

Sports

Les Cataractes sont gonflés à bloc

Shawinigan — Fraîchement revenus de leur premier camp professionnel, Valentin Nussbaumer et Marc-Antoine Pépin souhaitent mettre cette galvanisante expérience au service des Cataractes, qui amorcent leur saison ce week-end.

Nussbaumer, choix de septième tour des Coyotes, est gonflé à bloc par ce premier contact avec les pros. «Ça s’est très bien passé. Je sens que j’ai gagné la confiance des entraîneurs. J’étais rempli d’énergie, et je n’ai eu que des retours positifs lorsqu’on m’a renvoyé chez les juniors. J’ai travaillé fort cet été pour me préparer, et j’ai vu la différence», explique le Suisse de 19 ans, qui est un nouvel adepte du crossfit.

Sports

Estacades et Vert et Or prêts pour le derby trifluvien

Trois-Rivières — Il risque d’y avoir une bonne ambiance vendredi soir au Stade Gilles-Doucet du Séminaire Saint-Joseph, où l’on présentera l’édition 2019 du derby trifluvien entre les Estacades (0-2) et le Vert Or (2-0). Après les équipes cadettes dont le match s’amorcera à 16 h, ce sera au tour des joueurs du football juvénile de sauter sur le terrain à 19 h 30 avec, à l’enjeu, l’obtention de la Coupe Le Nouvelliste.

Une victoire du Vert et Or juvénile confirmerait aux autres équipes du Québec leur statut d’équipe à considérer pour le Bol d’Or. Si les Estacades devaient s’imposer, ils créeraient une belle surprise, considérant que la formation dirigée par Pierre De Jean n’a pas autant d’expérience que celle de Hugo Gélinas. Ce dernier mise sur 33 vétérans cet automne!

Sports

Les Dumoulin et Camirand n'auront rien à perdre au New Hampshire

Trois-Rivières — Alors que Kevin Lacroix (464 points) et Andrew Ranger (462 points) se livrent une bataille au sommet pour le titre canadien NASCAR, d’autres pilotes derrière eux, comme Louis-Philippe Dumoulin (436 points), espèrent encore brouiller les courtes et voudront profiter de l’arrêt de la série au New Hamsphire, vendredi et samedi, pour se mettre en évidence.

Pour Dumoulin et la plupart des autres inscrits en NASCAR Pinty’s, l’escale américaine de Loudon sera leur deuxième sur ce tracé.

Sports

Course Esprit-Sain le 20 octobre

La Course Esprit-Sain aura lieu le 20 octobre, dans les boisés avoisinant l’Hôtel Montfort à Nicolet. Ce sera déjà la sixième édition de ce défi qui vise à amasser des fonds pour la prévention du suicide. Née d’une initiative de citoyens, la Course Esprit-Sain a amassé plus de 107 000 $ pour la cause, dont 86 000 $ pour la Fondation Prévention du suicide Accalmie. Il est possible de s’inscrire en visitant le courirgtr.com ou encore l’Hôtel Montfort ainsi que la pharmacie Jean Coutu de Nicolet. Sur la photo: la pharmacienne Christine Léger est accompagnée de Dany Girard (Desjardins), Geneviève Moreau (Accalmie) et Dany Désilets (Dubuc & Co). 

Sports

Les Cascades s’inclinent à Montréal, série égale 2-2

Shawinigan — Les Brewers de Montréal n’ont pas tardé à répliquer aux Cascades de Shawinigan, qu’ils ont vaincu 5-4, mercredi soir dans la métropole. La série demi-finale de la Ligue de baseball majeur du Québec est désormais égale, 2-2.

À l’instar des Cascades la veille, les locaux n’ont pas tardé à afficher leurs couleurs, en s’inscrivant au pointage dès la manche initiale grâce à un coup sûr de Steve Robert. La bande de Matthew Rusch a toutefois nivelé le pointage dès son retour au bâton, sur un optionnel de Kevin Gaboury.

Sports

Le compas dans l’œil à 93 ans!

Trois-Rivières — «Je gagne plus de matchs que j’en perds». À 93 ans, bientôt 94, Alma Black est la doyenne des Jeux de la FADOQ, qui regroupent ces jours-ci à Trois-Rivières quelque 1850 personnes de partout au Québec.

Madame Black a le compas de l’œil: ils sont plusieurs à la vouloir dans leur équipe.

Sports

Des Patriotes mieux outillés

Trois-Rivières — Ce ne sont que des matchs préparatoires, mais les Patriotes de l’UQTR devraient offrir du jeu plus excitant à leurs partisans cette saison après une campagne 2018-19 en demi-teinte.

Les hommes de Marc-Étienne Hubert ont échappé leur deuxième match préparatoire mercredi soir au Colisée, 4-3 face aux Stingers de Concordia, après avoir facilement prévalu 7-1 devant les Athletics de McGill samedi dernier. Au-delà du résultat final, les quelques centaines d’amateurs présents ont eu droit à du jeu qui ressemblait à une rencontre de saison. Ça promet!

Sports

Vers une saison sous le signe de la parité dans la LHJMQ

La nouvelle saison de la LHJMQ est à nos portes. Les champions en titre de la Coupe Memorial, les Huskies de Rouyn-Noranda, donnent le coup d’envoi jeudi soir en recevant l’Armada de Blainville-Boisbriand. Cette 51e campagne devrait être marquée du sceau de la parité. Aucune superpuissance en vue, cet automne du moins. Jetons néanmoins un œil sur les forces en présence dans chacune des associations.

Sports

Pépin et Nussbaumer rentrent à Shawinigan

TROIS-RIVIÈRES — Les Cataractes pourront compter sur tous leurs effectifs pour le début de la saison programmé samedi face aux Huskies à Rouyn-Noranda. Les deux joueurs de Daniel Renaud - Marc-Antoine Pépin et Valentin Nussbaumer - qui participaient à un camp professionnel sont revenus à Shawinigan au cours des dernières heures.

Pépin a pris part aux premiers jours du camp des Maple Leafs de Toronto, une belle victoire puisqu’il s’était présenté au camp des recrues à titre d’invité. Nussbaumer, choix de septième ronde des Coyotes de l’Arizona, a suivi un peu le même parcours à ses premiers pas chez les pros.

Sports

Cascades-Brewers: au-delà de la rivalité

SHAWINIGAN — Depuis le début de la série demi-finale au baseball senior québécois, les Cascades de Shawinigan et les Brewers de Montréal ne se font pas de cadeaux, même que la tension atteint parfois son paroxysme, autant dans les gradins que sur le terrain. Les deux équipes ont laissé de côté cette forte rivalité, le temps de quelques minutes dimanche soir, quand un bénévole des Cascades a été victime d’un malaise, au parc Optimiste de Shawinigan.

Luc Lefebvre ne se souvient pas du moment où il s’est effondré, en fin de huitième manche alors que les Cascades tentaient une remontée dans le premier match de ce duel éliminatoire de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Sports

Olympiques spéciaux: les Rafales sacrés champions provinciaux à St-Jean-sur-Richelieu

TROIS-RIVIÈRES — Le club de soccer des Rafales de la Mauricie a remporté les honneurs du Championnat provincial des Olympiques spéciaux dans la catégorie C, le 14 septembre à St-Jean-sur-Richelieu. Les Trifluviens sont revenus de ce tournoi avec trois victoires et un verdict nul.

 Dans la classe D, les Rafales ont mérité le bronze, créant ainsi une belle surprise.

Sports

Les finales provinciales de la FADOQ s’amorcent à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Les 28es finales provinciales des Jeux FADOQ ont officiellement pris leur envole avec une cérémonie d’ouverture, mardi soir au Delta de Trois-Rivières.

 Au total, ce sont 1860 athlètes ou sportifs de niveau récréatif âgés de 50 ans et plus qui se donnent rendez-vous à Trois-Rivières, une participation record pour ces Jeux. On comptera 14 disciplines sur 9 plateaux de compétitions, et ce jusqu’à jeudi. Invité d’honneur de la compétition, Marcel Jobin a porté la flamme des Jeux FADOQ, mardi. Le champion mondial du 3000 mètres marche olympique rejoint ainsi des centaines de personnes et sa présence coïncide avec le 50e anniversaire de la FADOQ - Région Mauricie. L’horaire et les détails des compétitions sont disponibles sur le site Internet de la FADOQ.

Sports

MacDonald recule et annule sa conférence de presse à St. John's

TROIS-RIVIÈRES — Il n’y a pas eu de conférence de presse du propriétaire des Growlers de St.John’s concernant le futur de l’équipe mardi. À quelques heures d’avis, Dean MacDonald a tout simplement annulé sa sortie médiatique.

Selon The Telegram de St.John’s, MacDonald a reculé parce que les négociations avec la Ville pour la location du Mile One Stadium Centre pourraient déboucher sur une entente à court terme. MacDonald est impliqué depuis plusieurs mois avec la Ville dans un bras de fer, tout comme le Edge, franchise de la Ligue canadienne de basket-ball.

Entre vous et moi

En direct du Complexe Bell de Brossard

CHRONIQUE / Des joueurs de Patriotes de l'UQTR ont participé à un match contre les recrues du Canadien au Complexe Bell récemment. Loïc Léveillé et Christophe Boivin étaient accompagnés de leurs coéquipiers SÉBASTIEN AUGER, GUILLAUME BEAUDOIN, MATHIEU BOUCHER, SAMUEL L’ITALIEN et JORDAN MARTEL. Le pointage final (7-3) en faveur des recrues du CH n’indique pas l’allure du match puisque les universitaires (il y avait aussi des joueurs de McGill et Concordia) menaient (3-2) en fin de deuxième période. Les joueurs des Patriotes se sont très bien démarqués, particulièrement les nouveaux venus L’ITALIEN et MARTEL. Ce dernier a d’ailleurs enfilé un magnifique but d’un tir des poignets. Bref, après la Summer Cup remportée en France, ce match laisse présager de belles choses pour les Pats cette saison. À noter que DANIEL LAMARRE assistait au match et il parlait avec enthousiasme de son implication avec les Patriotes et des beaux projets à venir. Il semblait surtout fier de dire à MARC BERGEVIN que l’entraîneur MARC-ÉTIENNE HUBERT avait effectué un travail colossal de recrutement avec, entre autres, la venue de cinq capitaines issus d’équipes de la LHJMQ. Merci à DANIEL PAYETTE pour ces informations.

Le Godefroy bien représenté

Voici l’équipe qui a représenté le club de golf Godefroy dans la Ligue senior des Bois-Francs le lundi 26 août, sur le parcours de Victoriaville. Première rangée, de gauche à droite : RENÉ DUVAL, ALAIN TREMBLAY, PIERRE CARRIER, MICHEL GIGUÈRE et CLAUDE DEBLOIS. Deuxième rangée : GILBERT LACOURSIÈRE, MICHEL LAUZON, LOUIS LORRAIN, ROGER MAYRAND, PIERRE TROTTIER, MICHEL BLANCHETTE, RÉJEAN PAQUIN, ALAIN TREMBLAY, RÉJEAN LABARRE, JACQUES BLAIS et YVES BOURASSA.

SPORTS

Colisée: MacDonald recule, la conférence de presse à Terre-Neuve annulée

Trois-Rivières — Il n’y aura pas de conférence de presse du propriétaire des Growlers de St.John’s concernant le futur de l’équipe mardi. À quelques heures d’avis, Dean MacDonald a tout simplement annulé sa sortie médiatique.

Selon The Telegram de St.John’s, MacDonald a reculé parce que les négociations avec la Ville pour la location du Mile One Stadium Centre pourrait déboucher sur une entente à court terme. MacDonald est impliqué depuis plusieurs mois avec la Ville dans un bras de fer, tout comme le Edge, franchise de la Ligue canadienne de basket-ball.

MacDonald prétend que son équipe n’a pas fait de profit la saison dernière, même si elle a mis la main sur la Coupe Kelly, le trophée à l’enjeu dans la ECHL. L’homme d’affaires pointe directement ses conditions de location pour expliquer cette situation.

Or la Ville a dévoilé lundi publiquement la dernière offre soumise à MacDonald, qui comprend des réductions sur ses conditions, afin de l’inciter à rester au Mile One Stadium après la saison 2019-20, la dernière la liant à Saint-John’s. Comme MacDonald, le maire Danny Breen devait rencontrer la presse mardi après-midi pour faire le point sur la situation, mais il a lui aussi annulé son engagement.

Rappelons que le mois dernier, MacDonald avait visité les installations du nouveau Colisée de Trois-Rivières. Il avait vanté le projet sur Twitter, ce qui avait évidemment publicisé son escapade à Trois-Rivières.

Si le propriétaire des Growlers, équipe affiliée aux Maple Leafs de Toronto, réussit à ficeler une nouvelle entente avec les élus municipaux de Saint-John’s, ça ne le sort pas automatiquement de l’équation à Trois-Rivières. Le Nouvelliste a appris que MacDonald avait mentionné à ses hôtes trifluviens qu’il pourrait être intéressé à exploiter deux franchises dans la ECHL. Surtout si Trois-Rivières peut convaincre le Canadien de se servir du nouveau Colisée pour y abriter un club-école dans la ECHL, après celui à Laval dans la Ligue américaine. Le Canadien, toujours selon nos informations, aurait démontré de l’intérêt pour le projet lors des discussions préliminaires enclenchées avec Marc-André Bergeron.

Interrogé à ce sujet, Bergeron a refusé de commenter, se réfugiant derrière l’entente de confidentialité qu’il a signée avec la Ville de Trois-Rivières.

Steve Turcotte

Quelle sorte d’éléphant, le Colisée?

CHRONIQUE / Une conférence de presse, à 2400 km de Trois-Rivières, pourrait influencer directement la façon de meubler le nouveau Colisée de la cité de Laviolette.

Dean MacDonald, le propriétaire des Growlers de Terre-Neuve dans la East Coast League, a convoqué la presse aujourd’hui pour faire le point sur ses négociations avec les gestionnaires du Mile One Stadium, à St. John’s.

Sports

Les Cascades l’emportent à Montréal

Trois-Rivières — Michaël Laprise a réussi à ramener ses Cascades dans le match deux fois plutôt qu’une lundi soir à Montréal et ce fut payant. Les Shawiniganais ont créé l’égalité 1-1 dans la série demi-finale de la Ligue de baseball majeur du Québec, avec un gain de 5-4 sur les Brewers.

Les Brewers menaient 2-0 en deuxième manche quand Laprise a claqué un simple bon pour deux points. Puis, alors que ses coéquipiers et lui tiraient de l’arrière 4-2 en quatrième, Laprise y est allé d’un circuit de deux points pour ramener les deux clubs à la case départ.

Sports

La Classique de canots veut avoir les moyens de ses ambitions

Trois-Rivières — Après une 86e édition spectaculaire, tant au point de vue organisationnel que sportif, la Classique internationale de canots de la Mauricie sent qu’il y a du vent dans ses voiles, et elle souhaite accentuer son développement.

Pour y arriver, Stéphane Boileau et son équipe ont lancé la Loto-Classique lundi, un nouveau levier financier qui permettra aussi de maintenir la gratuité des sites et des activités. Cette formule de loto a été suggérée par Martin Gervais, et elle est utilisée depuis quelques décennies à Alma. Boileau a présenté le fruit de 18 mois d’efforts afin de la matérialiser en Mauricie.

Sports

Jean-Sébastien Bélisle brille sous les projecteurs

Trois-Rivières — Depuis qu’il défend les couleurs des Carabins de l’Université de Montréal, Jean-Sébastien Bélisle a fait face à son lot d’adversité, ayant dû négocier avec une mononucléose et quelques blessures. Samedi, lors d’un premier match attendu face au Rouge et Or, le demi défensif de Trois-Rivières a brillé en étant sacré joueur par excellence d’une rencontre suivie par des milliers de Québécois.

Un retour d’interception de 60 verges menant à un touché et 5,5 plaqués: c’est une chose de connaître une bonne sortie, cela en est une autre de briller sous les projecteurs de la plus grande scène du football universitaire dans la province. On le sait, les matchs entre les Carabins et le Rouge et Or laissent bien peu d’amateurs de sports indifférents.

Sports

Les Jackals champions

Les Jackals du New Jersey ont remporté leur premier titre dans la Ligue Can-Am, s’imposant 8-7 devant les Miners de Sussex, samedi soir. Après avoir éliminé les Aigles de Trois-Rivières en cinq matchs en demi-finale, les hommes de Brooks Carey ont servi la même médecine aux champions de la saison régulière, cette fois en quatre parties. Depuis 2014, toutes les équipes de la ligue ont donc remporté un championnat, soit Rockland (2014), Trois-Rivières (2015), Ottawa (2016), Québec (2017), Sussex (2018) et le New Jersey (2019). 

Sports

Rodéo: une finale haute en couleur

Saint-Tite — Les quelque 7500 spectateurs réunis dimanche aux Grandes Estrades de Saint-Tite en ont eu pour leur argent. La finale de rodéo de l’IPRA, à laquelle prenaient part plusieurs cow-boys et cavalières de la région, était relevée et les titres de champions de plusieurs catégories ont été chaudement disputés.

Dernière discipline présentée lors des rodéos, la monte du taureau sauvage est toujours très impressionnante. Les cow-boys de 200 livres se mesurent à des bêtes faisant près de huit fois leur poids. Et lors de la finale, les taureaux sélectionnés sont ceux qui offrent les meilleures oppositions. Seuls deux compétiteurs sur les dix à prendre part à cette finale ont réussi à demeurer huit secondes sur le dos de l’animal. C’est dans ces circonstances difficiles que le cow-boy du Tennessee Cody Brewer a décroché le meilleur pointage. Solide sur son animal, il repart de Saint-Tite avec le titre de champion et la bourse qui l’accompagne.

Sports

Le sport régional en bref

Midget AAA: la défensive des Estacades assure encore

Pour une équipe de hockey, réussir un blanchissage amène beaucoup de fierté, car cela s’explique souvent par un effort collectif. Blanchir l’adversaire dans deux matchs consécutifs relève carrément de l’exploit et c’est ce que les Estacades ont réalisé, en fin de semaine.

Sports

Mathieu St-Pierre a eu un avant-goût de Tokyo

Sportcom — Lors d’une compétition préparatoire au Japon, Lissa Bissonnette et Mathieu St-Pierre ont eu l’occasion de tester le site du canal de la forêt de la Mer qui accueillera les épreuves de leur discipline aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo dans moins d’un an.

«J’ai visité le village olympique et j’avais des frissons partout et les larmes aux yeux», a dit Bissonnette.

Sports

Le rodéo dans l’âme

SAINT-TITE — Les grandes estrades de Saint-Tite seront le théâtre ce week-end des trois derniers rodéos professionnels de la 52e édition du Festival western. Les deux rodéos de samedi offrent une dernière chance aux compétiteurs d’obtenir un laissez-passer pour la finale de l’IPRA. Et pour le monteur de bouvillons Victor Lafrenière et la cavalière Fanny Dessureault, deux compétiteurs de la région passionnés de rodéo depuis leur enfance, cette finale pourrait être l’occasion de briller chez eux.

Bien qu’il réside à Saint-Boniface, Victor Lafrenière est chez lui à Saint-Tite. Les grandes estrades sont en quelque sorte sa deuxième maison. L’adolescent de 15 ans a littéralement grandi dans les coulisses des rodéos, étant le fils de Pascal Lafrenière, le directeur général du Festival western depuis onze ans. «Depuis que je suis petit que je vais voir le rodéo. Quand c’était les taureaux, je tripais ben raide», avoue Victor Lafrenière.

Sports

Dans le carré d’as de la LBMQ

Trois-Rivières — Les Cascades de Shawinigan ont réussi à se frayer un chemin jusqu’au carré d’as de la Ligue de baseball majeur du Québec. Jeudi soir au parc Optimiste de Shawinigan, les hommes de Matthew Rusch ont gagné le septième et ultime match de leur série face au Big Bill de Coaticook en s’imposant 4-2.

Rusch a lui-même donné le ton à cette victoire en étant presque irréprochable au monticule.

Sports

Place au 28e Salon des vins, bières et spiritueux

TROIS-RIVIÈRES — Les Patriotes de l’UQTR (UQTR) ont annoncé jeudi la tenue du 28e Salon des vins, bières et spiritueux de Trois-Rivières qui se déroulera le vendredi 27 septembre dès 16 h 30 au Centre de l’activité physique et sportive Léopold-Gagnon.

Sous la présidence d’honneur de Catherine Dagenais, présidente et chef de la direction de la Société des alcools du Québec (SAQ) et Jean-François Grenier, directeur du Centre de l’activité physique et sportive de 1989 à 1997 et membre du Temple de la renommée des Patriotes à titre de bâtisseur, le comité organisateur a dévoilé les nouveautés et le retour des classiques qui feront de ce 28e Salon des vins le plus grand événement de ce genre entre Québec et Montréal.

Sports

«Mon sport est sécuritaire»

Trois-Rivières — Au cours des dernières années, Le Nouvelliste a souvent dressé le portrait de jeunes filles qui s’intègrent avec succès aux équipes de football de leur école. Ce sport qui a parfois mauvaise presse en raison du dossier des commotions cérébrales provoque les débats, mais pour Camille Duquette et Amélia Jacques, il est d’abord une passion. Une passion vécue au quotidien sur le terrain de l’Académie les Estacades.

Camille a 14 ans, Amélia 13. Les deux évoluent sur la formation défensive partante des Estacades cadet et elles en sont fières. Du même souffle, elles admettent ne pas comprendre pourquoi le football, comme il leur est enseigné, a si mauvaise réputation chez une partie de l’opinion publique. «Je juge que le football est vraiment sécuritaire, lance Camille Duquette, sans détour. Ça me fait suer d’entendre dire qu’un jour, le sport disparaîtra à cause des problèmes de commotions. La vérité, c’est qu’il y a des risques de commotions dans beaucoup de sports, dont au hockey. Nous, on veut continuer à jouer et nous ne sommes pas seules, c’est une passion!»

Sports

«C’est fou ce qui m’arrive!»

Trois-Rivières — Peu de joueurs dans le junior ont fait autant de chemin que Marc-Antoine Pépin en 12 mois.

Le gros défenseur de la Mauricie s’apprête à côtoyer les rock stars des Maple Leafs de Toronto au camp d’entraînement de l’équipe qui s’amorce jeudi. Un privilège mérité grâce à un solide camp des recrues plus tôt cette semaine, où il est arrivé à titre d’invité. Dans quelques heures, il va se mesurer à des gars comme John Tavares alors qu’il y a un an à peine, il évoluait dans le circuit collégial.

Aigles de Trois-Rivières: «Notre meilleure saison à vie»

Trois-Rivières — Malgré une fin de saison amère, tout juste à court d'une participation à la finale de la Ligue Can-Am, la saison 2019 conservera une place de choix dans l'histoire des Aigles de Trois-Rivières.

Trois jours après avoir vu leur spectaculaire campagne prendre fin, dimanche au terme d'un revers en prolongation lors du match ultime de leur demi-finale contre les Jackals du New Jersey, le directeur général René Martin et le gérant T.J. Stanton ont tracé un bilan fort positif.

Évidemment déçu de voir le parcours prendre fin dans le carré d'as, le DG se disait néanmoins fort ravi du total de 60 victoires récoltées cet été, en saison régulière et en séries éliminatoires. «C'est notre meilleure saison à vie, d'un bout à l'autre. On a eu 60 victoires, dont 36 à Trois-Rivières. Les partisans sont souvent partis du stade avec le cœur léger. On espère que les gens vont retenir l'ensemble de l'année et non pas seulement notre dernière défaite.»

À ses côtés, T.J. Stanton affichait un large sourire après avoir vu l'équipe qu'il a assemblée abattre de nombreux records de concession, notamment en terme de circuits, points marqués, doubles et buts sur balles, toutes des statistiques qui contribuent à animer le spectacle. «On a connu une saison très spéciale. Malheureusement, on n'a pas été capable d'atteindre l'objectif ultime. Ça s'est décidé par quelques pouces seulement. C'est la réalité du baseball, a laissé tomber le gérant. On doit retirer beaucoup de fierté de cette saison, notamment avec la meilleure fiche de l'histoire de l'équipe.»

Par ailleurs, la qualité du recrutement de Stanton a été vantée par son supérieur immédiat. «T.J. a fait tout un boulot. Ce n'est jamais arrivé d'employer aussi peu de joueurs dans une année. Ça en dit long sur la qualité du recrutement et aussi sur le fait qu'on a réussi à éviter les blessures.»

Les bases de 2018

Après une saison 2018 remplie de promesses – également freinée lors du match ultime de la demi-finale – Stanton a décidé de ramener à Trois-Rivières un noyau solide qui comprenait notamment Taylor Brennan, Anthony Hermelyn, David Glaude, Michael Suchy, Alberth Martinez, Kevin McNorton et Chris Murphy. À ce groupe, ses contacts dans le monde du baseball lui ont ensuite permis d'ajouter quelques morceaux d'impact, à commencer par le releveur Garrett Mundell. Les venues de Raphaël Gladu, Tucker Nathans, Juan Kelly, Domenic Mazza, Brandon Barker et Garrett Harris, entre autres, ont permis de hisser l'équipe à un autre niveau. «Notre noyau de l'an dernier nous a permis de bien bâtir en prévision cette saison. Et cette saison, on a formé, à mes yeux, la meilleure équipe de la Ligue Can-Am», a noté le gérant, qui vient de compléter sa troisième saison complète à la barre des Aigles.

Stanton pourrait d'ailleurs avoir quelques trous à boucher au cours de la période hivernale. Mercredi, en conférence de presse, le gérant ciblait la défensive et la rotation des partants comme points principaux à améliorer. Toutefois, il pourrait aussi devoir remplacer des joueurs comme Mundell, Harris, Kelly, Thomas Roulis et Cortland Cox, si jamais le baseball affilié devait leur soumettre un contrat. Du lot, le cas Mundell est assurément celui qui retient le plus l'attention. Les Giants de San Francisco semblent d'ailleurs fort intéressés par le releveur numéro un des Aigles.

Nouveau contrat en vue

Au terme d'une saison aussi satisfaisante, nul doute que l'organisation des Aigles souhaite poursuivre son association avec Stanton et son adjoint, Kole Zimmerman. La direction abordera d'ailleurs le sujet avec les principaux intéressés au cours des prochaines semaines. Rappelons que Stanton a été désigné gérant de l'année dans la Ligue Can-Am, au cours des derniers jours.
«C'est un honneur que je partage avec Kole qui effectue tout un travail à mes côtés, tout au long de l'année. Et il faut dire que le mérite revient aussi aux joueurs. Ce sont eux qui vont sur le terrain pour gagner des matchs», a noté Stanton, avec humilité.

Carnet de notes

Les prochaines semaines s'annoncent déterminantes pour la suite des activités dans la Ligue Can-Am. Les dirigeants doivent se réunir d'ici la fin du mois de septembre pour évaluer la possibilité de fusionner avec la ligue indépendante Frontier... Se disant satisfait de la réponse de la population cette saison, René Martin a promis de dresser un portrait plus détaillé des assistances au stade en 2019 au cours des prochaines semaines...