Mathieu Loiselle a été limité à un seul match à sa première saison professionnelle, en raison d’une blessure.

Argos: Loiselle prêt à faire sa place

Trois-Rivières — Limité à un seul petit match à sa première saison professionnelle, en raison d’une blessure qui l’a tenu loin de l’action la majeure partie du calendrier, le Trifluvien Mathieu Loiselle est maintenant prêt à faire sa place chez les Argonauts de Toronto.

Pleinement remis d’une élongation au muscle ischio-jambier, le secondeur de 25 ans débarque dans la Ville Reine dans l’espoir de convaincre le nouvel entraîneur-chef Corey Chamblin de lui confier un poste dans l’alignement partant.

«J’aborde le camp d’entraînement comme si c’était ma première année. L’an passé, je n’ai pas pu faire le camp d’entraînement pour me prouver, car j’étais blessé. J’espère laisser une bonne impression dès le départ», mentionne celui qui a disputé cinq saisons dans la NCAA avec les Seahawks du Collège Wagner, dans l’État de New York.

«Au moins, je ne serai pas déboussolé. J’ai pu voir comment ça se passait là-bas. Je connais le niveau de jeu.»

Loiselle, un ancien de l’Académie les Estacades, a été sélectionné en septième ronde du repêchage de la Ligue canadienne de football en mai 2018. Il se remettait alors de cette blessure à l’ischio-jambier qui l’a contraint à l’inactivité jusqu’à la mi-saison. Une fois remis, il a été inséré sur l’équipe d’entraînement afin de retrouver ses repères.

Un baptême à Montréal

En fin de saison, la direction des Argonauts lui a offert l’opportunité de disputer son premier match chez les professionnels, le 28 octobre. Le moment était judicieusement choisi: Loiselle a fait ses débuts contre les Alouettes de Montréal au Stade Percival-Molson, lors du dernier match de la saison régulière. «C’était un très beau geste de l’organisation», raconte l’athlète de 5pi 11po et 211 lbs.

Même s’il n’a pas vraiment eu la chance de faire ses preuves à sa première année chez les Argonauts, l’organisation lui a tout de même consenti une prolongation de contrat d’un an. Le principal intéressé assure qu’il ne sera pas tracassé par sa blessure qui est pleinement guérie. «Je m’étais déchiré le ligament croisé à ma deuxième année universitaire et j’avais réussi à bien revenir au jeu après ça. Cette fois-ci, c’est une blessure moins grave alors je suis confiant que ça va bien se passer.»

Après une saison difficile en 2018 (4 victoires, 14 défaites), les Argonauts montreront un nouveau visage cette saison, en commençant par l’arrivée d’un nouvel entraîneur-chef. Coordonnateur défensif des Argonauts lors de la conquête de la Coupe Grey en 2017, Corey Chamblin a été nommé à la tête de l’équipe après une saison à l’Université de l’Arkansas. Il succède ainsi à Marc Trestman, qui a été congédié par Jim Popp après deux campagnes seulement. «Avec un nouvel entraîneur, j’aurai la chance de me faire valoir. Je vais pouvoir démontrer mon éthique de travail et ma rapidité sur le terrain. Aussi, on risque d’avoir un nouveau cahier de jeux à apprendre et ça fait aussi partie de mes forces, d’assimiler de nouvelles stratégies.»

Au poste de secondeur, Loiselle côtoiera notamment l’ancienne vedette des Alouettes de Montréal, Bear Woods. L’ancien demi offensif des Alouettes, Tyrell Sutton, s’est également greffé au groupe des Argonauts.

Même si plusieurs vétérans font partie de l’échiquier, Loiselle se présente au camp avec l’intention de décrocher un poste de partant. «Je devrais réussir à faire ma place. Je veux être partant, c’est ce que je dois viser. Je souhaite contribuer cette saison. Et s’il le faut, je jouerai sur les unités spéciales.»

Par ailleurs, le Trifluvien de 25 ans estime qu’il sera en mesure de savourer davantage ses prochains moments dans la LCF, contrairement à son expérience de l’an dernier alors que la nervosité de la première fois avait pris le haut du pavé. «J’étais très stressé tout le match, il y avait une grande incertitude dans mon jeu. C’était ma première chance et je ne voulais pas la rater. Au prochain match, je pourrai plus apprécier l’expérience.»

S’il décroche un casier dans le vestiaire, Loiselle disputera son deuxième match professionnel le 22 juin face aux Tiger-Cats de Hamilton, lors de l’ouverture locale des Argonauts au BMO Field.

Carnet de notes

La Ligue canadienne de football et son association des joueurs en sont venues à une entente sur une nouvelle convention collective mercredi. L’entente de principe remplace un contrat de cinq ans qui arrivait à échéance samedi. La nouvelle convention collective serait valide pour plusieurs saisons. Un communiqué de la ligue précise que l’entente est sujette «à sa ratification par les joueurs et ainsi qu’à son approbation du conseil des gouverneurs de la ligue». En vertu de l’entente, les joueurs seront invités à se présenter aux camps d’entraînement de la LCF, qui s’amorceront dimanche à travers le pays. L’entente a été conclue après deux longues journées de négociations.

Avec la Presse canadienne