Jordan Balmir a vu l'arbitre mettre fin au combat dès le début du quatrième round.

Balmir s'éclate à la Tohu

Amèrement déçu de sa dernière performance, où il avait néanmoins signé une victoire par décision unanime, Jordan Balmir (3-0, 2 K.-O.) s'est arrangé pour quitter l'arène avec un large sourire, ce week-end à la Tohu à Montréal. Le porte-couleurs du club Performance a signé une victoire explosive par K.-O. au quatrième round devant le Torontois Roody Rene (1-5-1).
Face à un rival au style peu orthodoxe, qui aime bien accrocher, le protégé de Jimmy Boisvert et Benoit Fleury a multiplié les attaques pour lui faire visiter le tapis à quelques reprises. À la fin du troisième assaut, Rene a même été sauvé par la cloche alors qu'il était dans un sérieux pétrin.
À la reprise du combat, Balmir a mis toute la gomme pour expédier son adversaire au plancher une autre fois, forçant cette fois l'officiel à mettre un terme au combat, à 41 secondes du quatrième round.
«À mon dernier combat, je considérais ma performance comme un échec. Cette fois, ça s'est déroulé comme prévu. J'ai boxé à la hauteur de mes attentes», a commenté le Drummondvillois de 23 ans.
«Ce n'est peut-être pas un gars qui a une belle fiche, mais il a affronté de bons boxeurs. Je voulais mettre de la pression sur lui et je comptais sur ma forme physique pour faire une différence. C'est ce qui s'est produit.»
Maintenant cette troisième victoire en poche chez les professionnels, Balmir ne chômera pas bien longtemps loin du ring. Dès mardi, il est attendu à Montréal pour enfiler les gants avec Lucian Bute en vue du prochain combat du Roumain, le 24 février au Centre Vidéotron de Québec contre Eleider Alvarez.
Quant à Balmir, son prochain combat est prévu en avril, de nouveau sur une carte du promoteur Rixa Promotions.