Sébastien Auger a tout stoppé vendredi soir, dans un jeu blanc de 49 arrêts face aux Redmen.

Auger frustre les Redmen

Trois-Rivières — Frustrés par le portier Louis-Philip Guindon lors de leurs deux visites au McConnel Arena en début de saison, les Patriotes ont vu Sébastien Auger répliquer à son vis-à-vis, vendredi soir au Colisée de Trois-Rivières, dans un jeu blanc de 2-0 obtenu aux dépens des Redmen de McGill.

L’homme masqué des Trifluviens a repoussé pas moins de 49 rondelles pour permettre aux protégés de Marc-Étienne Hubert de savourer une première victoire en trois affrontements cette saison face à leurs grands rivaux de la métropole.

À sa sortie du vestiaire, l’entraîneur-chef des Patriotes ne s’est pas gêné pour encenser son portier. «Auger a été extraordinaire pour nous. Quand nous sommes allés jouer à McGill, Guindon avait été la première étoile deux fois. Ce soir, c’est au tour d’Auger. Il a livré une de ses meilleures performances dans l’uniforme des Patriotes.»

Malgré la victoire, le pilote des Trifluviens était loin de flotter sur un nuage au son de la sirène. À mots couverts, on comprend bien qu’il aurait aimé un meilleur effort collectif, sa bande ayant été déclassée 49-16 au chapitre des tirs au but.

«On va prendre les deux points et se préparer pour notre prochain match. Ces derniers temps, on a joué du bon hockey. Mais ce soir, il a fallu que Auger soit extraordinaire», a martelé Hubert.

Élie Bérubé avait inscrit le premier but de son équipe en première période avant de voir Bruno-Carl Denis doubler l’avance des Patriotes lors du deuxième engagement, pendant une supériorité numérique. Peu productive depuis le début de l’année, l’attaque à cinq trifluvienne a par ailleurs marqué une fois en deux occasions, vendredi soir, en plus de blanchir les Redmen quatre fois en pareilles circonstances.

Les Patriotes reprendront l’action dès samedi, 15 h, en recevant la visite des Stingers de Concordia au Colisée trifluvien.