Louis-Philippe Dumoulin et Marc-Antoine Camirand occupent les deuxième et troisième rangs au classement, derrière Kevin Lacroix.

Aux trousses de Lacroix

Trois-Rivières — En vertu d’un début de saison 2018 prometteur, deux pilotes de la région pointent dans le rétroviseur du meneur au classement de NASCAR Canada, Kevin Lacroix, à l’aube de la troisième épreuve de la campagne qui sera présentée samedi soir à l’Autodrome Chaudière de Vallée-Jonction.

Pendant que Louis-Philippe Dumoulin profite de sa victoire en lever de rideau pour occuper la deuxième place, à cinq points derrière le meneur, Marc-Antoine Camirand doit sa troisième position à sa constance depuis le début des hostilités.

En compagnie du meneur Lacroix, le pilote de Saint-Léonard-d’Aston est le seul autre à avoir réussi deux top 5 cette année, ce qui le place à sept petits points du sommet.

Évidemment satisfait par ce début de saison à bord de sa voiture 22 GM Paillé de l’écurie Scott Steckly, Camirand admet avoir hâte de sabrer le champagne une première fois au sein du circuit canadien de NASCAR.

Malgré six podiums en 25 courses en carrière, le Léonardais de 39 ans n’a jamais rallié l’arrivée en premier. «C’est sûr qu’on veut gagner. Mais en même temps, il faut continuer à collecter le plus de points possible pour le championnat. Tous les petits extras, comme les pôles positions ou les tours menés, comptent en bout de ligne», explique Camirand.

Photo: Oli Croteau 2017/08/12  Trois-Rivieres Quebec, Canada. GP3R. Serie Nascar Pintys. Marc-Antoine Camirand.

«Bien entendu, la victoire est toujours dans ma tête. J’ai hâte d’en gagner une pour m’enlever cette pression. Mais je dois demeurer patient. L’équipe m’offre une bonne bagnole. Ça va venir à un moment donné.»

L.-P. Dumoulin, champion de la série en 2014, figure aussi au nombre des pilotes ravis par le rendement de leur voiture. En plus d’une victoire signée à Bowmanville, il a ajouté une 7e place sur ovale à Hamilton, malgré une crevaison qui lui a fait perdre du temps précieux. «Toute l’équipe est très efficace et ça me place en confiance pour la saison. Le plus important, c’est de se présenter pour gagner à chaque fois. C’est un long championnat et pour pouvoir être là à la fin, tu dois bien faire à chaque course.»

UN OVALE SERRÉ
Samedi, lors de l’épreuve Bumper to Bumper 300 de l’Autodrome Chaudière, la séance de qualifications sera cruciale pour cette course disputée sur un ovale très étroit.

«La dernière fois que j’ai roulé là-bas, ç’a brassé un peu. C’est le genre de piste où il y a beaucoup d’échanges de peinture! J’ai bien fait, il y a deux semaines, pour mon premier ovale en trois ans. Je sais que je suis capable d’être compétitif», indique Camirand, qui sera toutefois privé de son chef d’équipe Randy Steckly pour le week-end.

De son côté, Dumoulin espère répéter ses succès de l’an dernier alors qu’il s’était hissé sur la troisième marche du podium. «Je suis confiant à Vallée-Jonction. On y a fait plusieurs tests, car c’est la piste la plus près de chez nous. C’est un endroit qui offre généralement de bons spectacles. Par contre, il faut bien qualifier pour ne pas être pris avec les voitures plus lentes qui peuvent parfois être difficiles à passer sur une piste de ce genre. En plus, une bonne qualification permet d’éviter les situations plus délicates.»

Samedi, sur l’ovale beauceron, la séance de qualifications sera lancée sur le coup de 16 h 15 tandis que l’épreuve de 300 tours doit prendre son envol vers 20 h.