Taylor Brennan fait partie des joueurs des Aigles qui aimeraient oublier ce premier match.

Barker seul au monde

Little Falls, New Jersey — Les Aigles ne pouvaient espérer une meilleure sortie de leur as lanceur Brandon Barker. Malheureusement, ce dernier n’a reçu aucune aide de ses coéquipiers, qui ont été blanchis 3-0 en lever de rideau des éliminatoires de la Ligue Can-Am, mercredi soir au New Jersey.

Au final, deux mauvais lancers de Barker auront coulé les Oiseaux. C’est beaucoup de pression sur un seul homme, n’est-ce pas?

Une de ses claques, un circuit de deux points de Richard Stock, a permis aux Jackals de tripler leur avance en quatrième manche. Jouer du baseball de rattrapage contre un lanceur dominant comme le fut le héros local Brendan Butler, mercredi face aux Aigles, s’avérait une tâche titanesque. Malheureusement, les hommes en rouge ont échoué.

Pour la deuxième fois en quatre jours, les joueurs du New Jersey l’ont emporté par blanchissage. Les Trifluviens auront donc davantage de pression, jeudi, pour revenir en Mauricie avec au moins une victoire, sans quoi ils se retrouveraient déjà au bord du précipice.

Une clinique

À peine 11 coups sûrs ont été frappés, dont quatre par les Aigles. Aucune claque de plus d’un but, aucun but volé. Toute la soirée, les protégés de T.J. Stanton ont cherché leurs repères au bâton. Sur les sentiers, aucune opportunité d’avancer. Frustrant.

Si Butler a été impeccable, certains joueurs des Oiseaux aimeraient sans doute revoir quelques-unes de leurs présences, à commencer par Taylor Brennan, qui se cherche depuis le début de l’année. Pour ajouter une couche à cette contre-performance, Brennan a commis une erreur sur un mauvais relais à partir du troisième coussin. Une 19e pour lui cette année.

Michael Suchy a quant à lui raté un amorti sacrifice avec deux coureurs sur les buts en huitième manche, alors que Juan Kelly a terminé avec un ronflant rendement de 0 en 4. Bref, on a revu les Aigles de vendredi et samedi, ceux qui ont semé un doute dans l’esprit de certains partisans.


« Presque tous les joueurs ont eu au moins une mauvaise présence au bâton. Il faut espérer mieux demain, il faut s’ajuster. »
T.J. Stanton

Le hic, c’est que cette fois, c’était un excellent lanceur qui les défiait. À l’autre extrémité du terrain, les Jackals pouvaient en dire autant en parlant du partant des Aigles Barker, presque parfait avec plus de 100 lancers, aucun but sur balles et huit retraits au bâton en sept manches. Une clinique, gracieuseté des deux rois du monticule!

«Il nous a donné une très grosse chance de victoire, mais nous avons été dominés par Butler», ne pouvait qu’observer Stanton, en parlant de son as.

«Les Jackals ont sept coups sûrs, mais trois au champ intérieur. On saisit mieux pourquoi Butler est le lanceur du mois de la Ligue Can-Am. Mais quand même, presque tous les joueurs ont eu au moins une mauvaise présence au bâton. Il faut espérer mieux demain, il faut s’ajuster.»

Hermelyn blessé

La défaite fait mal, d’autant plus que les Aigles ont perdu les services du meilleur receveur du circuit, Anthony Hermelyn, blessé au bas du corps durant une présence au bâton en septième. Il a été remplacé par son substitut Joe DeLuca par la suite.

«Je suis inquiet, ça ne regarde pas bien», soupirait Stanton, qui pourrait apporter des changements à son alignement jeudi, à commencer par l’insertion de l’expérimenté LeVon Washington, ancien choix de première ronde du Baseball majeur, blessé une partie de la saison et dont la contribution a déçu.

Une pause salutaire

Des partisans de Trois-Rivières ont copieusement hué les Jackals, le week-end passé, quand ils ont envoyé des lanceurs sans expérience sur la butte contre les Aigles pour les derniers matchs à domicile.

On comprend mieux, au terme de ce duel initial, pourquoi le gérant Brooks Carey a agi ainsi: ménager ses ressources, dont son as Butler, était primordial pour lui.

«Je n’ai rien à répondre aux spectateurs de Trois-Rivières, je m’occupe de mon équipe», a lancé Carey, le sourire au visage.

«On a eu droit à un excellent match, pas vrai? Butler était sur une séquence de neuf jours de repos, tandis que notre lanceur de jeudi, [Eduard] Reyes, n’a pas lancé depuis plus d’une semaine. Si nous gagnons jeudi, nous prendrons une excellente option. Mais je ne compte pas les Aigles pour vaincus, ils sont trop bons pour qu’on les sous-estime.»

Aux Aigles de se relever. Ils l’ont souvent fait cette saison, ils n’auront pas le choix dans quelques heures.

Carnet de notes

À peine quelques dizaines d’amateurs étaient réunis dans les gradins du Stade Yogi-Berra mercredi, lors d’une soirée chaude et humide. Les Jackals ont néanmoins prédit qu’un millier de fans convergeraient vers le parc situé sur le campus de l’Université Montclair jeudi pour le deuxième duel, alors que la bière sera vendue à 1 $...

Le gazon est long au Stade Yogi-Berra, cela pourrait représenter un avantage pour les Jackals, qui ont l’habitude d’y évoluer. Par contre, selon T.J. Stanton, la surface sur laquelle ont joué ses hommes mercredi était plus courte que d’habitude. Aucun avantage, donc...

Le gaucher Domenic Mazza, fumant depuis son retour de blessure, tentera de poursuivre jeudi le bon travail amorcé par Brandon Barker et son releveur Tyler Ferguson. Reste à voir s’il pourra miser sur un peu de support d’une offensive fort timide jusqu’ici.