Le Québécois Félix Auger-Aliassime s'est incliné en deux sets (6-2, 6-4) face au Français Gael Monfils au tournoi ATP500 de Rotterdam.

Auger-Aliassime s'incline en finale du tournoi de Rotterdam

ROTTERDAM — Félix Auger-Aliassime devra encore patienter avant de savourer la conquête d'un premier titre en carrière. Il s'est incliné 6-2, 6-4 devant le Français Gaël Monfils en finale du tournoi de Rotterdam, dimanche.

Le Québécois, qui était affaibli par un virus, tentait d'obtenir un premier trophée de l'ATP, à sa quatrième finale en carrière. Sa disette s'est plutôt poursuivie, cette fois-ci sur la surface dure.

«C'est difficile pour moi, vous savez, car ça fait quatre défaites en quatre finales», a d'abord évoqué Auger-Aliassime en entrevue d'après-match sur le terrain.

Auger-Aliassime, le plus jeune finaliste du tournoi — il a battu de neuf jours la marque qui appartenait jusqu'ici à un certain Roger Federer —, a cependant été consolé par Monfils, qui a obtenu un 10e titre en carrière sur le circuit de l'ATP.

«J'aimerais féliciter Félix; tu es rapide, tu es jeune et tu progresses rapidement, a noté Monfils, à son tour. Je suis certain que ce n'est qu'une question de temps avant que tu gagnes ce tournoi, ou n'importe quel tournoi. Continue comme ça, et félicitations à ton équipe et toi. Ç'a été un véritable plaisir d'être avec toi sur le terrain aujourd'hui.»

Monfils a mis un terme au duel en une heure et 26 minutes, et il a du même coup défendu son titre avec succès à Rotterdam.

«J'ai été passif pendant la rencontre, a évoqué Monfils. J'ai joué de manière plus défensive... Je savais que, physiquement, ce serait difficile pour lui de me déjouer. J'ai bien fait... en fin de compte, j'étais très satisfait de mon service.»

La neuvième raquette mondiale a disposé d'un Canadien en finale d'un tournoi pour une deuxième semaine consécutive, après avoir battu le Vancouvérois Vasek Pospisil 7-5, 6-3 dimanche dernier à l'Omnium Sud de France, à Montpellier.

«Nous venons de vivre deux semaines incroyables, a souligné le Français âgé de 33 ans. J'espère que c'est le début de quelque chose de gros (en 2020), donc merci à toute mon équipe.»

Auger-Aliassime, qui pointait au 21e échelon mondial avant le début du tournoi, aurait pu dépasser son compatriote Denis Shapovalov au classement s'il l'avait emporté. Il serait alors devenu le tennisman canadien le mieux classé au monde. Ce sera partie remise.

Malgré cela, le principal intéressé a dressé un bilan positif de son début de saison.

«Ç'a bien été cette semaine; c'est encourageant, a confié Auger-Aliassime. Ce n'est que le deuxième mois de la saison. C'est encourageant pour les prochains mois, mais je dois continuer de travailler, d'apporter les ajustements nécessaires et continuer d'y croire. Il faut que je continue de pousser, pour obtenir d'autres opportunités de disputer des matchs comme celui-ci.»

D'autre part, le parcours de Shapovalov avec son partenaire de jeu Rohan Bopanna s'est arrêté samedi soir, après qu'ils aient plié l'échine 7-5, 2-6 et 10-8 en demi-finales du double masculin devant le Finlandais Henri Kontinen et l'Allemand Jan-Lennard Struff.

Kontinen et Struff ont cependant baissé pavillon 7-6 (5), 4-6 et 10-7 en finale du double devant les Français Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, dimanche.