Le directeur général des Cataractes, Martin Mondou. 
Le directeur général des Cataractes, Martin Mondou. 

Bagarres dans la LHJMQ: un débat à avoir dans tout le Canada?

Trois-Rivières — Le directeur général des Cataractes de Shawinigan, Martin Mondou, estime que le débat entourant les bagarres au hockey junior aurait avantage à se faire dans l’ensemble des ligues du Canada.

«On fait partie de la ligue canadienne de hockey. Peut-être que c’est là que ça doit être regardé», affirme Mondou.

Par ailleurs, le directeur général des Cataractes ajoute que les bagarres sont déjà interdites dans la LHJMQ. «Est-ce qu’on peut être plus strictes?», se demande-t-il. «Il y a une réflexion à avoir à la LHJMQ.»

Bien que les bagarres sont encore une réalité dans le hockey junior majeur, les joueurs ne sont plus recrutés en fonction de leur propension à laisser tomber les gants. «On ne fait plus la liste de repêchage en fonction des bagarres. C’est fini depuis longtemps cette façon de faire», précise le directeur général des Cataractes.

Concernant les commotions cérébrales, Mondou soutient que les mises en échec nord-sud sont plus problématiques que les bagarres.