Le Canadien Milos Raonic célèbre après sa victoire.

Au tour de Federer de se dresser sur la route de Raonic

Milos Raonic est devenu le premier homme canadien en plus d'un siècle à atteindre les demi-finales à Wimbledon, mercredi, quand il s'est imposé 6-7 (4), 6-2, 6-4, 7-6 (4) contre l'Australien Nick Kyrgios. Raonic a complété le match à l'aide de son 39e as de la journée, à l'occasion de sa quatrième balle de match. C'est la première fois qu'il atteint le carré final d'un tournoi majeur et il y retrouvera le Suisse Roger Federer.
Kyrgios, un joueur classé 144e au monde, avait surpris Rafael Nadal dans un match du quatrième tour, mardi. Il tentait de devenir le premier joueur ayant profité d'un laissez-passer à atteindre les demi-finales d'un tournoi majeur depuis que Goran Ivanisevic a réussi l'exploit à Wimbledon en 2001.
Le dernier Canadien à avoir atteint le carré final à Wimbledon a été Robert Powell en 1908. Raonic, 23 ans, est en territoire inconnu à Wimbledon, lui qui a vu son parcours prendre fin au deuxième tour à ses trois dernières participations au prestigieux tournoi.
«J'ai toujours voulu jouer ici, le fait d'avoir la chance de le faire est très spécial. C'est un autre pas en avant, a déclaré le joueur natif de Thornhill, en Ontario. Mon but est de devenir le meilleur au monde et c'est une étape que je dois franchir pour atteindre l'objectif dont je rêve.»
Raonic n'a jamais battu Federer, le septuple champion de Wimbledon, en quatre duels. Le Suisse avait eu le dessus sur le Canadien en trois manches sur le gazon de Halle, en Allemagne, en 2012. Leur seul affrontement en grand chelem est survenu au quatrième tour aux Internationaux d'Australie et Federer l'avait emporté en deux manches. «Ce sera un autre grand défi pour moi, un que je vais savourer, a déclaré Raonic. Je veux me retrouver dans cette position plus souvent. Je donnerai tout et on verra ce qui arrivera.»
Federer a atteint la demi-finale grâce à une victoire de 3-6, 7-6 (5), 6-4, 6-4 contre son compatriote Stanislas Wawrinka.
Murray éliminé
Pour sa part, le champion en titre Andy Murray a subi l'élimination. Le Bulgare Gregor Dimitrov l'a écarté de son chemin en trois manches en quart de finale.
Murray a vu sa séquence de 17 victoires au All England Club prendre fin, baissant pavillon 6-1, 7-6 (4), 6-2. Dimitrov affrontera le favori Novak Djokovic, qui se retrouve en demi-finale à Wimbledon pour la cinquième année de suite. Djokovic a difficilement eu raison du Croate Marin Cilic, 26e tête de série, 6-1, 3-6, 6-7 (4), 6-2, 6-2.
Auteur d'un premier succès contre un joueur du top-10 mondial dans un tournoi du grand chelem, Dimitrov est le premier Bulgare qui atteint les demi-finales d'un tournoi majeur. «Il a été le meilleur joueur du début jusqu'à la fin», lui a rendu hommage Murray, qui avait été le premier Britannique vainqueur à Wimbledon en 77 ans l'an dernier.
«De gagner le même tournoi deux fois de suite, c'est difficile principalement sur une surface comme la pelouse, a-t-il commenté. Les choses n'iront pas toujours comme vous le voudriez, mais je n'ai pas le sentiment d'avoir été dans le coup. C'était une mauvaise journée. J'ai commis trop d'erreurs.»
Dimitrov, qu'on surnomme «Baby Fed» en raison de son style de jeu semblable à celui de Roger Federer, particulièrement son revers à une main, a pris l'initiative dès le début et il n'a jamais regardé derrière. «Dès que nous avons commencé la période de réchauffement, j'ai décelé qu'il n'affichait pas sa meilleure forme. Cela dit, j'ai abordé la rencontre avec confiance, a dit Dimitrov, l'ami de coeur de Maria Sharapova. Le premier set m'a réellement permis de trouver mon rythme et j'ai tenu mon bout jusqu'à la fin.»